Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

Les événements de janvier 2018

Séminaire

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mardi 16 janvier 11:00-12:00 - François MURAT - LJLL, Université Pierre et Marie Curie, Paris

      Définition, existence, stabilité et unicité de la solution d’un problème semilinéaire elliptique avec une singularité en u = 0

      Résumé : Voir fichier joint

      PDF - 90.9 ko
      JPEG - 4.9 ko
      François MURAT

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 23 janvier 11:00-12:00 - Hassan YOUSSFI - I2M, Marseille

      Le noyau reproduisant polyanalytique.

      Résumé : Voir fichier joint

      PDF - 55.7 ko
      JPEG - 22.4 ko
      Hassan YOUSSFI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 30 janvier 11:00-12:00 - Rémi BUFFE - IECL, Nancy

      Problèmes de contrôle et de stabilisation pour des domaines polygonaux

      Résumé : Voir fichier joint

      PDF - 36.3 ko

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 6 février 11:00-12:00 - David CHIRON - Laboratoire J.A. Dieudonné, Université de Nice

      Multiplicité des ondes progressives pour NLS en dimension 2

      Résumé : Nous nous intéressons aux ondes progressives pour NLS (aussi appelée Gross-Pitaevskii) en dimension 2. Pour ce modèle, la branche de Jones-Roberts est relativement bien comprise. Nous présenterons des résultats numériques, obtenus en collaboration avec C. Scheid (Nice), montrant qu’il y a multiplicité des branches de solutions. Celles-ci sont associées d’une part à des vortex de degré > 1 et à des multilumps pour KP-I.

      JPEG - 13.2 ko
      David CHIRON

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 13 février 11:00-12:00 - Paul VIGNEAUX - UMPA, ENS de Lyon

      Variations autour des fluides de Bingham : écoulements intégrés ou non

      Résumé : Dans cet exposé, nous ferons un panorama de méthodes et simulations numériques pour les fluides à seuil, basées sur des méthodes de dualité.
      Dans un premier temps, nous présenterons la suite, en 2D, du travail sur les équations intégrées en hauteur (à la Saint-Venant). Ceci sera illustré par une application d’avalanche (dense) dans le couloir de Taconnaz (massif du Mont-Blanc).
      Une seconde partie traitera alors des équations non intégrées 2D et l’éclairage physique qu’elles apportent sur la transition fluide-rigide dans une configuration expansion-contraction. Ce travail est réalisé en collaboration (Projet interdisciplinaire CNRS du programme InFIniti) avec des physiciens d’IRSTEA qui ont conduit des expériences physiques similaires.

      JPEG - 8.7 ko
      Paul VIGNEAUX

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Mardi 16 janvier 11:00-12:00 - Saliha DJENAOUI - Université de Annaba, Algérie

      Ensemble limite générique des automates cellulaires

      Résumé : On considère un système dynamique topologique.
      L’ensemble limite générique est le plus petit fermé qui a un bassin d’attraction résiduel.
      On étudie quelques unes de ses propriétés topologiques, et les liens avec l’équicontinuité et la sensibilité.
      On insistera sur l’exemple des automates cellulaires, pour lesquels l’ensemble limite générique est contenu dans tous les attracteurs sous-décalages.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 23 janvier 11:00-12:00 - Roland BACHER - Institut Fourier, Université Grenoble-Alpes

      Déterminants de certaines matrices liées au triangle de Pascal

      Résumé : La matrice symétrique d’ordre n, avec coefficients
      , 0 ≤ i, j < n, est de déterminant 1.
      En réduisant les coefficients de cette matrice modulo 2, on obtient une matrice de déterminant 1 ou -1, en prenant l’image des coefficients par le caractère modulo 4 ou par un des deux caractères modulo 8, on obtient une matrice dont le determinant est
      dans ±3N. Je vais parler des structures algébriques qui permettent de
      prouver ces résultats.

      JPEG - 4.3 ko
      Roland BACHER

      Lieu : Luminy, TPR2, salle 304-306 - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 30 janvier 11:00-12:00 - Ilkka TÖRMÄ - Académie de Finlande & LIRMM, Montpellier

      Nilpotent Endomorphisms of Expansive Group Actions

      Résumé : Consider a cellular automaton with a special quiescent state 0. The automaton is called nilpotent if it sends every initial configuration to the 0-uniform configuration in a bounded number of steps. It is asymptotically nilpotent if the forward orbit of every configuration converges toward the 0-uniform configuration in the product topology. Guillon and Richard showed in 2008 that on a one-dimensional full shift, these notions are equivalent. In 2012, Salo extended the result to multidimensional full shifts.
      We further generalize these results to the setting of expansive group actions. More formally, given a continuous action of a group G on a compact metric space X and a single fixed point 0∈X, one can ask whether there exists an endomorphism f:X→X such that fⁿ(x)⟶0 for every x∈X, but the convergence is not uniform. We focus on expansive actions that have dense 0-homoclinic points and a specification-like property that we call 0-gluing. For example, every strongly irreducible G-SFT with a uniform configuration satisfies these conditions. We show that for a large class of groups, containing in particular all residually finite solvable groups, and all such actions on them, all asymptotically nilpotent endomorphisms exhibit uniform convergence. In the course of the proof, we develop a technical tool called a tiered dynamical system, which consists of a nested family of compact subsets of an ambient space, each of which is equipped with a group action. (Joint work with Ville Salo)

      JPEG - 11.9 ko
      Ilkka TÖRMÄ

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 6 février 11:00-12:00 - Jung-Chao BAN - National Dong Hwa University

      On the topological entropy of the subshifts of finite type on free semigroups

      Résumé : In this talk, we provide an effective method to compute the topological entropies of G-subshifts of finite type (G-SFTs) with G = Fd or Sd, i.e., the free group and semigroup with d generators. We set up the topological entropy theory by analyzing the corresponding systems of nonlinear recursive equations (SNREs). Four types of SNREs of S2-SFTs, namely the types E, D, C and O, are introduced and we could compute their topological entropies explicitly. This enables us to give the complete characterization of S2-SFTs on two symbols. That is, the set of topological entropies of S2-SFTs on two symbols is equal to the union of E, D, U and O. We note that there is an example in type O of S2-SFT on two symbols such that the topological entropy is not well-defined. This gives an affirmative answer to the problem raised by Petersen-Salama in 2017. The methods developed in Sd-SFTs will also be applied to the study the topological entropy theory of Fd-SFTs. Finally, the topological entropy formulas of Sd-, Fd-golden mean shifts and k-colored chessboards are also presented herein.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 13 février 11:00-12:00 - Hui RAO - Central China Normal University

      Constructing space-filling curves of self-similar sets

      Résumé : We give a general method to construct space-filling curves of self-similar sets. First, we introduce a notion of skeleton of self-similar sets. As soon as we have a skeleton, we construct space-filling curves along the line :
      skeleton→self-similar graph→feasible Euler tour→edge-to-trail substitution rule.

      JPEG - 25 ko
      Hui RAO

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Lundi 15 janvier 14:00-15:00 - Nicolas THOLOZAN - DMA, Ecole Normale Supérieure, Paris

      Composantes compactes dans les variétés de caractères relatives

      Résumé : Soit Γ le groupe fondamental d’une surface compacte à bords, et G un groupe de Lie. On appelle variété de caractère relative de Γ dans G l’espace des représentations de Γ dans G pour lesquelles les classes de conjugaisons des images des courbes de bord sont fixées.
      Avec Bertrand Deroin, nous avons montré que lorsque Γ est le groupe fondamental de la sphère à n trous et lorsque G est le groupe PSL(2, R), certaines variétés de caractères relatives contiennent des composantes compactes dont on peut décrire la géométrie symplectique. Nous expliquerons pourquoi l’existence de telles composantes est contre-intuitive et décrirons les propriétés surprenantes des représentations qu’elles contiennent.

      JPEG - 17.7 ko
      Nicolas THOLOZAN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 22 janvier 14:00-15:00 - Jean-Baptiste CAMPESATO - I2M, Aix-Marseille Université

      Sur l’équivalence arc-analytique

      Résumé : Pour commencer, je définirai l’équivalence arc-analytique et en donnerai quelques propriétés. Il s’agit d’une relation d’équivalence permettant de classifier sans module continu les germes de fonctions Nash (i.e. analytiques réelles de graphes semialgébriques) singuliers.
      Ensuite, je présenterai un invariant de cette notion dont la construction est similaire à celle des fonctions zêta motiviques de J. Denef et F. Loeser. Celui-ci généralise des constructions antérieures de S. Koike et de A. Parusiński puis de G. Fichou et admet de bonnes propriétés algébriques qui permettent d’obtenir de nouveaux résultats de classification.
      En particulier, j’expliquerai comment déduire de cet invariant une classification exhaustive des polynômes de Brieskorn-Pham. Il s’agit d’une très bonne famille test pour comparer l’équivalence arc-analytique à d’autres relations.

      JPEG - 22.7 ko
      Jean-Baptiste CAMPESATO

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 29 janvier 14:00-15:00 - Jeremy TOULISSE - Université of Southern California

      Géométrie des représentations maximales en rang 2

      Résumé : La notion de représentation maximale du groupe fondamental d’une surface dans un groupe de Lie hermitien généralise naturellement la notion de représentation fuchsienne dans PSL(2,R). Dans cet exposé, j’expliquerai comment construire une unique surface maximale dans l’espace pseudo-hyperbolique H^2,n qui est préservée par l’action d’une représentation maximale dans un groupe de rang 2. Comme conséquence, nous prouvons une conjecture de Labourie pour les représentations maximales en rang 2. Il s’agit d’un travail en commun avec Brian Collier et Nicolas Tholozan.

      JPEG - 24.6 ko
      Jeremy TOULISSE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 5 février 14:00-15:00 - Jean-Francois QUINT - IMB, Université de Bordeaux

      La série complémentaire

      Résumé : Dans cet exposé, je présenterai la liste des représentations unitaires irréductibles sphériques du groupe PSL(2,R), établie par Gelfand, Naimark et Bargmann. Je donnerai ensuite la liste analogue des représentations unitaires irréductibles sphériques du groupe des isométries d’un arbre régulier, établie par Olshanski. Je me concentrerai alors sur le cas de la série complémentaire, et j’expliquerai comment son existence peut être établie en se reposant uniquement sur la géométrie de l’arbre. Pour ceux qui n’ont rien compris, ce n’est pas grave : l’exposé devrait être beaucoup plus simple que le résumé.

      JPEG - 10.8 ko
      Jean-Francois QUINT

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 12 février 14:00-15:00 - Jean-Yves BRIEND - I2M, Aix-Marseille Université

      L’usage de la combinatoire dans le Brouillon Project de Desargues : l’exemple du théorème de Ménélaüs (REPORTE AU LUNDI 12 MARS)

      Résumé : J’essaierai de montrer comment Desargues, dans son Brouillon Project sur les coniques, parvient à utiliser le théorème de Ménélaüs de manière particulièrement virtuose. Pour cela, j’analyserai son approche combinatoire, déjà à l’œuvre dans son étude de la notion d’involution et étudierai les preuves de deux théorèmes importants du Brouillon, celui dit de la « ramée » énonçant l’invariance de l’involution par perspective, et le grand théorème de Desargues sur les pinceaux de coniques. Si le temps le permet, j’examinerai sous ce même angle le premier lemme de l’Essay pour les coniques de Pascal et les Advis charitables de Beaugrand.

      JPEG - 14.1 ko
      Jean-Yves BRIEND

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Vendredi 19 janvier 11:00-12:00 - Vincent DELECROIX - LABRI, Bordeaux

      Comptages et volumes

      Résumé : M. Mirzakhani a prouvé une asymptotique explicite pour les multicourbes sur une surface hyperbolique. Les deux ingrédients principaux de ce résultat sont d’une part l’ergodicité du "mapping class group" sur l’espace des feuilletages mesurés et d’autre part ses travaux antérieurs sur les volumes de Weil-Petersson. Nous proposons une approche alternative à ce résultat via des comptages de surfaces à petits carreaux dans l’espace des différentielles quadratiques (intimement liées au volume de Masur-Veech). Mon exposé sera une étude comparée de ses deux approches ainsi qu’une discussion du lien entre la mesure de Weil-Petersson sur l’espace de Teichmüller et celle de Masur-Veech sur son espace cotangent.
      Il s’agit d’un travail en collaboration avec E. Goujard, P. Zograf et A. Zorich.

      JPEG - 11.4 ko
      Vincent DELECROIX

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 26 janvier 11:00-12:00 - Shigeki AKIYAMA - Chaire Morlet (Marseille) & University of Tsukuba

      Constructing families of non Parry numbers

      Résumé : TBA

      JPEG - 12.2 ko
      Shigeki AKIYAMA

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Signal et Image (SI)

    • Vendredi 19 janvier 14:00-15:00 - Rémi FLAMARY - Université de Nice Sophia-Antipolis

      Optimal transport for machine learning

      Résumé : First we present a brief introduction to optimal transport and to the Wasserstein distance. Next we will discuss recent applications of OT in Machine Learning. OT can be used to estimate a mapping between distributions for color adaptation between images and domain adaptation. But it is also a very powerful data fitting term for learning with histograms or empirical distributions for classification, audio spectral unmixing and Generative Adversarial networks.

      PNG - 46.6 ko
      Rémi FLAMARY

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Mardi 23 janvier 14:00-15:00 - Eleonora DI NEZZA - IHES, Université Paris-Saclay

      Équations de Monge-Ampère complexes à singularités prescrites

      Résumé : Depuis la résolution de la conjecture de Calabi donnée par Yau, les équations de Monge-Ampère complexes ont été étudiées intensivement par plusieurs auteurs.
      Le sujet de l’exposé est d’étudier les équations de Monge-Ampère complexes avec des singularités prescrites. Plus précisément, on fixe un potentiel modèle et on preuve l’existence et l’unicité de la solution de l’équation de Monge-Ampère qui a le même type des singularités du potentiel modèle choisi. On va définir plusieurs outils en théorie du pluripotentiel et on va montrer comme ceux-ci vont jouer un rôle cruciale dans ce contexte.
      Il s’agit d’un travail en collaboration avec Tamas Darvas et Chinh Lu.

      JPEG - 13 ko
      Eleonora DI NEZZA

      Lieu : C003 - Aquarium - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Lundi 15 janvier 14:00-15:00 - Nicolas THOLOZAN - DMA, Ecole Normale Supérieure, Paris

      Composantes compactes dans les variétés de caractères relatives

      Résumé : Soit Γ le groupe fondamental d’une surface compacte à bords, et G un groupe de Lie. On appelle variété de caractère relative de Γ dans G l’espace des représentations de Γ dans G pour lesquelles les classes de conjugaisons des images des courbes de bord sont fixées.
      Avec Bertrand Deroin, nous avons montré que lorsque Γ est le groupe fondamental de la sphère à n trous et lorsque G est le groupe PSL(2, R), certaines variétés de caractères relatives contiennent des composantes compactes dont on peut décrire la géométrie symplectique. Nous expliquerons pourquoi l’existence de telles composantes est contre-intuitive et décrirons les propriétés surprenantes des représentations qu’elles contiennent.

      JPEG - 17.7 ko
      Nicolas THOLOZAN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 22 janvier 14:00-15:00 - Jean-Baptiste CAMPESATO - I2M, Aix-Marseille Université

      Sur l’équivalence arc-analytique

      Résumé : Pour commencer, je définirai l’équivalence arc-analytique et en donnerai quelques propriétés. Il s’agit d’une relation d’équivalence permettant de classifier sans module continu les germes de fonctions Nash (i.e. analytiques réelles de graphes semialgébriques) singuliers.
      Ensuite, je présenterai un invariant de cette notion dont la construction est similaire à celle des fonctions zêta motiviques de J. Denef et F. Loeser. Celui-ci généralise des constructions antérieures de S. Koike et de A. Parusiński puis de G. Fichou et admet de bonnes propriétés algébriques qui permettent d’obtenir de nouveaux résultats de classification.
      En particulier, j’expliquerai comment déduire de cet invariant une classification exhaustive des polynômes de Brieskorn-Pham. Il s’agit d’une très bonne famille test pour comparer l’équivalence arc-analytique à d’autres relations.

      JPEG - 22.7 ko
      Jean-Baptiste CAMPESATO

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 29 janvier 14:00-15:00 - Jeremy TOULISSE - Université of Southern California

      Géométrie des représentations maximales en rang 2

      Résumé : La notion de représentation maximale du groupe fondamental d’une surface dans un groupe de Lie hermitien généralise naturellement la notion de représentation fuchsienne dans PSL(2,R). Dans cet exposé, j’expliquerai comment construire une unique surface maximale dans l’espace pseudo-hyperbolique H^2,n qui est préservée par l’action d’une représentation maximale dans un groupe de rang 2. Comme conséquence, nous prouvons une conjecture de Labourie pour les représentations maximales en rang 2. Il s’agit d’un travail en commun avec Brian Collier et Nicolas Tholozan.

      JPEG - 24.6 ko
      Jeremy TOULISSE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 5 février 14:00-15:00 - Jean-Francois QUINT - IMB, Université de Bordeaux

      La série complémentaire

      Résumé : Dans cet exposé, je présenterai la liste des représentations unitaires irréductibles sphériques du groupe PSL(2,R), établie par Gelfand, Naimark et Bargmann. Je donnerai ensuite la liste analogue des représentations unitaires irréductibles sphériques du groupe des isométries d’un arbre régulier, établie par Olshanski. Je me concentrerai alors sur le cas de la série complémentaire, et j’expliquerai comment son existence peut être établie en se reposant uniquement sur la géométrie de l’arbre. Pour ceux qui n’ont rien compris, ce n’est pas grave : l’exposé devrait être beaucoup plus simple que le résumé.

      JPEG - 10.8 ko
      Jean-Francois QUINT

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 12 février 14:00-15:00 - Jean-Yves BRIEND - I2M, Aix-Marseille Université

      L’usage de la combinatoire dans le Brouillon Project de Desargues : l’exemple du théorème de Ménélaüs (REPORTE AU LUNDI 12 MARS)

      Résumé : J’essaierai de montrer comment Desargues, dans son Brouillon Project sur les coniques, parvient à utiliser le théorème de Ménélaüs de manière particulièrement virtuose. Pour cela, j’analyserai son approche combinatoire, déjà à l’œuvre dans son étude de la notion d’involution et étudierai les preuves de deux théorèmes importants du Brouillon, celui dit de la « ramée » énonçant l’invariance de l’involution par perspective, et le grand théorème de Desargues sur les pinceaux de coniques. Si le temps le permet, j’examinerai sous ce même angle le premier lemme de l’Essay pour les coniques de Pascal et les Advis charitables de Beaugrand.

      JPEG - 14.1 ko
      Jean-Yves BRIEND

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Jeudi 25 janvier 13:30-14:30 - Mickaël MATUSINSKI - IMB, Bordeaux

      Sur les séries de Puiseux algébriques de plusieurs variables

      Résumé : Nous nous plaçons dans le contexte de la résolution à la Puiseux d’équations polynomiales en plusieurs variables. Notre objectif est de comprendre ce qui distingue une série de Puiseux multivariée algébrique (sur K(x_1,....,x_r) le corps des fonctions rationnelles à r variables) d’une série de Puiseux formelle. Plus précisément, nous résolvons les problèmes suivants :
      - étant donnée une équation polynomiale P(x_1,....,x_r,y)=0, donner une formule pour les coefficients d’une série de Puiseux y(x_1,....,x_r) solution en fonction des coefficients de l’équation ;
      - étant donnée une série de Puiseux algébrique, reconstruire à partir de ses coefficients un polynôme annulateur.
      Il s’agit d’une généralisation à plusieurs variables de notre travail sur les mêmes questions pour le cas monovarié.
      Travail en commun avec M. Hickel (Bordeaux).

      JPEG - 7 ko
      Mickaël MATUSINSKI

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 25 janvier 15:00-16:00 - Françoise MICHEL - IMT, Université Toulouse 3

      Résolution en famille pour des germes de courbes planes

      Résumé : Le sujet est traité dans le chapitre 3 de l’article commun avec Anne Pichon : "Carrousel in family and non-isolated hypersurface singularities in $C^3$ (journal de Crelle, Nov. 2016). On décrit une résolution en famille pour une famille de courbes planes paramétrée par un disque épointé. Si on se donne un germe de surface (X,0) dans (C^3,0) contenant une courbe singulière (c,0), on en déduit une paramétrisation d’un voisinage de la courbe dans la surface.

      JPEG - 9.7 ko
      Françoise MICHEL

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 1er février 14:00-15:00 - André BELOTTO DA SILVA - IMT, Univ. Toulouse 3

      Solutions des équations quasianalytiques

      Résumé : Je vais présenter quelques nouvelles techniques pour résoudre les équations G(x,y)=0 où G(x,y)=G(x_1,\dots,x_n,y) est une fonction dans une classe quasi-analytique (par exemple, une classe Denjoy-Carleman quasi-analytique). Plusieurs questions importantes sur les fonctions quasi-analytique, concernant la division, la factorisation, le lemme de préparation de Weierstrass, etc., entrent dans le cadre de ce problème. Aucune connaissance préliminaire sur les fonctions quasi-analytiques ne sera necessaire.
      Je donnerai un bref panorama sur les fonctions quasi-analytiques, en mettant l’accent sur les différences avec les fonctions analytiques. Ensuite, je présenterai une technique de prolongement quasi-analytique (basée sur la résolution des singularités) et le résultat suivant (à partir d’un travail conjoint avec E. Bierstone et I. Biborski) : si G(x,y)=0 a une solution formelle y=H(x), alors H(x) est le développement de Taylor d’une solution quasi-analytique y=h(x), où h(x) a une certaine perte de régularité contrôlée par G.

      JPEG - 39.9 ko
      André BELOTTO DA SILVA

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Logique de la Programmation (LDP)

    • Jeudi 18 janvier 11:00-12:30 - Hadrien BATMALLE - IRIF, Paris 7

      Préservation de propriétés du modèle de départ en réalisabilité classique

      Résumé : La réalisabilité classique permet d’interpréter des théories mathématiques classiques, comme la théorie des ensembles ZF, dans divers modèles de calcul (lambda-calcul avec continuations, domaines…axiomatisés au moyen d’algèbres de réalisabilité). Elle produit ainsi des modèles de ces théories, et se révèle être une généralisation du forcing de Cohen. Jusqu’ici, la réalisabilité classique a seulement été étudiée à partir d’un modèle de départ "raisonnable", supposé au moins valider AC, voire même défini comme l’univers constructible.
      Dans cet exposé, on étudiera des modèles de réalisabilité classique issus d’algèbres de réalisabilité usuelles, mais construits sur des modèles de départ "non-triviaux", et on utilisera un nouveau résultat de Krivine pour exporter certaines propriétés du modèle de départ au modèle de réalisabilité.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 25 janvier 11:00-12:30 - Zeinab GALAL - IRIF, Paris 7

      Espèces de structures et λ-calcul différentiel

      Résumé : TBA

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 8 février 11:00-12:30 - Andrea GAGNA - I2M, Aix-Marseille Université

      Les petites catégories comme modèles des types d’homotopie

      Résumé : La théorie de l’homotopie des petites catégories a été introduite par Grothendieck avec la définition du foncteur nerf, qui permet de donner une notion sensible d’équivalence faible parmi les petites catégories. Dans sa thèse, Illusie montre (et il attribue la preuve à Quillen) que la catégorie de l’homotopie des petites catégories est équivalente aux types d’homotopie. On donnera une variante de cette preuve qui utilise le théorème A de Quillen.

      JPEG - 7.9 ko
      Andrea GAGNA

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Mathématiques, Évolution, Biologie (MEB)

    • Lundi 29 janvier 15:30-16:30 - Samuel Soubeyrand - INRA - BioSP, Avignon

      Processus spatiaux de points agrégés non-stationnaires pour représenter des dynamiques épidémiques - Caractérisation probabiliste et inférence statistique.

      Résumé : TBA

      Lieu : FRUMAM

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 12 février 14:00-15:00 - Lionel ROQUES - INRA - BioSP, Avignon

      Modéliser l’évolution de la valeur sélective sous l’effet des mutations et de la sélection : plusieurs approches EDP

      Résumé : TBA

      JPEG - 9.4 ko
      Lionel ROQUES

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

    • Mardi 23 janvier 14:00-15:00 - Marie-France VIGNÉRAS - IMJ, Paris

      Existence de représentations irréductibles admissibles supercuspidales modulo p dans les groupes p-adiques

      Résumé : Il existe des représentations complexes irréductibles admissibles de carré intégrable ayant des vecteurs fixes par un groupe d’Iwahori de réduction supersingulière modulo p.
      Les formules de multiplicites de deGeorge-Wallach impliquent l’existence de représentations irréducibles admissibles modulo p ayant un vecteur fixe par un groupe d’Iwahori qui est supersingulier.
      Avec Rachel Ollivier, nous avons montré qu’une telle représentation est supercuspidale.

      GIF - 10.9 ko
      Marie-France VIGNÉRAS

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 13 février 14:00-15:00 - Marcelo de MARTINO - Oxford University

      Dirac induction for rational Cherednik algebras

      Résumé : In this joint work with D. Ciubotaru, we introduce the notion of local and global indices of Dirac operators for a rational Cherednik algebra H, with underlying reflection group G. In the local theory, I will report on some relations between the (local) Dirac index of a simple module in category O, the graded G-character and the composition series polynomials for standard modules. In the global theory, we introduce an "integral-reflection" module over which we define and compute the index of a (global) Dirac operator and show that the index is independent of the parameters. If time permits, I will discuss some local-global relations.

      JPEG - 10.8 ko
      Marcelo GONCALVES de MARTINO

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Colloquium de Mathématiques de Marseille

    • Vendredi 19 janvier 15:00-16:00 - Denis TALAY - INRIA, Nice

      Les mille et une manières d’Etienne Pardoux de retourner vers le futur en allant et venant entre EDPs et probabilités

      Résumé : L’exposé tentera de résumer simplement quelques-unes des idées majeures introduites et développées par Etienne dans le vaste domaine à l’intersection des EDP et du calcul stochastique.

      JPEG - 14.7 ko
      Denis TALAY

      Lieu : FRUMAM, 2e étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Statistiques (STA)

    • Lundi 15 janvier 14:00-15:00 - Ismael CASTILLO - UPMC, Paris 6

      Inférence parcimonieuse avec lois a posteriori spike-and-slab

      Résumé : Dans cet exposé je considèrerai la modélisation de vecteurs parcimonieux par une approche bayésienne via des lois a priori spike-and-slab, et l’évaluation du point de vue fréquentiste des lois a posteriori correspondantes. Nous nous intéressons à différents aspects de l’inférence : estimation, mais aussi régions de confiance et tests multiples, en particulier dans le cas où la probabilité de tirer un zéro de la loi a priori spike-and-slab est calibrée à l’aide d’une approche bayésienne empirique.

      JPEG - 37.8 ko
      Ismael CASTILLO

      Lieu : FRUMAM, salle de séminaire du 2ème étage (à confirmer) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 15 janvier 15:30-16:30 - Achmad CHOIRUDDIN - University of Aalborg

      Feature selection techniques for spatial point processes intensity estimation by means of LASSO methods

      Résumé : Many methods for estimating parametrically the intensity function of inhomogeneous spatial point processes are available in the literature. Almost all papers consider the setting where the number of covariates is moderate. Since more and more applications involve a large number of covariates, the existing methods become undesirable : all covariates are selected yielding an increasing standard error for parameter estimates. In my talk, I will present feature selection procedures based on LASSO-type techniques to deal with such data.
      After an introduction and a research motivation, I will talk about standard parametric methods for spatial point process intensity estimation and their computational implementation. I will explain how our methods are developed and related to the existing methods, followed by asymptotic properties and computational implementation. Numerical results from a simulation study and an application will be presented to support our theoretical results. We discuss how these works could potentially be extended.
      *Based on joint-work with Jean-François Coeurjolly and Frédérique Letué.

      JPEG - 14.2 ko
      Achmad CHOIRUDDIN

      Lieu : FRUMAM, salle de séminaire du 2ème étage (à confirmer) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 29 janvier 14:00-15:00 - Angelina ROCHE - CEREMADE, Université Paris-Dauphine

      Sélection de variables et estimation dans le modèle linéaire fonctionnel multivarié

      Résumé : Dans de nombreuses applications, une quantité d’intérêt dépend d’une ou plusieurs variables fonctionnelles et vectorielles. L’objectif de cet exposé est de présenter une méthode d’estimation et de sélection de variables dans ce contexte là, basée sur la minimisation d’un critère inspiré des travaux de Lounici et al. (2011) sur le Group-Lasso. Après avoir montré des résultats théoriques sur l’estimateur obtenu, un algorithme permettant d’approcher la solution sera proposé. La méthode sera ensuite appliquée à des données simulées et réelles.

      JPEG - 12 ko
      Angelina ROCHE

      Lieu : FRUMAM, salle de séminaire du 2ème étage (à confirmer) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 29 janvier 15:30-16:30 - Samuel SOUBEYRAND - INRA, Avignon

      Processus spatiaux de points agrégés non-stationnaires pour représenter des dynamiques épidémiques - Caractérisation probabiliste et inférence statistique

      Résumé : TBA

      JPEG - 12.6 ko
      Samuel SOUBEYRAND

      Lieu : FRUMAM, salle de séminaire du 2ème étage (à confirmer) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Notes de dernières minutes : Séminaire commun avec l’équipe MEB

      Exporter cet événement

      Article

groupe de travail

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mardi 30 janvier 14:00-15:00 - Charlotte PERRIN - I2M, Marseille

      Phénomènes de congestion pour des systèmes de type Euler ou Navier-Stokes

      Résumé : TBA

      JPEG - 14.5 ko
      Charlotte PERRIN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 Marseille cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Habilitations à Diriger des Recherches (HDR)

    • Jeudi 1er février 14:00-16:00 - Zhiqing KUI - I2M, Centrale Marseille

      On the construction of multiresolution analysis compatible with general subdivisions

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      Les schémas de subdivision sont largement utilisés pour la génération rapide de courbes ou de surfaces. Des développements récents ont produit des schémas variés, en particulier non-linéaires, non-interpolants ou non-homogènes.
      Pour pouvoir être utilisés en compression, analyse ou contrôle de données, ces schémas de subdivision doivent être incorporés dans une analyse multiresolution qui, imitant les analyses en ondelettes, fournit une décomposition multi-échelle d’un signal, d’une courbe ou d’une surface. Les ingrédients nécessaires à la définition d’une analyse multiresolution associée à un schéma de subdivision sont des schémas de décimation et de détails. Leur construction est facile quand le schéma de multiresolution est interpolant.
      Cette thèse est consacrée à la construction de schémas de décimation et de détails compatibles avec un schéma de subdivision le plus général possible. Nous commençons par une construction générique dans le cas d’opérateurs homogènes (mais pas interpolants) puis nous généralisons à des situations non-homogènes et non-linéaires. Nous construisons ainsi des analyses multiresolutions compatibles avec de nombreux schémas récemment développés. L’analyse des performances des analyses ainsi construites est effectuée. Nous présentons des applications numériques en compression d’images.
      -
      Abstract : Subdivision schemes are widely used for rapid curve or surface generation.
      -
      Recent developments have produced various schemes, in particular non-linear, non-interpolatory or non-uniform.
      To be used in compression, analysis or control of data, subdivision schemes should be incorporated in a multiresolution analysis that, mimicking wavelet analyses, provides a multi-scale decomposition of a signal, a curve, or a surface.
      The ingredients needed to define a multiresolution analysis associated with a subdivision scheme are decimation scheme and detail operators.
      Their construction is straightforward when the multiresolution scheme is interpolatory.
      This thesis is devoted to the construction of decimation schemes and detail operators compatible with general subdivision schemes. We start with a generic construction in the uniform (but not interpolatory) case and then generalize to non-uniform and non-linear situations. Applying these results, we build multiresolution analyses that are compatible with many recently developed schemes. Analysis of the performances of the constructed analyses is carried out. We present numerical applications in image compression.
      -
      Membres du jury :
      -
      - Sergio Amat, Universite de Cartagena (Espagne), Rapporteur
      - Sandrine Anthoine, I2M, Examinatrice
      - Jean Francois Aujol, Universite de Bordeaux,IMB, Examinateur
      - Jean Baccou, IRSN, Co-encadrant
      - Jacques Liandrat, Centrale Marseille, I2M, directeur de thèse
      - Sylvain Meignen, Universite de Grenoble, IMAG, Rapporteur
      -

      JPEG - 6.9 ko
      Zhiqing KUI

      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Liens :
      - theses.fr
      - ED184
      - Centrale Marseille

      Lieu : Centrale Marseille (salle 121, plot 3) - 38 Rue Frédéric Joliot Curie
      13013 Marseille
      France

      Exporter cet événement

      Article

  • Soutenances de thèses de doctorat

    • Jeudi 1er février 14:00-16:00 - Zhiqing KUI - I2M, Centrale Marseille

      On the construction of multiresolution analysis compatible with general subdivisions

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      Les schémas de subdivision sont largement utilisés pour la génération rapide de courbes ou de surfaces. Des développements récents ont produit des schémas variés, en particulier non-linéaires, non-interpolants ou non-homogènes.
      Pour pouvoir être utilisés en compression, analyse ou contrôle de données, ces schémas de subdivision doivent être incorporés dans une analyse multiresolution qui, imitant les analyses en ondelettes, fournit une décomposition multi-échelle d’un signal, d’une courbe ou d’une surface. Les ingrédients nécessaires à la définition d’une analyse multiresolution associée à un schéma de subdivision sont des schémas de décimation et de détails. Leur construction est facile quand le schéma de multiresolution est interpolant.
      Cette thèse est consacrée à la construction de schémas de décimation et de détails compatibles avec un schéma de subdivision le plus général possible. Nous commençons par une construction générique dans le cas d’opérateurs homogènes (mais pas interpolants) puis nous généralisons à des situations non-homogènes et non-linéaires. Nous construisons ainsi des analyses multiresolutions compatibles avec de nombreux schémas récemment développés. L’analyse des performances des analyses ainsi construites est effectuée. Nous présentons des applications numériques en compression d’images.
      -
      Abstract : Subdivision schemes are widely used for rapid curve or surface generation.
      -
      Recent developments have produced various schemes, in particular non-linear, non-interpolatory or non-uniform.
      To be used in compression, analysis or control of data, subdivision schemes should be incorporated in a multiresolution analysis that, mimicking wavelet analyses, provides a multi-scale decomposition of a signal, a curve, or a surface.
      The ingredients needed to define a multiresolution analysis associated with a subdivision scheme are decimation scheme and detail operators.
      Their construction is straightforward when the multiresolution scheme is interpolatory.
      This thesis is devoted to the construction of decimation schemes and detail operators compatible with general subdivision schemes. We start with a generic construction in the uniform (but not interpolatory) case and then generalize to non-uniform and non-linear situations. Applying these results, we build multiresolution analyses that are compatible with many recently developed schemes. Analysis of the performances of the constructed analyses is carried out. We present numerical applications in image compression.
      -
      Membres du jury :
      -
      - Sergio Amat, Universite de Cartagena (Espagne), Rapporteur
      - Sandrine Anthoine, I2M, Examinatrice
      - Jean Francois Aujol, Universite de Bordeaux,IMB, Examinateur
      - Jean Baccou, IRSN, Co-encadrant
      - Jacques Liandrat, Centrale Marseille, I2M, directeur de thèse
      - Sylvain Meignen, Universite de Grenoble, IMAG, Rapporteur
      -

      JPEG - 6.9 ko
      Zhiqing KUI

      -
      PNG - 7.7 ko
      (lien à venir)


      -
      Liens :
      - theses.fr
      - ED184
      - Centrale Marseille

      Lieu : Centrale Marseille (salle 121, plot 3) - 38 Rue Frédéric Joliot Curie
      13013 Marseille
      France

      Exporter cet événement

      Article

Ajouter un événement