Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

Les événements de février 2019

Séminaire

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mardi 19 février 11:00-12:00 -

      Relâche

      Article

    • Mardi 26 février 11:00-12:00 - Giulia CAVAGNARI - University of Pavia

      Problèmes de contrôle optimal non local à champ moyen

      Résumé : TBA

      JPEG - 6 ko
      Giulia CAVAGNARI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 5 mars 11:00-12:00 - Antonin MONTEIL - Université catholique de Louvain

      Ginzburg-Landau relaxation for harmonic maps valued into manifolds

      Résumé : We will look at the classical problem of minimizing the Dirichlet energy of a map $u :\Omega\subset\mathbbR^2\to N$ valued into a compact Riemannian manifold $N$ and subjected to a Dirichlet boundary condition $u=\gamma$ on $\partial\Omega$. It is well known that if $\gamma$ has a non-trivial homotopy class in $N$, then there are no maps in the critical Sobolev space $H^1(\Omega,N)$ such that $u=\gamma$ on $\partial\Omega$. To overcome this obstruction, a way is to rather consider a relaxed version of the Dirichlet energy leading to singular harmonic maps with a finite number of topological singularities in $\Omega$. This was done in the 90’s in a pioneering work by Bethuel-Brezis-Helein in the case $N=\mathbbS^1$, related to the Ginzburg-Landau theory. In general, we will see that minimizing the energy leads at main order to a non-trivial combinatorial problem which consists in finding the energetically best topological decomposition of the boundary map $\gamma$ into minimizing geodesics in $N$. Moreover, we will introduce a renormalized energy whose minimizers correspond to the optimal positions of the singularities in $\Omega$.

      JPEG - 19.3 ko
      Antonin MONTEIL

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 mars 11:00-12:00 - Valentina FRANCESCHI - IMO, Université de Paris Sud

      On the essential self-adjointness of sub-laplacians

      Résumé : Résumé ci-joint

      PDF - 97.1 ko
      JPEG - 9.7 ko
      Valentina FRANCESCHI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Mardi 26 février 11:00-12:00 - Sasha SKRIPCHENKO - HSE et Skoltech, Moscou

      Cohomological equations for linear involutions

      Résumé : The famous Roth’s theorem about diophantine approximation states that a given algebraic number may not have too many rational number approximations, that are “very good”. More precisely, Roth first defined a class of numbers that are not very easy to approximate by rationals (they are called Roth numbers) and then showed that almost all algebraic irrationals are of Roth type, and that they form a set of a full measure which is invariant under the natural action of the modular group SL(2,Z).
      In addition to their interesting arithmetical properties, Roth type irrationals appear in a study of the cohomological equation associated with a rotation Ra : Ra(x) = x + a of the circle T=R/Z : a is of Roth type if and only iff for all r, s : r > s + 1 > 1 and for all functions Φ of class Cr on T with zero mean there exists a unique function Ψ ∈ Cs(T) with zero mean such that
      Ψ−Ψ∘Ra = Φ.
      In 2005 Marmi, Moussa and Yoccoz established an analogue of Roth theorem for interval exchange transformations (IETs). In particular, they defined the notion of Roth type IETs and proved existence of the solution of cohomological equation for this class ; they also showed that IET of Roth type form a full measure set in the parameter space of IETs.
      In a fresh joint work with Erwan Lanneau and Stefano Marmi we get a certain generalization of this result for linear involutions that can be considered as a natural extension of IETs to non-orientable case.

      JPEG - 10.7 ko
      Sasha SKRIPCHENKO

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 mars 11:00-12:00 - Silvère GANGLOFF - LIP, ENS Lyon

      Sur l’entropie de la glace carrée

      Résumé : La glace carrée est un modèle introduit initialement par L. Pauling, qui consiste (dans le vocabulaire de la dynamique symbolique) en un SFT (subshift of finite type) décrivant les états possibles d’une glace bidimensionelle, dont l’entropie résulte de la liberté de placement des atomes d’hydrogène composant les molécules d’eau. Dans un article célèbre, The residual entropy of square ice, (Physical Review 1967), E.H. Lieb a donné des arguments mathématiques indiquant que l’entropie topologique de ce SFT serait égale à (3/2)ln(4/3). Ces arguments fournissent une preuve sous l’hypothèse de plusieurs conditions non vérifiées dans l’article. Dans mon exposé, je présenterai le modèle de la glace, et les techniques utilisées pour approcher ce problème.

      JPEG - 4.3 ko
      Silvère GANGLOFF

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Lundi 25 février 14:00-15:00 - Celeste DAMIANI - Leeds University

      Le groupe de mouvements d’un entrelacs H-trivial

      Résumé : Un entrelacs H-trivial de type (m, n) est un entrelacs en R^3 equivalent à l’union de m entrelacs de Hopf et n nœuds triviaux. Ces entrelacs jouent un rôle important dans la définition de formes normales pour surfaces nouées immergées en R^4.
      Dans cet exposé on calculera une présentation pour le groupe de mouvements d’un entrelacs H-trivial de type (1, 1). On verra qu’un point clé pour ce calcul se trouve dans l’étude d’une suite exacte courte de groupes de mouvements d’entrelacs plus généraux. Cette suite nous permettra de formuler le résultat principal en nous appuyant sur le cas particulier des entrelacs triviaux étudiés par Brendle et Hatcher. Ce travail, en collaboration avec S. Kamada, est le premier pas d’un programme qui vise à calculer une présentation pour groupes de mouvements d’entrelacs H-triviaux avec un nombre arbitraire de composantes.

      JPEG - 9.6 ko
      Celeste DAMIANI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 mars 14:00-15:00 - Valentina DISARLO - Université d'Heidelberg

      Lignes d’étirement généralisées pour surfaces avec bord

      Résumé : On parlera de certaines généralisations naturelle de la distance de Thurston pour surfaces avec bord, in particulier de la métrique des arcs. On construira une grande famille de géodésiques pour l’espace de Teichmüller de surfaces avec bord par rapport à la métrique des arcs, que l’on appelle "lignes d’étirement généralisées". On montrera que l’espace de Teichmuller avec la métrique des arcs est un espace métrique géodésique et Finsler. Notre résultat est une généralisation d’un résultat de Thurston pour surfaces fermées et pointée.
      Le travail est en collaboration avec D. Alessandrini.

      JPEG - 8 ko
      Valentina DISARLO

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 mars 14:00-15:00 - Anne-Laure THIEL - Université de Stuttgart

      Sur certaines généralisations de la catégorie des bimodules de Soergel

      Résumé : La catégorie des bimodules de Soergel joue un rôle important en théorie des représentations et pour la construction d’invariants homologiques en théorie des noeud. Le but de cet exposé est de présenter une généralisation de la catégorie de Soergel attachée à un groupe de Coxeter de type A_2 - alias le groupe symétrique S_3. Si la catégorie de Soergel compte un bimodule générateur par réflexion simple, cette généralisation est obtenue en prenant un générateur par réflexion. Je décrirai complètement cette catégorie en donnant une classification de ses objets indécomposables et étudierai son anneau de Grothendieck scindé. Ce dernier est une algèbre qui est un quotient fini de l’algèbre de Hecke de type A_2 affine et peut être présenté par générateurs et relations.
      Travail en commun avec Thomas Gobet.

      JPEG - 16 ko
      Anne-Laure THIEL

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Vendredi 1er mars 11:00-12:00 - Tamara GRAVA - SISSA, Trieste & Chaire Jean-Morlet, Marseille

      On asymptotic results in the theory of integrable partial differential equations

      Résumé : I will consider the Cauchy problem for several integrable partial differential equations like the Korteweg de Vries equation, the modified Korteweg de Vries equation and the nonlinear Schroedinger equation and study the properties of their solutions in two asymptotic regimes :
      1. long time asymptotic limit,
      2. semiclassical or small dispersion limit.
      I will explain how the integrability of the equations enables to give an explicit asymptotic description of the solution and I will argue that in some cases, such description persists beyond the integrable cases.

      JPEG - 7.6 ko
      Tamara GRAVA

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 mars 11:00-12:00 - Abdoul Karim SANE - UMPA, ENS de Lyon

      Chirurgie des courbes sur les surfaces

      Résumé : Dans cet exposé, on parlera de collections de courbes sur une surface de genre $g$ dont le complémentaire est un disque : les collections unifaciales. On définira une opération de chirurgie sur l’ensemble de ces collections et on étudiera l’action des chirurgies sur les collections unifaciales.

      JPEG - 4.1 ko
      Abdoul Karim SANE

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 15 mars 11:00-12:00 - Bram PETRI - University of Bonn

      Géodésiques fermées courtes sur surfaces hyperboliques aléatoires

      Résumé : TBA

      JPEG - 5.1 ko
      Bram PETRI

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Signal et Image (SI)

    • Vendredi 1er mars 14:00-15:00 - Maxime GAZEAU - University of Toronto

      A general system of differential equations to model first order adaptive algorithms. Application to ADAM.

      Résumé : A couple of years ago, adaptive algorithms such as ADAM, RMSPROP, AMSGRAD, ADAGRAD became the default method of choice for training machine learning models. Practitioners commonly observed that the value of the training loss decays faster than for stochastic gradient descent, but the inherent reason is still not understood. A motivation of our work was to understand what properties make them so well suited for deep learning. In this talk, I will analyze adaptive algorithms by studying their continuous time counterpart.
      I will first explain the connection between the optimization algorithms and the continuous differential equations. Then, I will give sufficient conditions to guarantee convergence of trajectories towards a critical value and will discuss some properties of adaptive algorithms.
      This is joint work with A. Belotto Da Silva.

      JPEG - 7.5 ko
      Maxime GAZEAU

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 mars 14:00-15:00 - Titouan VAYER - OBELIX team, IRISA Vannes

      Optimal transport for structured data

      Résumé : In this work, we consider the problem of computing distances between structured objects such as undirected graphs, seen as probability distributions in a specific metric space. We consider a new transportation distance (i.e. which minimizes a total cost of transporting probability masses) that unveils the geometric nature of the structured objects space. After introducing Wasserstein and Gromov-Wasserstein metrics that focus solely and respectively on features (by considering a metric in the feature space) or structure (by seeing structure as a metric space), we will present our new distance which exploits jointly both information, and consequently being called Fused Gromov-Wasserstein (FGW). We will discuss its properties and computational aspects, we show results on a graph classification task, where our method outperforms both graph kernels and deep graph convolutional networks. Exploiting further on the metric properties of FGW, interesting geometric objects such as Fréchet means or barycenters of graphs are illustrated and discussed in a clustering context.

      JPEG - 6.7 ko
      Titouan VAYER

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Lundi 25 février 14:00-15:00 - Celeste DAMIANI - Leeds University

      Le groupe de mouvements d’un entrelacs H-trivial

      Résumé : Un entrelacs H-trivial de type (m, n) est un entrelacs en R^3 equivalent à l’union de m entrelacs de Hopf et n nœuds triviaux. Ces entrelacs jouent un rôle important dans la définition de formes normales pour surfaces nouées immergées en R^4.
      Dans cet exposé on calculera une présentation pour le groupe de mouvements d’un entrelacs H-trivial de type (1, 1). On verra qu’un point clé pour ce calcul se trouve dans l’étude d’une suite exacte courte de groupes de mouvements d’entrelacs plus généraux. Cette suite nous permettra de formuler le résultat principal en nous appuyant sur le cas particulier des entrelacs triviaux étudiés par Brendle et Hatcher. Ce travail, en collaboration avec S. Kamada, est le premier pas d’un programme qui vise à calculer une présentation pour groupes de mouvements d’entrelacs H-triviaux avec un nombre arbitraire de composantes.

      JPEG - 9.6 ko
      Celeste DAMIANI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 mars 14:00-15:00 - Valentina DISARLO - Université d'Heidelberg

      Lignes d’étirement généralisées pour surfaces avec bord

      Résumé : On parlera de certaines généralisations naturelle de la distance de Thurston pour surfaces avec bord, in particulier de la métrique des arcs. On construira une grande famille de géodésiques pour l’espace de Teichmüller de surfaces avec bord par rapport à la métrique des arcs, que l’on appelle "lignes d’étirement généralisées". On montrera que l’espace de Teichmuller avec la métrique des arcs est un espace métrique géodésique et Finsler. Notre résultat est une généralisation d’un résultat de Thurston pour surfaces fermées et pointée.
      Le travail est en collaboration avec D. Alessandrini.

      JPEG - 8 ko
      Valentina DISARLO

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 mars 14:00-15:00 - Anne-Laure THIEL - Université de Stuttgart

      Sur certaines généralisations de la catégorie des bimodules de Soergel

      Résumé : La catégorie des bimodules de Soergel joue un rôle important en théorie des représentations et pour la construction d’invariants homologiques en théorie des noeud. Le but de cet exposé est de présenter une généralisation de la catégorie de Soergel attachée à un groupe de Coxeter de type A_2 - alias le groupe symétrique S_3. Si la catégorie de Soergel compte un bimodule générateur par réflexion simple, cette généralisation est obtenue en prenant un générateur par réflexion. Je décrirai complètement cette catégorie en donnant une classification de ses objets indécomposables et étudierai son anneau de Grothendieck scindé. Ce dernier est une algèbre qui est un quotient fini de l’algèbre de Hecke de type A_2 affine et peut être présenté par générateurs et relations.
      Travail en commun avec Thomas Gobet.

      JPEG - 16 ko
      Anne-Laure THIEL

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Jeudi 28 février 11:00-12:00 - Patrick POPESCU-PAMPU - LPP, Université de Lille

      Comment les polygones de Newton s’épanouissent en lotus

      Résumé : J’expliquerai comment transformer l’ensemble des polygones de Newton engendrés par un processus de résolution toroidale d’une singularité de courbe plane en un lotus. Il s’agit d’un complexe simplicial bidimensionnel particulier, qui unifie les invariants combinatoires classiques associés à la singularité : son diagramme d’Enriques, son graphe dual pondéré, son arbre d’Eggers-Wall et son diagramme d’épissage.
      Il s’agit d’un travail en collaboration avec García Barroso et González Pérez.

      JPEG - 5.8 ko
      Patrick POPESCU-PAMPU

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 28 février 14:00-15:00 - Armin RAINER - University of Education Lower Austria

      Algebraic equations with smooth coefficients and applications

      Résumé : Take a monic polynomial in one variable of degree n whose coefficients are smooth complex-valued functions. The n roots (with multiplicities) of the polynomial constitute a multi-valued function, which admits smooth parameterizations locally near points, where all roots are distinct. But what happens at contact points of the roots ? How regular can parameterizations of the roots be ? These questions appear naturally in a wide array of mathematical problems, most notably in the perturbation theory for linear operators, the Cauchy problem for PDEs, smooth structures on singular spaces, or nodal sets of smooth functions. In this talk I will survey the recent developments in this subject. The focus will be on the optimal Sobolev regularity of the roots which solves a longstanding open problem.
      The talk is based on joint work with Adam Parusinski.

      JPEG - 14 ko
      Armin RAINER

      Lieu : FRUMAM 3ème étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 14 mars 14:00-15:00 - Matteo RUGGIERO - IMJ, Université Paris 7 (Paris-Diderot)

      Ultrametric properties for valuation spaces of normal surface singularities

      Résumé : Let (X,x_0) be a normal surface singularity, and denote by B_X the set of irreducible curves (branches) at (X,x_0).
      Consider the functional u_L(A,B)=(L · A) (L · B) / (A · B), where L,A,B are branches.
      In a joint work with E. García Barroso, P. González Pérez and P. Popescu Pampu, we show that u_L defines an (extended) ultrametric distance on B_X for a (any) branch L if and only if (X,x_0) is arborescent : the dual graph of any good resolution is a tree.
      The proof relies on intersection properties of exceptional divisors, obtained in collaboration with W. Gignac.
      I will present this result, and an analogous statement on the space V_X of (rank-1 normalized semi-)valuations at (X,x_0).
      If time allows, I will also present a topological condition on dual graphs (resp., valuation spaces) to ensure that u_L is an ultrametric on a given subset of B_X (resp., V_X).

      JPEG - 5.5 ko
      Matteo RUGGIERO

      Lieu : FRUMAM - salle de séminaire (3ème étage) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Logique de la Programmation (LDP)

    • Jeudi 28 février 11:00-12:30 - Claudia FAGGIAN - IRIF, Paris 7

      Lambda Calculus and Probabilistic Computation

      Résumé : In order to model higher-order probabilistic computation, a natural approach is to take the lambda calculus as a paradigm, and to enrich it with an operator which models probabilistic choice. The resulting calculus is however not confluent ; such an issue is typically handled in the literature by fixing a deterministic reduction strategy.
      Following [Plotkin75], we wish to preserve the key distinction between a calculus and a programming language. The former defines terms and reduction rules, and satisfy confluence, the latter is specified by a deterministic strategy (an abstract machine). Standardization is what relates the two : the programming language implements the standard strategy associated to the calculus. We propose two probabilistic lambda calculi, based respectively on the call-by-value and call-by-name parameter passing mechanism. The common root of the two calculi is a further calculus based on Linear Logic, which allows us to develop a unified, modular approach.
      (joint work with Simona Ronchi Della Rocca)

      JPEG - 13.7 ko
      Claudia FAGGIAN

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 7 mars 11:00-12:30 - Lionel VAUX AUCLAIR - I2M, Aix-Marseille Université

      Combinatoire de l’élimination des coupures de MLL, et une application au développement de Taylor de MELL

      Résumé : TBA

      JPEG - 10 ko
      Lionel VAUX

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

    • Jeudi 7 mars 14:00-15:00 - Laurent CLOZEL - Université Paris-Sud

      Descente galoisienne pour les représentations cuspidales de GL(n) sur les corps de nombres

      Résumé : Le livre d’Arthur-Clozel (1989) résolvait le problème de changement de base pour les extensions cycliques de corps de nombres. Cependant, comme il est bien connu des experts, la démonstration du Lemme III.6.3 est incorrecte. Lapid et Rogawski (1998) ont proposé un énoncé d’*obstruction* à la descente qui la complète. On esquissera la démonstration de l’énoncé de Lapid et Rogawski, à l’aide des résultats monumentaux de Moeglin et Waldspurger sur la formule des traces tordues. A cause d’un article antérieur de C.S. Rajan (2002), ceci permet de comprendre la descente des représentations cuspidales pour des extensions *résolubles* de corps de nombres.
      Il s’agit d’un travail commun avec C.S. Rajan.



      JPEG - 12.8 ko
      Laurent CLOZEL

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Colloquium de Mathématiques de Marseille

    • Vendredi 8 mars 16:00-17:00 - Sophie GRIVAUX - Laboratoire Paul Painlevé, Université de Lille

      Le problème du sous-espace invariant

      Résumé : Le problème du sous-espace invariant est l’un des problèmes ouverts les plus connus en analyse fonctionnelle, et il a fait l’objet de nombreuses spéculations. Il s’énonce ainsi : étant donné un opérateur linéaire continu T agissant sur un espace de Banach (réel ou complexe) séparable de dimension infinie X, est-il toujours vrai qu’il existe un sous-espace M de X, distinct de 0 et X, qui soit invariant par T ? Des contre-exemples sont connus sur de nombreux espaces non-réflexifs, en particulier grâce aux travaux pionniers d’Enflo et Read, et il découle d’une construction récente d’Argyros et Haydon qu’il existe des espaces X sur lesquels tout opérateur a un sous-espace invariant non-trivial. Mais le problème reste obstinément ouvert dans le cadre Hilbertien, et plus généralement dans le cadre réflexif.
      -
      Je présenterai quelques approches récentes de ce problème, en tâchant de mettre en lumière la nature des difficultés rencontrées.

      JPEG - 15.5 ko
      Sophie GRIVAUX

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Statistiques (STA)

    • Lundi 25 février 14:00-15:00 - Sabine MERCIER - IMT, Université de Toulouse 2

      Détection de segments atypiques au sein de séquence : Synthèse sur la distribution du score local et approche bayésienne

      Résumé : En première partie d’exposé, nous commencerons par définir le score local et présenter le contexte historique des travaux théoriques sur sa distribution. Nous considérerons dans cette partie les séquences comme suites de variables aléatoires indépendantes et identiquement distribuées puis comme chaînes de Markov. Les résultats théoriques, exacts ou asymptotiques, sur la distribution du score local, de la longueur du segment le réalisant, ou encore sur son indice de réalisation dans la séquence, seront rapidement présentés ainsi que leur domaine d’applications respectifs.
      Des travaux reposant sur une autre approche de type bayésienne seront ensuite développés en seconde partie d’exposé. Nous proposons de probabiliser l’espace de tous les segments possibles d’une séquence observée, optimaux et sous optimaux, sans se limiter uniquement aux segments réalisant le score local ; de mettre cet espace en relation avec celui provenant naturellement d’un modèle génératif d’une simili chaîne de Markov cachée contrainte. Cette dualité permet alors un transfert de compétences pour la détection de segments atypiques : estimation des probabilités a posteriori qu’un composant de la séquence soit dans un état atypique, qu’un segment atypique commence ou finisse à un indice, ou encore portant sur la longueur du segment atypique ; redimensionnement des échelles de scores classiques afin d’assurer une interprétation des résultats cohérente ; apprentissage supervisé ou non d’échelle de scores ; possibilité d’estimer des scores pour composants ambigus ou de profils d’alignements ; estimations par intervalles de confiance ; réalisation de test sur les scores et scores locaux...

      JPEG - 21 ko
      Sabine MERCIER

      Lieu : FRUMAM 1er étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 mars 14:00-15:30 - Costin PROTOPOPESCU - AMSE, Aix Marseille université

      Contributions à l’estimation fonctionnelle avec applications en statistique et modèles issus de la théorie des jeux

      Résumé : TBA

      JPEG - 4.3 ko
      Costin PROTOPOPESCU

      Lieu : FRUMAM - Salle de séminaire (3ème étage) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

groupe de travail

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mercredi 27 février 10:00-11:00 - Hiroshi ISOZAKI - Université de Tsukuba

      Spectral theory and inverse scattering on graphene

      Résumé : We consider the forward and inverse scattering problems on the hexagonal lattice. A physically important example is the graphen, for which there are two closely related mathematical models. The first one (the discrete model or the vertex model) deals with the propagation of waves restricted on vertices, and the second one (the quantum graph or the edge model) describes the waves governed by the 1- dimensional Schroedinger equation on the edges. Our main aim is to solve the inverse scattering problems. Assuming that perturbations are confined to a finite part of the graph, for the vertex mode, the S-matrix determines
      -
      (1) the potential,
      -
      (2) the convex hull of defects of the lattice,
      -
      (3) the graph structure as a planar graph.
      -
      For the edge model the S-matrix determines
      (4) the symmetric potentials on all edges.
      -
      This is a joint work with K. Ando, E. Korotyaev and H. Morioka.

      Lieu : FRUMAM 2ème étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Mercredi 27 février 11:00-12:00 - Jean-Marie BARBAROUX - Université de Toulon

      Spectral and dynamical properties of Dirac operators for graphene

      Résumé : From the physics point of view, it is important to turn semimetallic graphene into a semiconductor. This can be achieved for example by considering graphene antidot lattices (GAL’s) that consists of a periodic array of holes in a graphene sheet. This causes a band gap to open up at the Fermi level.
      In this talk, I will present some recent mathematical results on two-dimensional Dirac operators modeling Hamiltonians for GAL’s.
      I will mostly focus on two dimensional Dirac operators with periodic mass potentials, as well as their random Anderson-like perturbations describing defects in the array of perforations.
      -
      This is joint works with H. Cornean, E. Stockmeyer and S. Zalczer.

      JPEG - 8.6 ko
      Jean-Marie BARBAROUX

      Lieu : FRUMAM 2ème étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Vendredi 1er mars 14:00-15:00 - Gaspard JANKOWIAK - RICAM, Linz (Autriche)

      Cell motility modeling in structured environments without focal adhesion

      Résumé : TBA

      JPEG - 16.3 ko
      Gaspard JANKOWIAK

      Lieu : CMI - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

Ajouter un événement