Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

Les événements de novembre 2018

Séminaire

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mardi 6 novembre 2018 11:00-12:00 - Léo GIRARDIN - LMO, Université Paris Sud

      Invasion of an empty habitat by two competitors

      Résumé : In this talk, I will present recent results obtained in collaboration with Adrian Lam (Ohio State University, USA). We are interested in the classical monostable Lotka—Volterra competition—diffusion system of two species and more precisely in the associated Cauchy problem when the initial conditions are null, or at least exponentially decaying, in a half-space. Thanks to a sophisticated construction of super- and sub-solutions, we manage to characterize completely the possible pairs of asymptotic spreading speeds for the two species. The main result is unexpected and contradicts a conjecture by Shigesada and Kawasaki : the second speed is not always locally determined and a form of acceleration is possible.

      JPEG - 32.6 ko
      Léo GIRARDIN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 13 novembre 2018 11:00-12:00 - Ludovic CESBRON - École polytechnique, Saclay

      Fractional diffusion approximation of kinetic equations in bounded domains.

      Résumé : The central question of this talk is : how to confine a non-local diffusion equation, such as the fractional heat equation, to a spatially bounded domain ? The key idea behind the results I will present is to tackle this question from kinetic point of view. Indeed, we can see the fractional heat equation as a diffusion approximation of kinetic models, hence to derive a confined non-local diffusion equation we investigate the fractional diffusion limit of kinetic equations set in spatially bounded domains. We will see, in particular, that the non-local framework is much more sensitive to the kinetic boundary conditions than the classical framework.

      JPEG - 27.1 ko
      Ludovic CESBRON

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 20 novembre 2018 11:00-12:00 - Bilal Al TAKI - INRIA Paris

      Existence d’une solution forte local en temps pour le modèle Bingham compressible

      Résumé : In fluid mechanics involving viscous plastic behavior a current choice is to consider
      as constitutive relation the Bingham model exhibiting viscosity and yield stress.
      Such a fluid stiffens if its local stresses do not exceed the yield stress, and it behaves like a non-Newtonian fluid otherwise.
      This model was investigated in the metal forming process in order to describe wire
      drawing, in oil field plug-cementing process and in avalanche dynamics system. In this talk, we shall present our result concerning the existence and uniqueness of local (in time) strong solution of compressible Bingham equations in periodic domain.

      JPEG - 5.9 ko
      Bilal Al TAKI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 27 novembre 2018 11:00-12:00 - Khaled SALEH - ICJ, Université Claude Bernard, Lyon I

      Analyse et approximation numérique d’un modèle multiphasique compressible

      Résumé : Un écoulement multiphasique est un écoulement mettant en jeu des espèces qui se trouvent dans différents états de la matière (gazeux, liquide, solide) ou des espèces qui sont dans le même état mais aux propriétés chimiques différentes (mélanges liquide-liquide non miscibles par exemple). La simulation numérique de tels écoulements a de nombreuses applications industrielles : industrie pétrolière, industrie chimique, industrie nucléaire.
      Dans l’industrie nucléaire, de nombreuses configurations industrielles font intervenir des écoulements multiphasiques. C’est le cas par exemple du phénomène de l’explosion de vapeur : suite à un défaut d’évacuation de chaleur dans le cœur d’un réacteur, celui-ci peut entrer en fusion créant un magma métallique appelé corium, composé de combustible nucléaire et d’éléments fondus issus de la structure du cœur. Lorsque les particules de corium entrent en contact avec l’eau du circuit primaire, originellement à l’état liquide, un phénomène d’évaporation violente de l’eau (flashing) peut se produire, s’accompagnant d’une augmentation soudaine de la pression et de la propagation d’ondes de choc et de détente pouvant endommager la structure du réacteur. La compréhension d’un tel phénomène nécessite de travailler avec des modèles d’écoulements compressibles faisant intervenir plus de trois phases.
      Dans cet exposé, je considérerai un modèle dit multi-fluide introduit par Jean-Marc Hérard (EDF R&D) en 2007 pour le cas de 3 phases puis en 2016 pour le cas plus général de N phases, N étant arbitraire. Pensé comme une extension du fameux modèle diphasique de Baer-Nunziato, le modèle à N phases consiste en N systèmes d’Euler couplés par des termes non conservatifs ainsi que des termes sources de relaxation dont le rôle est d’amener les phases en présence vers un équilibre mécanique et thermodynamique. Dans un premier temps, le présenterai les principales propriétés du modèle (hyperbolicité, inégalité d’entropie, symétrisabilité), puis je présenterai un schéma dit de relaxation à la Suliciu, pour l’approximation des solutions du modèle. Nous verrons que ce schéma permet une approximation relativement précise des solutions bien qu’il soit d’ordre 1. Nous verrons aussi qu’il vérifie au niveau discret des propriétés de stabilité similaires à celles du modèle continu : positivité des masses volumiques et des taux de présence statistiques des phases, inégalités d’entropie discrète.

      JPEG - 12.3 ko
      Khaled SALEH

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Mardi 20 novembre 2018 11:00-12:00 - Cécile DARTYGE - IEC, Université de Lorraine

      Sommes d’exponentielles avec des polynômes réductibles.

      Résumé : Hooley a démontré que si f(X) est un polynôme irréductible, de degré 2 et à coefficients entiers, alors les fractions r/m, 0<r<m, où r parcourt les racines de f modulo m, sont équiréparties sur [0,1]. La preuve utilise le critère de Weyl et repose sur des majoration de sommes d’exponentielles le long de ces fractions r/m. Dans cet exposé, on considère de telles sommes d’exponentielles avec des polynômes réductibles de degré 2 et 3. Il s’agit d’un travail réalisé avec Greg Martin.

      JPEG - 15 ko
      Cécile DARTYGE

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 27 novembre 2018 11:00-12:00 - Clemens MÜLLNER - ICJ, ENS Lyon

      Automatic sequences are orthogonal to aperiodic multiplicative functions

      Résumé : Recently it was shown by the author that all automatic sequences satisfy the Sarnak conjecture. In particular, they are orthogonal to the Möbius function. This result relied on a structural result for automata and tools from analytic number theory, most importantly a method developed by Mauduit and Rivat.
      In this talk we give an interpretation of the mentioned structural result in terms of substitutions and dynamical systems. Furthermore, we use joinings and a criterion by Katai to show that any primitive substitution/automatic sequence is orthogonal not just to the Möbius function but to any bounded aperiodic multiplicative function.
      This is joint work with Mariusz Lemanczyk.

      JPEG - 14.3 ko
      Clemens MÜLLNER

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Lundi 5 novembre 2018 14:00-15:00 - Christian BLANCHET - IMJ-PRG, Université Paris-Diderot

      La torsion de Reidemeister comme invariant quantique

      Résumé : Les invariants quantiques des entrelacs et des variétés de dimension 3 dits de Witten-Reshetikhin-Turaev sont obtenus à partir des représentations du groupe quantique sl(2) aux racines de l’unité. Il existe plusieurs versions de ce groupe quantique , conduisant à des familles différentes d’invariants.
      Nous discuterons pour deux d’entre elles les invariants obtenus avec une racine de l’unité d’ordre 4.
      Dans le premier cas, il s’agit d’invariants obtenus par Costantino-Geer-Patureau. Nous avons démontré avec ces 3 auteurs qu’on retrouve la torsion abélienne de Reidemeister-Turaev, avec une normalisation canonique.
      Le second cas réferre à un travail récent en commun avec Geer, Patureau, Reshetikhin. Nous spéculerons sur la possibilité de retrouver la torsion de Reidemeister associée à une SL(2,C) connexion plate.

      JPEG - 14.1 ko
      Christian BLANCHET

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 12 novembre 2018 14:00-15:00 - Anthony GENEVOIS - DMO, Université Paris-Sud

      Géométrie des produits graphés de groupes

      Résumé : La famille des produits graphés de groupes définit naturellement une interpolation entre les produits libres et les sommes directes. Dans cet exposé, je proposerai et décrirai un cadre géométrique pour étudier ces groupes. Différentes applications seront mentionnées et expliquées, incluant certains résultats sur les automorphismes de ces groupes.

      JPEG - 8.1 ko
      Anthony GENEVOIS

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 19 novembre 2018 14:00-15:00 - Vincent COLIN - LJL, Université de Nantes

      Sur l’entropie topologique des champs de Reeb

      Résumé : On expliquera que sur "la plupart des variétés de contact tendues de dimension trois", tous les champs de Reeb ont une entropie topologique positive. Le critère porte sur la monodromie d’un livre ouvert porteur.
      Il s’agit d’un travail en commun avec Marcelo Alves et Ko Honda.

      JPEG - 11.6 ko
      Vincent COLIN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Vendredi 9 novembre 2018 11:00-12:00 - François LEDRAPPIER (sous réserve) - University of Notre Dame du Lac

      Une famille de diffusions sur le feuilletage stable

      Résumé : TBA
      -
      Exposé commun avec le séminaire de probabilités à l’occasion de l’HDR de Sebastian Mueller
      -

      JPEG - 10.1 ko
      François LEDRAPPIER

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 16 novembre 2018 11:00-12:00 - Maxime WOLFF - IMJ, Université Pierre et Marie Curie - Paris 6

      Actions de groupes de surfaces sur le cercle : rigidité et géométricité

      Résumé : Je parlerai de quelques résultats récents obtenus dans une collaboration avec Kathryn Mann, dans laquelle on s’intéresse aux représentations de groupes fondamentaux de surfaces de genre au moins deux, dans le groupe des homéomorphismes directs du cercle.

      JPEG - 5.8 ko
      Maxime WOLFF

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 23 novembre 2018 11:00-12:00 - Ville SALO - University of Turku

      Universal groups of cellular automata

      Résumé : The full shift is the topological dynamical system of bi-infinite sequences over a finite alphabet under the shift map. Its automorphism group, the group of (reversible) cellular automata, has a rich family of finitely-generated subgroups, including all finite, f.g. abelian and f.g. free groups, and several groups with undecidable torsion problem. Many closure properties are also known for this family, such as closure under direct products and free products. The group itself is not finitely-generated.
      Nevertheless, we show that there is a finitely-generated subgroup that is universal, in the sense that it contains an embedded copy of every other finitely-generated subgroup.

      JPEG - 15.9 ko
      Ville SALO

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 30 novembre 2018 11:00-12:00 - Florent YGOUF - Institut Fourier, Grenoble

      Feuilletage isopériodique dans l’espace de modules des différentielles abéliennes

      Résumé : L’espace de module des différentielles abéliennes admet un feuilletage naturel : le feuilletage isopériodique. Les feuilles sont décrites localement en modifiant les périodes relatives, tout en gardant fixes les périodes absolues. Ce feuilletage est au centre de plusieurs problèmes importants en dynamique de Teichmuller, mais ce n’est que tout récemment que des travaux se consacrent à la dynamique de celui-ci : en 2015, Hooper et Weiss ont démontré la densité des feuilles passant par les surfaces d’Arnoux-Yoccoz. L’année suivante Deroin, Francaviglia et Calsamiglia obtiennent une classification des fermés invariants par le feuilletage dans la strate principale, avant qu’Hamenstädt n’obtienne indépendamment l’ergodicité, toujours dans la strate principale.
      -
      Dans cet exposé, je présenterai un critère de densité pour les feuilles du feuilletage isopériodique. Ce critère s’applique aux lieux de rang 1. J’expliquerai comment utiliser celui-ci pour découvrir d’autre feuilles denses, ainsi que de nouveaux fermés invariants non triviaux dans les strates hyperelliptiques.
      -
      Lien : theses.fr

      https://www-fourier.ujf-grenoble.fr/user
      JPEG - 17.2 ko
      Florent YGOUF

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Signal et Image (SI)

    • Vendredi 9 novembre 2018 14:00-16:00 - Séminaire de rentrée

      Présentation des équipes QARMA et ALEA-SI

      Résumé : - Présentation des équipes QARMA et ALEA-SI
      - Présentation de tous les membres de ces équipes.

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 16 novembre 2018 14:00-15:00 - Luca CALATRONI - CMAP, Ecole Polytechnique Palaiseau

      Anisotropic approaches for imaging problems adapted to human visual perception

      Résumé : The use of anisotropic approaches has a long tradition in the imaging community. Historically, such methods date back to the seminal work of J. Weickert where PDEs based on anisotropic diffusion were applied to solve several image restoration models such as denoising, deblurring etc. Recently, the use of directional models has been reinterpreted for the design of new image regularisers and applied to a wide variety of imaging tasks due to their better behaviour in terms of structure and geometry preservation. In the first part of this talk, I will review the main contributions in this field and present my recent work on this topic discussing the use of the anisotropic osmosis PDE in several contrast-equalisation and shadow removal problems. In the second part of the talk, I will connect the connections between these classical approaches to my ongoing work on cortical-inspired contrast and color perception models where the local anisotropy (i.e. orientation) in the image appears naturally as a result of a `lifting’ procedure extending the image from a bi- to a three-dimensional space.

      JPEG - 9.9 ko
      Luca CALATRONI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Lundi 19 novembre 2018 10:00-11:00 - Nizar DEMNI - IRMAR, Rennes

      Etats quantiques aléatoires et polynômes de Koornwinder

      Résumé : Ce travail est motive par les applications des etats quantiques aléatoires en information quantique. Je commencerai par introduire les etats quantiques pures et mixtes et presenterai les etats uniformes. Ensuite, je m’intéresserai a un état pur aleatoire introduit par Ion Nechita et Clement Pellegrini et obtenu a partir du noyau de la chaleur sur le groupe unitaire. En particulier, je montrerai comment calculer sa loi de probabilite en utilisant le noyau de la chaleur sur l’espace projectif complexe et les polynômes de Koornwinder sur le simplexe. Je présenterai aussi une approche basee sur une equation de la chaleur sur le simplexe.

      JPEG - 13.7 ko
      Nizar DEMNI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 26 novembre 2018 10:00-11:00 - Franck WIELONSKY - I2M, Aix-Marseille Université

      Séminaire Analyse et Géométrie (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 13.2 ko
      Franck WIELONSKY

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Lundi 5 novembre 2018 14:00-15:00 - Christian BLANCHET - IMJ-PRG, Université Paris-Diderot

      La torsion de Reidemeister comme invariant quantique

      Résumé : Les invariants quantiques des entrelacs et des variétés de dimension 3 dits de Witten-Reshetikhin-Turaev sont obtenus à partir des représentations du groupe quantique sl(2) aux racines de l’unité. Il existe plusieurs versions de ce groupe quantique , conduisant à des familles différentes d’invariants.
      Nous discuterons pour deux d’entre elles les invariants obtenus avec une racine de l’unité d’ordre 4.
      Dans le premier cas, il s’agit d’invariants obtenus par Costantino-Geer-Patureau. Nous avons démontré avec ces 3 auteurs qu’on retrouve la torsion abélienne de Reidemeister-Turaev, avec une normalisation canonique.
      Le second cas réferre à un travail récent en commun avec Geer, Patureau, Reshetikhin. Nous spéculerons sur la possibilité de retrouver la torsion de Reidemeister associée à une SL(2,C) connexion plate.

      JPEG - 14.1 ko
      Christian BLANCHET

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 12 novembre 2018 14:00-15:00 - Anthony GENEVOIS - DMO, Université Paris-Sud

      Géométrie des produits graphés de groupes

      Résumé : La famille des produits graphés de groupes définit naturellement une interpolation entre les produits libres et les sommes directes. Dans cet exposé, je proposerai et décrirai un cadre géométrique pour étudier ces groupes. Différentes applications seront mentionnées et expliquées, incluant certains résultats sur les automorphismes de ces groupes.

      JPEG - 8.1 ko
      Anthony GENEVOIS

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 19 novembre 2018 14:00-15:00 - Vincent COLIN - LJL, Université de Nantes

      Sur l’entropie topologique des champs de Reeb

      Résumé : On expliquera que sur "la plupart des variétés de contact tendues de dimension trois", tous les champs de Reeb ont une entropie topologique positive. Le critère porte sur la monodromie d’un livre ouvert porteur.
      Il s’agit d’un travail en commun avec Marcelo Alves et Ko Honda.

      JPEG - 11.6 ko
      Vincent COLIN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Jeudi 22 novembre 2018 14:00-15:00 - Mickaël MATUSINSKI - IMB, Université de Bordeaux

      Transséries et résolution formelle d’équations différentielles, une introduction.

      Résumé : L’étude des transséries, depuis leur introduction au début des années 90 par J. Ecalle dans sa preuve monumentale de la conjecture de Dulac (finitude du nombre de cycles limites d’une équation différentielle polynomiale de dimension 2, en lien avec le XVIème problème de Hilbert), a connu des progrès spectaculaires. Notamment leur théorie des modèles a connu d’important résultats récents via les travaux de Aschenbrenner - van den Dries - van der Hoeven. L’objectif de cet exposé est de présenter un survol introductif à ces objets. Si le temps le permet, j’aborderais aussi un travail en cours avec O. Le Gal et F. Sanz sur la résolution explicite en transséries d’équations différentielles formelles.

      JPEG - 7 ko
      Mickaël MATUSINSKI

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Logique de la Programmation (LDP)

    • Jeudi 22 novembre 2018 11:00-12:30 - Zeinab GALAL - IRIF, Paris

      Connecting models of differential linear logic with reloids

      Résumé : Species of structures were introduced by Joyal as a unified framework for the theory of generating series in enumerative combinatorics.
      Species are connected to Girard’s normal functor semantics of λ-calculus where terms are interpreted as power series with sets as coefficients.
      Fiore et al. presented a generalised definition that both encompasses Joyal’s species and constitutes a model of differential linear logic.
      For generalised species of structures, types are interpreted as groupoids which provides the connection with combinatorics whereas they are interpeted as sets in Girard’s normal functors and in the relational model. To investigate how these models interact, we introduce a variant of the relational model where objects are setoids (sets equipped with an equivalence relation) and morphisms are relations. We obtain a new model of differential linear logic (named Reloids) that allows for a less degenerate collapse from species than the one to normal functors or relations. We then show how to construct functors preserving the linear logic structure between these four models.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 29 novembre 2018 11:00-12:30 - Luc PELLISSIER - Universidad de la República, Montevideo, Uruguay

      Linear Implicative Algebras, towards a BHK interpretation of linear logic

      Résumé : Implicative Algebras were recently introduced as a unified framework for forcing and realisability, whose particularity is to interpret terms and formulæ uniformly.
      -
      In this ongoing work with Alexandre Miquel, we show how linear logic fits in this picture.

      JPEG - 16.3 ko
      Luc PELLISSIER

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Probabilités (PROBA)

    • Vendredi 9 novembre 2018 11:00-12:00 - François Ledrappier (Séminaire Teichmuller)

      Séminaire Probabilités et Statistique

      Article

    • Vendredi 16 novembre 2018 11:00-12:00 - Jonathan HUSSON - UMPA, ENS Lyon

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA
      Lien : theses.fr

      JPEG - 11.5 ko
      Jonathan HUSSON

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 23 novembre 2018 11:00-12:00 - Nina HOLDEN - ETH Zurich

      Natural measures on random fractals

      Résumé : Several fractals that arise as the scaling limit of statistical physics models come equipped with a natural measure. This measure can often be defined equivalently in multiple ways : axiomatically, via Minkowski content, or as the limit of counting measure for the discrete model. We study such measures for the Schramm-Loewner evolution, percolation pivotal points, and various fractals in the geometry of Liouville quantum gravity. Based on joint works with subsets of Bernardi, Lawler, Li, and Sun.

      JPEG - 6 ko
      Nina HOLDEN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 30 novembre 2018 11:00-12:00 - Laurent MICLO - IMT, Toulouse

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 12.1 ko

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

    • Jeudi 8 novembre 2018 14:00-15:00 - Claudia SCHOEMANN - Université de Mayence

      Unitary dual of p-adic U(5)

      Résumé : We study the parabolically induced complex representations of the unitary group in 5 variables, U(5), defined over a p-adic field. We determine the points and lines of reducibility and the irreducible subquotients of these representations. Further we describe - except several particular cases - the unitary dual in terms of Langlands quotients.

      JPEG - 26.8 ko
      Claudia SCHOEMANN

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 22 novembre 2018 14:00-15:00 - Ahmed MOUSSAOUI - Université de Versailles Saint-Quentin

      Calcul explicite de supports cuspidaux de paramètres de Langlands

      Résumé : La correspondance de Langlands prédit une bijection entre représentations irréductibles d’un groupe réductif p-adique G et les paramètres de Langlands enrichis de G. La notion de support cuspidal d’une représentation irréductible est bien défini et il lui correspond une notion de support cuspidal pour les paramètres de Langlands enrichis. Dans cet exposé, nous verrons comment calculer explicitement le support cuspidal d’un paramètre de Langlands enrichi d’une forme intérieure de GLn ou d’un groupe classique.

      JPEG - 13.1 ko
      Ahmed MOUSSAOUI

      Lieu : Amphithéâtre Herbrand 130-134 (1er étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Notes de dernières minutes : Exceptionnellement dans l’amphi Herbrand.

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 29 novembre 2018 14:00-15:00 - Simon RICHE - LMBP, Université Clermont Auvergne

      Variations sur l’équivalence de Satake géométrique

      Résumé : L’équivalence de Satake géométrique est une construction fondamentale en théorie des représentations et en arithmétique, qui permet de réaliser "géométriquement" la catégorie des représentations d’un groupe algébrique réductif en termes de faisceaux pervers sur la Grassmannienne affine du groupe dual. Dans cet exposé je présenterai 2 variations autour de ce résultat. Dans la première (issue de travaux avec R. Bezrukavnikov, D. Gaitsgory, I. Mirkovic et L. Rider), on donne une réalisation "de Whittaker" de la catégorie de Satake. Dans la deuxième (issue de travaux avec R. Bezrukavnikov et L. Rider) on donne une équivalence entre 2 catégories qui réalisent le "module antisphérique" de l’algèbre de Hecke affine associée. Ces 2 constructions sont motivées par des questions de théorie des représentations.

      JPEG - 13.2 ko
      Simon RICHE

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Notes de dernières minutes : [Médaille de Bronze CNRS 2016->http://recherche.math.univ-bpclermont.fr/grand_public/actu/riche/index.php] (récompensé pour sa démonstration de la validité de la conjecture de Lusztig).

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Statistiques (STA)

    • Vendredi 9 novembre 2018 11:00-12:00 - François Ledrappier (Séminaire Teichmuller)

      Séminaire Probabilités et Statistique

      Article

    • Vendredi 16 novembre 2018 11:00-12:00 - Jonathan HUSSON - UMPA, ENS Lyon

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA
      Lien : theses.fr

      JPEG - 11.5 ko
      Jonathan HUSSON

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 23 novembre 2018 11:00-12:00 - Nina HOLDEN - ETH Zurich

      Natural measures on random fractals

      Résumé : Several fractals that arise as the scaling limit of statistical physics models come equipped with a natural measure. This measure can often be defined equivalently in multiple ways : axiomatically, via Minkowski content, or as the limit of counting measure for the discrete model. We study such measures for the Schramm-Loewner evolution, percolation pivotal points, and various fractals in the geometry of Liouville quantum gravity. Based on joint works with subsets of Bernardi, Lawler, Li, and Sun.

      JPEG - 6 ko
      Nina HOLDEN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 30 novembre 2018 11:00-12:00 - Laurent MICLO - IMT, Toulouse

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 12.1 ko

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Habilitations à Diriger des Recherches (HDR)

    • Jeudi 8 novembre 2018 - David IAMPIETRO - I2M, AA, Aix-Marseille Université

      Contribution à la simulation d’écoulements diphasiques compressibles à faible vitesse en présence de sauts de pression par approches homogène et bi-fluide

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      Contribution à la simulation d’écoulements diphasiques compressibles à faible vitesse en présence de sauts de pression par approches homogène et bi-fluide.
      Les travaux de la thèse sont axés sur le développement de méthodes numériques pour les écoulements diphasiques, compressibles, à faible vitesse, prenant en compte l’ apparition sou- daine de forts gradients de pression. La vitesse matérielle de chacune des phases étant très petite devant la vitesse du son associée aux ondes acoustiques, l’écoulement étudié est caractéristique d’un régime dit à faible nombre de Mach. Beaucoup de travaux de la littérature se basent sur une analyse asymptotique en faisant tendre le nombre de Mach vers zéro pour aboutir à des modèles dits incompressibles. Dans le cadre de la thèse, la compressibilité de chacune des phases sera systématiquement prise en compte. Néanmoins, que celle-ci soit analytique ou tabulée, la loi d’état contient toujours une information relative à la raideur thermodynamique mesurant la plus ou moins grande compressibilité de la phase considérée. Ainsi, dans le cadre d’écoulements eau-vapeur, la phase liquide est très faiblement compressible. D’un point de vue dynamique, la faible compressibilité de l’eau peut produire un régime d’écoulement particulier où des sauts de pression importants apparaissent même si le nombre de Mach est très faible. Ceci est régulièrement observé et mesuré dans le cadre de l’étude de transitoires rapides appelés coups de bélier. La première partie de la thèse s’est focalisée sur un modèle diphasique dit homogène-équilibré. Les deux phases de l’écoulement ont alors la même vitesse, pression, température ainsi que le même po- tentiel chimique. On observe alors l’évolution de l’écoulement uniquement à travers des variables dites de mélange. Dans ce contexte, un premier travail a été dédié à la construction et à l’évaluation de solveurs de Riemann approchés dits tout-nombre-de-Mach. Lors qu’aucun transitoire rapide ne vient perturber l’écoulement, ces solveurs ont la capacité de baser leur contrainte de pas de temps sur la vitesse des ondes matérielles lentes et restent donc précis pour suivre les fronts as- sociés à ces ondes. En revanche, lorsqu’une onde de choc, caractérisée par un saut de pression important et une vitesse de propagation élevée traverse l’écoulement, ces solveurs s’adaptent automatiquement pour capturer la bonne position du choc ainsi que les bons niveaux de pression de part et d’autre du front. La seconde partie de la thèse s’est focalisée sur la prise en compte du couplage convection-source dans le cadre des modèles en approche bi-fluides. Dans ces modèles, les deux phases de l’écoulement possèdent leur propre jeu de variables pression, vitesse, température et taux de présence. Contrairement au modèle homogène, la valeur des trois premières variables ainsi que du potentiel chimique peut a priori différer entre les deux phases. Aussi, les modèles bi-fluides incluent généralement la présence de termes sources de relaxation afin de garantir un retour rapide vers l’équilibre mécanique et thermodynamique. Le cadre de travail a été le modèle simplifié à cinq équations appelé Baer-Nunziato isentropique au sein duquel seules les relaxations en pression et en vitesse sont considérées. Un schéma implicite à mailles décalées, basé sur l’influence des termes sources dans des problèmes de Riemann linéaires, a été proposé pour ce modèle. De plus, une analyse sur la prise en compte de l’équilibre asymptotique dans la partie convective des modèles bi-fluides a été également conduite.
      -
      Mots clés : Méthodes numériques, Écoulements basse vitesse compressibles, Écoulements diphasiques, Sauts de pression, Relaxation, Modèles bi-fluides.
      -
      Contribution to the simulation of low-velocity compressible two-phase flows with high pressure jumps using homogeneous and two-fluid approaches
      The present work focuses on the development of numerical methods for low-material velocity compressible two-phase flows with high pressure jumps. In this context, the material velocity of both phases is small compared with the celerity of the acoustic waves. The flow is said to be a low-Mach number flow. By making the Mach number tend towards zero, many authors in the literature perform an asymptotic analysis of the conservation laws at stake. Incompressible models are then derived. In this work, compressibility of both phases is systematically considered. Nevertheless, either analytical or tabulated, the equation of state always contains information related to the thermodynamical stiffness of the fluid. Such a stiffness can be seen as a measure of the compressibility of the considered phase. Thus, for two-phase flows involving sub-cooled liquid water and over-heated vapor, the liquid phase is known to be slightly compressible. When sudden events occur such as valve closures, the low-compressibility of liquid water may lead to fast transients in which high pressure jumps are produced even if the flow Mach number is low. This is often observed experimentally through the study of water hammer events. The first part of this work has leaned on two-phase homogeneous-equilibrium models. Thus, both phases have the same velocity, pressure, temperature as well as the same chemical potential. The evolution of the flow is observed only through mixture variables. The construction and the evaluation of what is called an all-Mach-number approximate Riemann solver has been conducted. When no fast transients come through the flow, the above solvers enable computations with CFL conditions based on low-material velocities. As a result, they remain accurate to follow slow material interfaces, or subsonic contact discontinuities. However, when fast shock waves associated with high pressure jumps propagate, these solvers automatically adapt in order to capture the position of the shock front as well as the right pressure levels. The second part of the thesis has been dedicated to the design of numerical methods enhancing the coupling between convection and relaxation in two-fluid models. In such models, both phases have their own set of variables : velocity, pressure, temperature and void fraction. Contrary to homogeneous models, the mechanical and thermodynamical equilibriums are not imposed, and the value of velocity, pressure, temperature and chemical potential between both phases may differ. Convergence towards equilibrium is ensured by adding relaxation source terms in these models. For the sake of simplicity, the framework has been restricted to the isentropic Baer-Nunziato model with velocity-pressure relaxations. A time-implicit staggered scheme, based on the influence of relaxation source terms on linear Riemann problems has been proposed. What is more, an asymptotic analysis dealing with the integration of relaxation source terms into the convective part of the two-phase flow model has been carried out.
      -
      Keywords : Numerical methods, Low-velocity compressible flows, Two-phase flows, Pressure jumps, Relaxation, Two-fluid models.
      -
      Membres du jury :
      -
      - Directeur de thèse : Jean-Marc HÉRARD (Ingénieur chercheur sénior, EDF R&D)
      - Encadrant industriel : Frédéric DAUDE (Ingénieur chercheur, EDF R&D)
      Rapporteurs
      - Mme Edwige Godlewski, Professeur, Université Pierre et Marie Curie (Paris 6)
      - Mme Marie-Hélène Vignal, Maître de conférences, Université Paul Sabatier (Toulouse 3)
      Examinateurs
      - M. Christophe Berthon, Professeur, Université de Nantes
      - Mme Raphaèle Herbin, Professeur, I2M, Aix-Marseille Université
      - M. Siegfried Müller, Professeur, RWTH Aachen University
      - M. Khaled Saleh, Maître de conférences, Université Claude Bernard (Lyon 1)
      -

      JPEG - 7.2 ko
      David IAMPIETRO
      PNG - 7.7 ko

      -
      Liens :
      - theses.fr
      - Fiche de l’ED184

      Lieu : CMI - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Soutenances de thèses de doctorat

    • Jeudi 8 novembre 2018 - David IAMPIETRO - I2M, AA, Aix-Marseille Université

      Contribution à la simulation d’écoulements diphasiques compressibles à faible vitesse en présence de sauts de pression par approches homogène et bi-fluide

      Résumé : Soutenance de thèse
      -
      Contribution à la simulation d’écoulements diphasiques compressibles à faible vitesse en présence de sauts de pression par approches homogène et bi-fluide.
      Les travaux de la thèse sont axés sur le développement de méthodes numériques pour les écoulements diphasiques, compressibles, à faible vitesse, prenant en compte l’ apparition sou- daine de forts gradients de pression. La vitesse matérielle de chacune des phases étant très petite devant la vitesse du son associée aux ondes acoustiques, l’écoulement étudié est caractéristique d’un régime dit à faible nombre de Mach. Beaucoup de travaux de la littérature se basent sur une analyse asymptotique en faisant tendre le nombre de Mach vers zéro pour aboutir à des modèles dits incompressibles. Dans le cadre de la thèse, la compressibilité de chacune des phases sera systématiquement prise en compte. Néanmoins, que celle-ci soit analytique ou tabulée, la loi d’état contient toujours une information relative à la raideur thermodynamique mesurant la plus ou moins grande compressibilité de la phase considérée. Ainsi, dans le cadre d’écoulements eau-vapeur, la phase liquide est très faiblement compressible. D’un point de vue dynamique, la faible compressibilité de l’eau peut produire un régime d’écoulement particulier où des sauts de pression importants apparaissent même si le nombre de Mach est très faible. Ceci est régulièrement observé et mesuré dans le cadre de l’étude de transitoires rapides appelés coups de bélier. La première partie de la thèse s’est focalisée sur un modèle diphasique dit homogène-équilibré. Les deux phases de l’écoulement ont alors la même vitesse, pression, température ainsi que le même po- tentiel chimique. On observe alors l’évolution de l’écoulement uniquement à travers des variables dites de mélange. Dans ce contexte, un premier travail a été dédié à la construction et à l’évaluation de solveurs de Riemann approchés dits tout-nombre-de-Mach. Lors qu’aucun transitoire rapide ne vient perturber l’écoulement, ces solveurs ont la capacité de baser leur contrainte de pas de temps sur la vitesse des ondes matérielles lentes et restent donc précis pour suivre les fronts as- sociés à ces ondes. En revanche, lorsqu’une onde de choc, caractérisée par un saut de pression important et une vitesse de propagation élevée traverse l’écoulement, ces solveurs s’adaptent automatiquement pour capturer la bonne position du choc ainsi que les bons niveaux de pression de part et d’autre du front. La seconde partie de la thèse s’est focalisée sur la prise en compte du couplage convection-source dans le cadre des modèles en approche bi-fluides. Dans ces modèles, les deux phases de l’écoulement possèdent leur propre jeu de variables pression, vitesse, température et taux de présence. Contrairement au modèle homogène, la valeur des trois premières variables ainsi que du potentiel chimique peut a priori différer entre les deux phases. Aussi, les modèles bi-fluides incluent généralement la présence de termes sources de relaxation afin de garantir un retour rapide vers l’équilibre mécanique et thermodynamique. Le cadre de travail a été le modèle simplifié à cinq équations appelé Baer-Nunziato isentropique au sein duquel seules les relaxations en pression et en vitesse sont considérées. Un schéma implicite à mailles décalées, basé sur l’influence des termes sources dans des problèmes de Riemann linéaires, a été proposé pour ce modèle. De plus, une analyse sur la prise en compte de l’équilibre asymptotique dans la partie convective des modèles bi-fluides a été également conduite.
      -
      Mots clés : Méthodes numériques, Écoulements basse vitesse compressibles, Écoulements diphasiques, Sauts de pression, Relaxation, Modèles bi-fluides.
      -
      Contribution to the simulation of low-velocity compressible two-phase flows with high pressure jumps using homogeneous and two-fluid approaches
      The present work focuses on the development of numerical methods for low-material velocity compressible two-phase flows with high pressure jumps. In this context, the material velocity of both phases is small compared with the celerity of the acoustic waves. The flow is said to be a low-Mach number flow. By making the Mach number tend towards zero, many authors in the literature perform an asymptotic analysis of the conservation laws at stake. Incompressible models are then derived. In this work, compressibility of both phases is systematically considered. Nevertheless, either analytical or tabulated, the equation of state always contains information related to the thermodynamical stiffness of the fluid. Such a stiffness can be seen as a measure of the compressibility of the considered phase. Thus, for two-phase flows involving sub-cooled liquid water and over-heated vapor, the liquid phase is known to be slightly compressible. When sudden events occur such as valve closures, the low-compressibility of liquid water may lead to fast transients in which high pressure jumps are produced even if the flow Mach number is low. This is often observed experimentally through the study of water hammer events. The first part of this work has leaned on two-phase homogeneous-equilibrium models. Thus, both phases have the same velocity, pressure, temperature as well as the same chemical potential. The evolution of the flow is observed only through mixture variables. The construction and the evaluation of what is called an all-Mach-number approximate Riemann solver has been conducted. When no fast transients come through the flow, the above solvers enable computations with CFL conditions based on low-material velocities. As a result, they remain accurate to follow slow material interfaces, or subsonic contact discontinuities. However, when fast shock waves associated with high pressure jumps propagate, these solvers automatically adapt in order to capture the position of the shock front as well as the right pressure levels. The second part of the thesis has been dedicated to the design of numerical methods enhancing the coupling between convection and relaxation in two-fluid models. In such models, both phases have their own set of variables : velocity, pressure, temperature and void fraction. Contrary to homogeneous models, the mechanical and thermodynamical equilibriums are not imposed, and the value of velocity, pressure, temperature and chemical potential between both phases may differ. Convergence towards equilibrium is ensured by adding relaxation source terms in these models. For the sake of simplicity, the framework has been restricted to the isentropic Baer-Nunziato model with velocity-pressure relaxations. A time-implicit staggered scheme, based on the influence of relaxation source terms on linear Riemann problems has been proposed. What is more, an asymptotic analysis dealing with the integration of relaxation source terms into the convective part of the two-phase flow model has been carried out.
      -
      Keywords : Numerical methods, Low-velocity compressible flows, Two-phase flows, Pressure jumps, Relaxation, Two-fluid models.
      -
      Membres du jury :
      -
      - Directeur de thèse : Jean-Marc HÉRARD (Ingénieur chercheur sénior, EDF R&D)
      - Encadrant industriel : Frédéric DAUDE (Ingénieur chercheur, EDF R&D)
      Rapporteurs
      - Mme Edwige Godlewski, Professeur, Université Pierre et Marie Curie (Paris 6)
      - Mme Marie-Hélène Vignal, Maître de conférences, Université Paul Sabatier (Toulouse 3)
      Examinateurs
      - M. Christophe Berthon, Professeur, Université de Nantes
      - Mme Raphaèle Herbin, Professeur, I2M, Aix-Marseille Université
      - M. Siegfried Müller, Professeur, RWTH Aachen University
      - M. Khaled Saleh, Maître de conférences, Université Claude Bernard (Lyon 1)
      -

      JPEG - 7.2 ko
      David IAMPIETRO
      PNG - 7.7 ko

      -
      Liens :
      - theses.fr
      - Fiche de l’ED184

      Lieu : CMI - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

Manifestation scientifique

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

Ajouter un événement