Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

Les événements de novembre 2017

Séminaire

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mardi 14 novembre 10:00-11:00 - Fabien MARCHE - Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck

      En eaux peu profondes : modélisation et formulations discrètes

      Résumé : Je ferai un tour d’horizon de travaux récents effectués en collaboration avec A. Duran et D.Lannes concernant la modélisation, l’analyse numérique et la simulation des ondes de surfaces à partir des asymptotiques shallow water pour écoulements à surface libre. Je vous présenterai des modèles « optimisés » récents (faiblement dispersifs fortement non-linéaires) ainsi que les formulations discrètes associées en éléments finis discontinus qui ont été proposées récemment. J’évoquerai la possibilité de surmonter l’hypothèse classique d’irrotationalité des écoulements.

      JPEG - 9.8 ko
      Fabien MARCHE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 21 novembre 11:00-12:00 - Enea PARINI - I2M, Marseille

      Multiplicité et symétrie des fonctions propres supérieures du p-laplacien

      Résumé : Dans cet exposé on va montrer des résultats, obtenus en collaboration avec Benjamin Audoux (Marseille) et Vladimir Bobkov (Plzen), concernant des propriétés de symétrie et de multiplicité pour les fonctions propres du p-laplacien. Les démonstrations exploitent la caractérisation variationnelle des valeurs propres, et utilisent des outils de topologie algébrique tel que le Théorème de Borsuk.

      JPEG - 7.7 ko
      Enea PARINI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 28 novembre 11:00-12:00 - Stéphane CHARPENTIER - I2M, Marseille

      Opérateurs et ensembles hypercycliques

      Résumé : Voir fichier pdf

      PDF - 37.5 ko
      JPEG - 48.3 ko
      Stéphane CHARPENTIER

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 5 décembre 11:00-12:00 - Alexandre Gaudillière - I2M

      Ondelettes entremêlées

      Résumé : Nous utilisons des forêts couvrantes aléatoires sur un graphe ou maillage fini arbitraire
      afin de construire des solutions approchées, et à mesures liantes localisées, de certaines équations d’entremêlement entre processus Markoviens. Cela nous permet de définir une version basse résolution du réseau original en même temps qu’une base d’ondelettes et de fonctions d’échelles pour les signaux sur ce réseau. L’analyse multirésolution qui en découle conduit à la construction d’un algorithme numériquement stable pour la compression et l’analyse de tels signaux. Il s’agit d’un travail en commun
      avec L. Avena, F. Castell et C. Mélot.

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 décembre 10:30-12:00 - Rémi Tesson - I2M

      Soutenance de thèse de Rémi Tesson

      Lieu : FRUMAM

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Du 23 novembre 14:00 au 24 novembre 18:00 - Inverse problems and related fields 17 (IP&RF17)

      Groupe de Travail Guide d’ondes, milieux stratifiés et problèmes inverses (GOMS)

      Notes de dernières minutes : Toutes les informations relatives à ce workshop IP&RF17 sont accessibles en ligne à l’adresse : https://iprf-ma17.sciencesconf.org/

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Mardi 14 novembre 11:00-12:00 - Gaétan RICHARD - GREYC, Université de Caen-Normandie

      Convergence vers un cycle : exemple de la synchronisation sur automate cellulaire

      Résumé : Les automates cellulaires sont un modèle discret en temps et en espace.
      Ils peuvent à la fois être vus comme un système dynamique et comme un modèle de calcul. De même, ils sont utilisés comme outil de modélisation ou comme outils pour construire des exemples de structures mathématiques.
      Dans cet exposé, nous étudierons principalement le problème de la synchronisation : (Dans quelle conditions) peut-on construire un automate cellulaire dont *toutes* les configurations convergent vers un unique cycle de longueur 2 ?
      Au travers de cet exemple, nous essaierons de présenter des liens entre dynamique, calcul et groupes, ainsi que l’intérêt des approches complémentaires.

      JPEG - 15.4 ko
      Gaétan RICHARD

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 décembre 11:00-12:00 - Sergiy Kolyada - Institute of Mathematics, NAS of Ukraine/IHES

      Dynamical Topology : Slovak Spaces and Dynamical Compactness

      Résumé : The area of dynamical systems where one investigates dynamical properties that can be described in topological terms is called "Topological Dynamics". Investigating the topological properties of spaces and maps that can be described in dynamical terms is in a sense the opposite idea. This area is called "Dynamical Topology".
      For (discrete) dynamical systems given by compact metric spaces and continuous (surjective) self-maps, I will mostly be talking about two new notions : "Slovak Space" and "Dynamical Compactness". Slovak Space is a dynamical analogue of the rigid space : a nontrivial compact metric space whose homeomorphism group is cyclic and generated by a minimal homeomorphism.
      Dynamical Compactness is a new concept of chaotic dynamics. The ω-limit set of a point is a basic notion in theory of dynamical systems and means the collection of states which "attract" this point while going forward in time. It is always nonempty when the phase space is compact. By changing the time we introduced the notion of the ω-limit set of a point with respect to a Furstenberg family. A dynamical system is called dynamically compact (with respect to a Furstenberg family) if for any point of the phase space this ω-limit set is nonempty. A nice property of dynamical compactness :
      all dynamical systems are dynamically compact with respect to a Furstenberg family if and only if this family has the finite intersection property.
      Based on a work by Tomasz Downarowicz, Lubomir Snoha and Dariusz Tywoniuk, and joint works with Wen Huang, Danylo Khilko, Alfred Peris, Julia Semikina and Guohua Zhang.
      http://www.imath.kiev.ua/ skolyada/

      Lieu : 306, Luminy

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Lundi 13 novembre 14:00-15:00 - Mathieu KLIMCZAK - I2M, Aix-Marseille Université

      Dualité de Poincaré sur les espaces singuliers

      Résumé : En général, pour un espace topologique quelconque la dualité de Poincaré n’existe pas, Poincaré le savait et a donné un contre exemple à son théorème de dualité : la suspension du tore. Si l’on souhaite restaurer la dualité de Poincaré (à coefficients rationnels) pour des espaces dits singuliers, par exemple les variétés algébriques singulières, on a deux méthodes :
      - une méthode "algébrique" : la (co)homologie d’intersection,
      - une méthode "topologique" : les espaces d’intersection.
      On se concentrera sur la deuxième méthode. Étant donnée une pseudovariété stratifiée à singularités isolées, on peut lui associer une famille d’espaces topologiques indexées sur un nombre fini d’entiers : la famille de ses espaces d’intersections. La cohomologie réduite rationnelle de cette famille vérifie alors une "dualité de Poincaré généralisée". La première partie de l’exposé sera consacrée à l’introduction des différentes notions nécessaires ainsi qu’à la définition des espaces d’intersection. Dans la seconde partie on verra comment dans certains cas on peut considérer la cohomologie rationnelle dans son intégralité et non plus la réduite en construisant des espaces à dualité de Poincaré rationnelle. Enfin, si le temps le permet on discutera des possibles généralisations des résultats présentés.

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 20 novembre 14:00-15:00 - Thomas HAETTEL - IMAG, Montpellier

      Rigidité hyperbolique des réseaux de rang supérieur

      Résumé : Les réseaux dans les groupes de Lie semisimples de rang supérieur satisfont à de nombreuses propriétés de rigidité : propriété (T), existence de points fixes pour des actions sur des arbres, des espaces de Hilbert... Dans cet exposé, nous montrerons que tout action par isométries d’un réseau sur un espace Gromov-hyperbolique est élémentaire. Parmi les conséquences, on retrouve le théorème de Farb-Kaimanovich-Masur que tout morphisme d’un réseau à valeur dans un groupe modulaire est d’image finie. Guirardel et Horbez en déduisent également le théorème de Bridson-Wade que toute morphisme d’un réseau à valeurs dans Out(Fn) est d’image finie.

      JPEG - 10.9 ko
      Thomas HAETTEL

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 27 novembre 14:00-15:00 - Lukas LEWARK - Universität Bern

      L’homologie de Khovanov-Rozansky entre les nœuds positifs et négatifs

      Résumé : Quels nœuds se trouvent entre les nœuds positifs et négatifs ? Plus précisément : les cobordismes de genre optimal entre un nœud positif et un nœud négatif, par quels nœuds factorisent-ils ? Beaucoup de nœuds sont de tels facteurs, mais pas tous, et les homologies de Khovanov-Rozansky donnent une obstruction à cette propriété. Ces homologies catégorifient des généralisations du polynôme de Jones ; malgré leur construction combinatoire, elles contiennent de l’information géométrique.

      JPEG - 11.3 ko
      Lukas LEWARK

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 décembre 14:00-15:00 - Mark Baker - Université de Rennes 1

      Complements d’entrelacs, groupes de congruence, et la conjecture de Rademacher en dimension 3

      Résumé : TBA

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 décembre 14:00-15:00 - Christophe DUPONT - Université de Rennes 1

      Dimensions directionnelles du courant de Green

      Résumé : L’exposé concerne la dynamique des applications holomorphes du plan projectif CP(2). On donne des estimations sur les dimensions locales du courant de Green et de la mesure d’équilibre, en fonction des exposants de Lyapunov de cette mesure et du degré de l’application. Il s’agit d’un travail avec Axel Rogue.

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Vendredi 17 novembre 11:00-12:00 - Paul MERCAT - I2M, Aix-Marseille Université

      Une caractérisation de la conjecture Pisot

      Résumé : J’expliquerai comment l’on peut démontrer qu’un système dynamique symbolique est mesurablement conjugué à une rotation du tore, à condition de vérifier quelques hypothèses géométriques.
      Nous verrons que cela fonctionne bien pour une généralisation des systèmes sturmien en dimension finie quelconque.
      Dans le cas d’un système dynamique symbolique provenant d’une substitution Pisot unité irréductible, nous verrons que ces hypothèses géométriques se réduisent à une condition topologique très simple, pour une certaine topologie que j’expliciterai. J’expliquerai ensuite comment l’on peut ramener cette condition topologique à la non-viditude d’un certain langage rationnel calculable. Pour finir, je donnerai quelques exemples.

      JPEG - 12 ko
      Paul MERCAT

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 24 novembre 11:00-12:00 - Rodolfo GUTIÉRREZ-ROMO - IMJ-PRG, Paris 7

      Rauzy-Veech groups of flat surfaces

      Résumé : The Rauzy–Veech induction is a powerful renormalization procedure for (half-)translation flows. By tracking the changes it induces in homology, we define the Rauzy–Veech monoid (or group) of a connected component of a stratum of Abelian or quadratic differentials. This monoid was proven to be pinching and twisting by Avila and Viana, which implies the Kontsevich–Zorich conjecture stating the simplicity of the Lyapunov spectrum of almost every translation flow with respect to the Masur–Veech measures.
      -
      In this talk, I will present a full classification of the Rauzy–Veech groups of Abelian strata : they are explicit finite-index subgroups of their ambient symplectic groups. This is strictly stronger than pinching and twisting. Moreover, some techniques can be extended to the quadratic case to prove that the indices of the Rauzy–Veech groups of certain connected components of quadratic strata are also finite. This proves that the “plus” Lyapunov spectra of such strata is simple, which was not previously known.
      -

      JPEG - 35.1 ko
      Rodolfo GUTIÉRREZ-ROMO

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Signal et Image (SI)

    • Vendredi 17 novembre 13:30-14:30 - Clothilde MÉLOT - I2M, Marseille

      Intertwinning wavelets or multiresolution analysis on graphs through random forests

      Résumé : Several methods are available to analyze signals on graphs, i.e functions defined on the vertices of a finite connected weighted graph. Fourier analysis requires the computation of the eigenvalues and eigenvectors of the graph Laplacian, it is also a non-local transformation. In this talk we will propose a multiresolution scheme which provides well localized basis functions without requiring spectral computations.
      Our approach relies on a random spanning forest to downsample the set of vertices, and on approximate solutions of Markov intertwining relation to provide a subgraph structure, and a filter bank , leading to a wavelet basis of the set of functions. Our construction involves two parameters q and q′. The first one controls the mean number of kept vertices in the downsampling, while the second one is a tuning parameter between space localization and frequency localization. Even if our basis functions are well localized, they are not orthonormal but we can provide an explicit reconstruction formula, bounds on the reconstruction operator norm, on the error in the intertwining relation, and a Jackson-like inequality. These bounds lead to recommend a way to choose the parameters q and q′. We illustrate the method by numerical experiments.

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 24 novembre 10:00-11:00 - Minh HA QUANG - IIT, Genoa

      Covariance matrices and covariance operators in machine learning and pattern recognition : A geometrical framework

      Résumé : Symmetric positive definite (SPD) matrices, in particular covariance matrices, play important roles in many areas of mathematics and statistics, with numerous applications in various different fields, including machine learning, brain imaging, and computer vision. The set of SPD matrices is not a subspace of Euclidean space and consequently algorithms utilizing only the Euclidean metric tend to be suboptimal in practice. A lot of recent research has therefore focused on exploiting the intrinsic geometrical structures of SPD matrices, in particular the view of this set as a Riemannian manifold. In this talk, we will present a survey of some of the recent developments in the generalization of finite-dimensional covariance matrices to infinite-dimensional covariance operators via kernel methods, along with the corresponding geometrical structures. This direction exploits the power of kernel methods from machine learning in the framework of Riemannian geometry, both mathematically and algorithmically. The theoretical formulation will be illustrated with applications in computer vision, which demonstrate both the power of kernel covariance operators as well as of the algorithms based on their intrinsic geometry.

      JPEG - 34.6 ko
      Minh HA QUANG

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 1er décembre 14:00-15:00 - Roberto LEONARDUZZI - ENS Lyon

      p-leader analysis and classification of oscillating singularities

      Résumé : Many examples of signals and images, which are common in practice, can not be modeled by locally bounded functions. In consequence, standard multifractal analysis, based on the Hölder exponent, can not be applied. Here we present a multifractal analysis based on another quantity, the p-exponent, which can take arbitrarily large negative values, and thus be applied to a broader category of functions. Further, this new exponent can be efficiently characterized by new multiresolution quantities, the p-leaders. We analyze the properties of this exponent, as well as its numerical performance. Further, we use this exponent to characterize the behavior of functions near a singularity in terms of their lacunarity or oscillation. We analyze several examples (deterministic and random) of multifractal functions and study the pertinence of this characterization. Finally, we analyze real data from different domains to assess whether they exhibit this behavior or not.

      JPEG - 6.5 ko
      Roberto LEONARDUZZI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Mardi 14 novembre 14:00-16:30 - Yoshinori HASHIMOTO - I2M - AMU, Marseille

      Limite de Gromov-Hausdorff de variétés algébriques, d’après Donaldson-Sun, I

      Résumé : Supposons qu’on a une suite (non-dégénérée) de variétés projectives algébriques lisses, avec des métriques Kähler-Einstein. On peut prendre la limite Gromov-Hausdorff de cette suite qui est a priori juste un espace métrique. Un théorème de Donaldson-Sun dit qu’on obtient en fait une structure plus riche ; c’est une variété projective algébrique normale. Cet exposé est une introduction à ce résultat. Dans un premier temps on commencera par la définition de limite au sens de Gromov-Hausdorff et on énoncera le théorème plus précisément. Ensuite on esquissera les points clés de la preuve.
      Référence : S. Donaldson and S. Sun, Gromov-Hausdorff limits of Kähler manifolds and algebraic geometry. Acta Math., 2014. https://arxiv.org/abs/1206.2609

      Lieu : CMI - Salle C003

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Lundi 13 novembre 14:00-15:00 - Mathieu KLIMCZAK - I2M, Aix-Marseille Université

      Dualité de Poincaré sur les espaces singuliers

      Résumé : En général, pour un espace topologique quelconque la dualité de Poincaré n’existe pas, Poincaré le savait et a donné un contre exemple à son théorème de dualité : la suspension du tore. Si l’on souhaite restaurer la dualité de Poincaré (à coefficients rationnels) pour des espaces dits singuliers, par exemple les variétés algébriques singulières, on a deux méthodes :
      - une méthode "algébrique" : la (co)homologie d’intersection,
      - une méthode "topologique" : les espaces d’intersection.
      On se concentrera sur la deuxième méthode. Étant donnée une pseudovariété stratifiée à singularités isolées, on peut lui associer une famille d’espaces topologiques indexées sur un nombre fini d’entiers : la famille de ses espaces d’intersections. La cohomologie réduite rationnelle de cette famille vérifie alors une "dualité de Poincaré généralisée". La première partie de l’exposé sera consacrée à l’introduction des différentes notions nécessaires ainsi qu’à la définition des espaces d’intersection. Dans la seconde partie on verra comment dans certains cas on peut considérer la cohomologie rationnelle dans son intégralité et non plus la réduite en construisant des espaces à dualité de Poincaré rationnelle. Enfin, si le temps le permet on discutera des possibles généralisations des résultats présentés.

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 20 novembre 14:00-15:00 - Thomas HAETTEL - IMAG, Montpellier

      Rigidité hyperbolique des réseaux de rang supérieur

      Résumé : Les réseaux dans les groupes de Lie semisimples de rang supérieur satisfont à de nombreuses propriétés de rigidité : propriété (T), existence de points fixes pour des actions sur des arbres, des espaces de Hilbert... Dans cet exposé, nous montrerons que tout action par isométries d’un réseau sur un espace Gromov-hyperbolique est élémentaire. Parmi les conséquences, on retrouve le théorème de Farb-Kaimanovich-Masur que tout morphisme d’un réseau à valeur dans un groupe modulaire est d’image finie. Guirardel et Horbez en déduisent également le théorème de Bridson-Wade que toute morphisme d’un réseau à valeurs dans Out(Fn) est d’image finie.

      JPEG - 10.9 ko
      Thomas HAETTEL

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 27 novembre 14:00-15:00 - Lukas LEWARK - Universität Bern

      L’homologie de Khovanov-Rozansky entre les nœuds positifs et négatifs

      Résumé : Quels nœuds se trouvent entre les nœuds positifs et négatifs ? Plus précisément : les cobordismes de genre optimal entre un nœud positif et un nœud négatif, par quels nœuds factorisent-ils ? Beaucoup de nœuds sont de tels facteurs, mais pas tous, et les homologies de Khovanov-Rozansky donnent une obstruction à cette propriété. Ces homologies catégorifient des généralisations du polynôme de Jones ; malgré leur construction combinatoire, elles contiennent de l’information géométrique.

      JPEG - 11.3 ko
      Lukas LEWARK

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 décembre 14:00-15:00 - Mark Baker - Université de Rennes 1

      Complements d’entrelacs, groupes de congruence, et la conjecture de Rademacher en dimension 3

      Résumé : TBA

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 décembre 14:00-15:00 - Christophe DUPONT - Université de Rennes 1

      Dimensions directionnelles du courant de Green

      Résumé : L’exposé concerne la dynamique des applications holomorphes du plan projectif CP(2). On donne des estimations sur les dimensions locales du courant de Green et de la mesure d’équilibre, en fonction des exposants de Lyapunov de cette mesure et du degré de l’application. Il s’agit d’un travail avec Axel Rogue.

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Jeudi 16 novembre 14:00-15:00 - Karim BEKKA - IRMAR, Université de Rennes 1

      Sur la suffisance des jets relatifs

      Résumé : Un des aspects importants de la théorie des singularités est l’analyse des conditions sous lesquelles un germe d’application est suffisant ou de détermination finie et son degré de détermination.
      La détermination finie (resp. infinie ) est une façon d’exprimer la stabilité des applications différentiables par des déformations polynomiales (resp. plates). Beaucoup de résultats sont connus dans le cas de germes d’applications ou variétés à singularités isolées.
      Dans cet exposé, on s’intéressera aux singularités non-isolées.
      Etant donné un germe de sous-ensemble fermé $\Sigma$ de $( \mathbbR^n,0)$, on introduira les versions relatives à $\Sigma$ de certains outils de la théorie des singularités, comme les jets relatifs et leurs suffisances ou déterminations. On donnera des conditions (analytiques et algébriques) en termes d’inégalités de Lojasiewiecs, Kuo et Thom, sous lesquelles un germe relatif est suffisant ou de détermination finie.

      JPEG - 9.2 ko
      Karim BEKKA

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 23 novembre 14:00-15:00 - Baldur SIGURÐSSON - BCAM - Bilbao

      The boundary of the Milnor fiber of the singularity f(x,y) + zg(x,y) = 0

      Résumé : Let f, g be germs of functions defining plane curve singularities without common components in (C^2,0) and let Φ(x,y,z)=f(x,y)+zg(x,y). We give an explicit algorithm producing a plumbing graph for the boundary of the Milnor fiber of Φ in terms of a common resolution for f and g.

      JPEG - 5.4 ko
      Baldur SIGURÐSSON

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 30 novembre 14:00-15:00 - Laurentiu PAUNESCU - Université de Sydney

      Séminaire Singularités (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 12.3 ko
      Laurentiu PAUNESCU

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 7 décembre 14:00-14:30 - Jean-Baptiste CAMPESATO - I2M

      Séminaire Singularités

      Article

  • Équipe Logique de la Programmation (LDP)

    • Jeudi 16 novembre 11:00-12:00 - Maxime LUCAS - IRIF, Paris

      La géométrie cubique de la réécriture de dimension supérieure

      Résumé : La réécriture de dimension supérieure a pour origine des questions portant autour du problème du mot pour les monoides. Plus récemment, il a été montré que la réécriture de dimension supérieure était adaptée pour résoudre des problèmes de cohérence et de catégorification. Le but de cet exposé sera d’expliquer ces problèmes sur des exemples et de montrer quelles sont les méthodes que la réécriture offre pour les résoudre. En particulier, nous verrons comment la géométrie cubique apparaît naturellement dans ce cadre, et ses liens avec des notions classiques de réécriture comme la confluence.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 23 novembre 11:00-12:30 - Michael PUSCHNIGG - I2M, Aix-Marseille Université

      Toute algèbre à division sur les réels est de dimension 1, 2, 4 ou 8

      Résumé : TBA

      JPEG - 9.5 ko
      Michael PUSCHNIGG

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 30 novembre 11:00-12:30 - Olivier LAURENT - LIP, ÉNS Lyon

      Une promenade entre logiques linéaires classiques et intuitionnistes

      Résumé : On s’intéresse à différentes manières de relier la logique linéaire classique (LL) et sa version intuitionniste (ILL). Les principaux ingrédients sont l’étude de non-non traductions de LL dans ILL, et les résultats de conservativité de LL sur ILL. En analysant le cas particulier d’une non-non traduction bien choisie de LL dans TL (la logique tensorielle, fragment "positif" de ILL), on montre que l’on peut re-prouver la propriété de focalisation de LL. Cette preuve établit un lien entre les caractéristiques "au plus une formule à droite" des systèmes intuitionnistes et "au plus une formule positive active" des systèmes focalisés.
      Ces différents résultats ont été formalisés en Coq à l’aide de la bibliothèque Yalla. Nous présenterons brièvement cette bibliothèque, ses spécificités et la manière de l’utiliser.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 7 décembre 11:00-12:30 - Pierre PRADIC - LIP, ENS Lyon

      Séminaire Logique et Interactions (TBA)

      Résumé : TBA

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Mathématiques, Évolution, Biologie (MEB)

    • Lundi 20 novembre 14:00-15:00 - Paul Bastide - Ku Leuven

      Segmentation sur arbre : application à la détection de changements adaptatifs ancestraux sur des phylogénies

      Résumé : En écologie comparative et évolutive, les traits quantitatifs d’un jeu d’espèces actuelles peuvent être vus comme le résultat d’un processus stochastique courant le long d’un arbre phylogénétique. Cette modélisation permet de prendre en compte les corrélations produites par une histoire évolutive partagée. Le processus stochastique est choisi afin de de capturer les mécanismes qui gouvernent l’évolution des traits dans le temps. On s’intéresse ici à la présence de sauts dans la valeur des paramètres de ce processus, qui peuvent mettre en évidence une réponse adaptative rapide à un changement d’environnement. A nombre de sauts donné, un estimateur du maximum de vraisemblance des paramètres et de la position des sauts sur l’arbre peut être obtenu grâce à un modèle à données incomplètes. Des problèmes d’identifiabilité se posent pour la localisation des sauts sur l’arbre, plusieurs allocations différentes pouvant produire la même distribution jointe pour les traits observés aux feuilles. On se propose alors de dénombrer, d’une part, les allocations non-identifiables équivalentes, et, d’autre part, les solutions distinctes identifiables. Cette dernière quantité nous sert alors à calibrer une pénalité de sélection de modèle, pour laquelle on est capable de montrer une inégalité de type oracle dans le cas univarié. Dans le cas multivarié, une extension du modèle est proposée, qui permet la gestion des corrélations possibles entre les traits étudiés, ainsi que des éventuelles données manquantes.
      Références :
      - Bastide, Mariadassou, Robin (2017). Detection of adaptive shifts on phylogenies by using shifted stochastic processes on a tree. Journal of the Royal Statistical Society : Series B (Statistical Methodology), 79(4), 1067–1093. doi:10.111/rssb.12206
      - Bastide, Ané, Robin, Mariadassou (en révision) : Inference of Adaptive Shifts for Multivariate Correlated Traits. bioRxiv

      Lieu : FRUMAM 2ème étage

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Probabilités (PROBA)

    • Vendredi 1er décembre 11:00-12:00 - Raphaël FORIEN - ENS, Palaiseau

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 12.1 ko
      Raphaël FORIEN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 décembre 11:00-12:00 - Amandine Véber - Ecole Polytechnique

      Séminaire Probabilités et Statistique

      Article

  • Équipe Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

    • Mardi 14 novembre 14:00-15:00 - Nadir MATRINGE - Univ. Poitiers

      Un calcul de facteur gamma lié à la distinction par une involution galoisienne

      Résumé : On expliquera une méthode pour calculer un facteur de proportionnalité intervenant dans une équation fonctionnelle quand on a une formule aux places non ramifiées. On donnera des applications de ce calcul aux représentations des formes intérieures de GL(n) distinguées par une involution galoisienne.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 28 novembre 14:00-15:00 - Benjamin SCHRAEN - CMLS, Palaiseau

      Le socle localement analytique dans la correspondance de Langlands p-adique

      Résumé : Nous prouvons un résultat de compatibilité local-global pour certaines représentations galoisiennes associées aux représentations automorphes cuspidales d’un groupe unitaire compact à l’infini. Plus précisément nous prouvons que si la représentation galoisienne est cristalline en p, la position de la filtration de de Rham dans la stratification de Schubert est déterminée par le socle d’une certaine représentation localement analytique p-adique du groupe GL(n,Qp). Il s’agit d’un travail en collaboration avec Christophe Breuil et Eugen Hellmann.

      JPEG - 15.8 ko
      Benjamin SCHRAEN

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 décembre 14:00-15:00 - Olivier TAIBI - UMPA, ENS Lyon

      Séminaire Représentations des Groupes Réductifs (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 8.1 ko
      Olivier TAIBI

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Colloquium de Mathématiques de Marseille

    • Lundi 13 novembre 16:00-17:00 - San VŨ NGỌC - IRMAR, Rennes

      Systèmes semi-toriques en mécanique classique et mécanique quantique

      Résumé : Les systèmes semi-toriques ont été introduits il y a tout juste 10 ans et sont devenus un grand terrain de jeu dans le monde des systèmes intégrables en dimension finie. Ils se déclinent en version classique (mécanique hamiltonienne, géométrie symplectique, ...) et quantique (théorie spectrale, analyse microlocale, ...).
      Je présenterai des motivations (mathématiques et physiques), leur classification qui fait intervenir des objets combinatoires (polytopes rationnels), topologiques (monodromie) et analytiques (séries de Taylor), ainsi qu’un certain nombre de questions ouvertes.

      JPEG - 6.7 ko
      San VŨ NGỌC

      Lieu : FRUMAM, 2e étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 décembre 11:00-12:00 - Raphaèle Herbin - i2m

      Titre à venir

      Lieu : Frumam, 2e étage

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Statistiques (STA)

    • Vendredi 1er décembre 11:00-12:00 - Raphaël FORIEN - ENS, Palaiseau

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 12.1 ko
      Raphaël FORIEN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 décembre 11:00-12:00 - Amandine Véber - Ecole Polytechnique

      Séminaire Probabilités et Statistique

      Article

  • Équipe Statistiques (STA)

    • Lundi 20 novembre 14:00-15:00 - Paul BASTIDE - KU Leuven

      Segmentation sur arbre : application à la détection de changements adaptatifs ancestraux sur des phylogénies

      Résumé : En écologie comparative et évolutive, les traits quantitatifs d’un jeu d’espèces actuelles peuvent être vus comme le résultat d’un processus stochastique courant le long d’un arbre phylogénétique. Cette modélisation permet de prendre en compte les corrélations produites par une histoire évolutive partagée. Le processus stochastique est choisi afin de de capturer les mécanismes qui gouvernent l’évolution des traits dans le temps. On s’intéresse ici à la présence de sauts dans la valeur des paramètres de ce processus, qui peuvent mettre en évidence une réponse adaptative rapide à un changement d’environnement. A nombre de sauts donné, un estimateur du maximum de vraisemblance des paramètres et de la position des sauts sur l’arbre peut être obtenu grâce à un modèle à données incomplètes. Des problèmes d’identifiabilité se posent pour la localisation des sauts sur l’arbre, plusieurs allocations différentes pouvant produire la même distribution jointe pour les traits observés aux feuilles. On se propose alors de dénombrer, d’une part, les allocations non-identifiables équivalentes, et, d’autre part, les solutions distinctes identifiables. Cette dernière quantité nous sert alors à calibrer une pénalité de sélection de modèle, pour laquelle on est capable de montrer une inégalité de type oracle dans le cas univarié. Dans le cas multivarié, une extension du modèle est proposée, qui permet la gestion des corrélations possibles entre les traits étudiés, ainsi que des éventuelles données manquantes.
      Références :
      - Bastide, Mariadassou, Robin (2017). Detection of adaptive shifts on phylogenies by using shifted stochastic processes on a tree. Journal of the Royal Statistical Society : Series B (Statistical Methodology), 79(4), 1067–1093. doi:10.111/rssb.12206
      - Bastide, Ané, Robin, Mariadassou (en révision) : Inference of Adaptive Shifts for Multivariate Correlated Traits. bioRxiv

      JPEG - 11.5 ko
      Paul BASTIDE

      Lieu : FRUMAM, salle de séminaire du 2ème étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Notes de dernières minutes : Séminaire commun MEB

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 décembre 14:00-15:00 - Eustasio del Barrio Tellado - Université de Valladolid

      Séminaire Statistiques

      Article

groupe de travail

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mardi 14 novembre 14:00-15:00 - Maria Laura DELLE MONACHE - INRIA grenoble, équipe NeCS

      Coupled PDE-ODE systems : applications to traffic flow modeling and control

      Résumé : TBA

      JPEG - 20.5 ko
      Maria Laura DELLE MONACHE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 7 décembre 10:30-12:00 - Kseniya IVANOVA - IUSTI, Marseille

      Soutenance de thèse de Kseniya Ivanova

      Résumé : Mathematical model of multi-dimensional shear shallow water flows : problems and solutions
      -

      Lieu : IUSTI Chateau Gombert

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 décembre 16:00-17:30 - Dionysios GRAPSAS - I2M, Marseille

      Soutenance de thèse de Dionysios Grapsas

      Résumé : Staggered fractional step numerical schemes for models for reactive flows

      Lieu : FRUMAM

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Mardi 21 novembre 14:00-16:30 - Yoshinori HASHIMOTO - I2M - AMU

      Limite de Gromov-Hausdorff de variétés algébriques, d’après Donaldson-Sun, II

      Résumé : Après l’exposé précédent, on étudie la limite de Gromov-Hausdorff de variétés algébriques, avec un focus particulier sur la structure locale limite. Pour ce problème, l’outil disponible en géométrie différentielle est le cône tangent métrique en un point, et en géométrie algébrique c’est le cône tangent Zariski en un point. Le but de cet exposé est une introduction au résultat suivant de Donaldson-Sun : le cône tangent métrique est homéomorphe à une variété affine qui apparaît comme limite dans le schéma de Hilbert d’une suite de cônes tangents Zariski. Cet exposé ne dépend pas du précédent, sauf pour la définition de limite de Gromov-Hausdorff.
      Référence : S. Donaldson and S. Sun, Gromov-Hausdorff limits of Kähler manifolds and algebraic geometry, II. To appear in J. Differential Geom. https://arxiv.org/abs/1507.05082v1

      JPEG - 6.2 ko
      Yoshinori HASHIMOTO

      Lieu : CMI - Salle C003 - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Habilitations à Diriger des Recherches (HDR)

    • Lundi 4 décembre - Sylvain DOTTI - I2M, AA, Marseille

      Approximation numérique de lois de conservation hyperboliques stochastiques scalaires

      Résumé : TBA
      -
      Directeurs de thèse :
      Thierry Gallouet et de Julien Vovelle
      -

      JPEG - 5.4 ko
      Sylvain DOTTI

      -
      http://www.theses.fr/s110834

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 décembre 14:00-16:00 - Thomas BLANC - I2M, AA, Marseille

      Étude mathématique de problèmes paraboliques fortement anisotropes

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      -
      Directeurs de thèse :
      - Mihaï BOSTAN
      - Franck BOYER (co-directeur)
      -

      JPEG - 9.9 ko
      Thomas BLANC

      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Lien : theses.fr

      Lieu : CMI - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 décembre 16:00-18:00 - Dionysios GRAPSAS - I2M, AA, Marseille

      Schémas à mailles décalés pour des modèles d’écoulements compressible réactifs

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      Staggered fractional step numerical schemes for models for reactive flows
      -
      -
      Directeurs de thèse :
      - Jean-Claude LATCHÉ (directeur, IRSN Cadarache)
      - Raphaèle HERBIN (co-directrice)
      -



      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Liens :
      - ED184
      - theses.fr
      -

      Lieu : Campus St Charles - Aix-Marseille Université
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 décembre - Rémi TESSON - I2M, AA, Marseille

      Modélisation mathématiques de l’impact de la dynamique des microtubules dans la migration cellulaire

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      -
      Directeurs de thèse :
      - Florence HUBERT
      - Stéphane HONORÉ (co-directeur, CRO2, La Timone)
      -



      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Lien : theses.fr

      Lieu : Campus St Charles - Aix-Marseille Université
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Soutenances de thèses de doctorat

    • Lundi 4 décembre - Sylvain DOTTI - I2M, AA, Marseille

      Approximation numérique de lois de conservation hyperboliques stochastiques scalaires

      Résumé : TBA
      -
      Directeurs de thèse :
      Thierry Gallouet et de Julien Vovelle
      -

      JPEG - 5.4 ko
      Sylvain DOTTI

      -
      http://www.theses.fr/s110834

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 décembre 14:00-16:00 - Thomas BLANC - I2M, AA, Marseille

      Étude mathématique de problèmes paraboliques fortement anisotropes

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      -
      Directeurs de thèse :
      - Mihaï BOSTAN
      - Franck BOYER (co-directeur)
      -

      JPEG - 9.9 ko
      Thomas BLANC

      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Lien : theses.fr

      Lieu : CMI - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 décembre 16:00-18:00 - Dionysios GRAPSAS - I2M, AA, Marseille

      Schémas à mailles décalés pour des modèles d’écoulements compressible réactifs

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      Staggered fractional step numerical schemes for models for reactive flows
      -
      -
      Directeurs de thèse :
      - Jean-Claude LATCHÉ (directeur, IRSN Cadarache)
      - Raphaèle HERBIN (co-directrice)
      -



      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Liens :
      - ED184
      - theses.fr
      -

      Lieu : Campus St Charles - Aix-Marseille Université
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 décembre - Rémi TESSON - I2M, AA, Marseille

      Modélisation mathématiques de l’impact de la dynamique des microtubules dans la migration cellulaire

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      -
      Directeurs de thèse :
      - Florence HUBERT
      - Stéphane HONORÉ (co-directeur, CRO2, La Timone)
      -



      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Lien : theses.fr

      Lieu : Campus St Charles - Aix-Marseille Université
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

Ajouter un événement