Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

7 février 2017: 4 événements

Séminaire

  • Agenda ERC IChaos

    Du 1er février au 31 mai - Stage à l'I2M (ERC IChaos) dans le cadre de sa thèse - Bourse HSE Moscou

    Dmitry ZUBOV

    Résumé : Les mesures finiment additives sur les foliations invariantes de diffeomorphismes hyperboliques"

    Lieu : Institut de Mathématiques - Marseille

    Exporter cet événement

En savoir plus : Agenda ERC IChaos

  • Géométrie Complexe

    Mardi 7 février 11:00-12:00 - Ciro CILIBERTO - Université Rome 2

    Severi Varieties of nodal curves on surfaces

    Résumé : Given any algebraic projective curve $C$, it can be realized as a plane curve with at most nodes. For this reason, starting with F. Enriques and F. Severi in the first couple of decades of last century, algebraic geometers started getting interested in families of plane curves with a fixed degree $d$ and a given number $\delta$ of nodes. In more recent times these families have been baptized \emphSeveri varieties and suitable versions of them have been considered also on surfaces other than the projective plane, especially on $K3$ surfaces The study of Severi varieties, in the plane as well as in other surfaces, is a milestone in algebraic geometry, has several interesting and attractive aspects and is quite active nowadays, especially concerning enumerative questions. In this talk I will try to summarize some of the main known results on the subject and explain a variety of different techniques introduced for studying them. Time permitting, I will in particular mention some work in progress with Th. Dedieu on the subject, based on degeneration techniques.

    JPEG - 22.8 ko
    Ciro CILIBERTO

    Lieu : CMI, salle C003

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Géométrie Complexe

  • Séminaire Analyse Appliquée (AA)

    Mardi 7 février 11:00-12:00 - Guilherme MAZANTI - Université de Paris-Sud

    Introduction aux jeux à champ moyen

    Résumé : Les jeux à champ moyen sont des jeux différentiels avec un continuum d’agents rationnels indiscernables, dont le comportement dépend uniquement du comportement moyen des autres agents, et pas par les choix individuels d’agents spécifiques. Ces modèles ont été introduits autour de 2006 par J.-M. Lasry et P.-L. Lions, motivés par des questions en théorie des jeux et en économie, et de façon indépendante et quasi-simultanée par M. Huang, P. E. Caines et R. P. Malhamé, avec une motivation issue des problèmes en sciences de l’ingénieur.
    Le but de cet exposé est de donner une introduction sur ce sujet, en présentant le cadre mathématique des jeux à champ moyen et leurs origines en tant que limites de jeux avec un très grand nombre d’agents. On exposera également quelques lignes de recherche qui ont été développées dans les dernières années, et en particulier des modèles de jeux à champ moyen motivés par des problèmes de dynamique de population, pour lesquels nous présenterons certains résultats récents et des perspectives.

    JPEG - 13.1 ko
    Guilherme MAZANTI

    Lieu : CMI, salle de séminaire

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Analyse Appliquée (AA)

  • Séminaire Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

    Mardi 7 février 15:00-16:00 - Patrick DELORME - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel pour les espaces sphériques p-adiques : préliminaires aux morphismes de Bernstein, suite

    Résumé : Je donnnerai rapidement mon propre point de vue sur les asymptotiques.Retour ligne automatique
    Puis, je traiterai des choses faciles sur les actions localement finies d’un réseau S comme Z^l sur un espace vectoriel compexe V.Retour ligne automatique
    Pour définir lim_S^+f pour certaines fonctions S-finies ( S^+= N^l) et H^S ou H est une forme hermitienne positive sur V.Retour ligne automatique
    J’expliquerai ensuite ce qu’est une mesure de Plancherel en introduisant la notion d’espace des coinvariants d’une représentation.Retour ligne automatique
    Tout ceci est ‘’élémentaire’’ mais fondamental pour le travail de SV.Retour ligne automatique
    Ensuite à l’aide des asymptotiques et des bons voisinages à l’infini ( qui se rappellent rapidement, alors que pour les etablir il faut tout l’attirail des compactifications) je passerai à la comparaison de la formule de Plancherel pour X et ses dégénérescences au bord.Retour ligne automatique
    C ‘est un préliminaire aux morphismes de Bernstein.

    JPEG - 9.7 ko
    Patrick DELORME

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

    En savoir plus : Séminaire Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

  • 7 février 2017: 1 événement

    Manifestation scientifique