Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

7 mars 2017: 5 événements

Séminaire

  • Agenda ERC IChaos

    Du 1er février au 31 mai - Stage à l'I2M (ERC IChaos) dans le cadre de sa thèse - Bourse HSE Moscou

    Dmitry ZUBOV

    Résumé : Les mesures finiment additives sur les foliations invariantes de diffeomorphismes hyperboliques"

    Lieu : Institut de Mathématiques - Marseille

    Exporter cet événement

En savoir plus : Agenda ERC IChaos

  • Agenda ERC IChaos

    Du 4 au 7 mars - A.BUFETOV

    Participation at the thematic quarter (IHP)

    Résumé : http://www.ihp.fr/sites/default/files/9/2017_t1_poster_0.pdf

    Lieu : Institut Henri Poincaré - Paris - 11, Rue Pierre et Marie Curie
    75005 Paris

    Exporter cet événement

    En savoir plus : Agenda ERC IChaos

  • Séminaire Analyse Appliquée (AA)

    Mardi 7 mars 11:00-12:00 - Hélène HIVERT - UMPA, ENS Lyon

    Un schéma numérique pour une modélisation cinétique de phénomènes de propagation

    Résumé : La propagation de bactéries E. Coli peut être modélisée par une équation cinétique. Il a été mis en évidence que le scaling diffusif n’est pas le plus adapté à la modélisation des phénomènes biologiques. En utilisant un scaling hyperbolique et une transformation de Hopf-Cole, on peut montrer que le régime asymptotique est gouverné par une équation de Hamilton-Jacobi.
    L’analyse numérique des équations cinétiques est compliquée par l’apparition de termes raides lorsqu’on s’approche des régimes asymptotiques. Les schémas Asymptotic Preserving (AP) permettent de s’affranchir de ces problèmes, puisqu’ils assurent la stabilité du schéma le long de la transition vers les régimes asymptotiques.
    Après avoir rappelé brièvement le modèle et les particularités de l’asymptotique considérée, je présenterai une stratégie pour construire un schéma AP dans le cadre des limites de diffusion fractionnaire, où l’équation cinétique est linéaire mais où la dérivation formelle du modèle asymptotique n’est pas immédiate. J’expliquerai enfin comment la stratégie mise en place, qui consiste à suivre l’analyse asymptotique dans l’écriture du schéma pour assurer la propriété AP, peut-être adaptée au cas non-linéaire dans lequel le modèle asymptotique est une équation de Hamilton-Jacobi.

    JPEG - 12.9 ko
    Hélène HIVERT

    Lieu : CMI, salle de séminaire

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Analyse Appliquée (AA)

  • Séminaire Dynamique, Arithmétique, Combinatoire (Ernest)

    Mardi 7 mars 11:00-12:00 - Élie GOUDOUT - IMJ-PRG, Paris

    Entiers avec k facteurs premiers dans les petits intervalles

    Résumé : En s’appuyant sur un résultat récent de Matomäki et Radziwill sur les fonctions multiplicatives dans les petites intervalles, on montre le résultat suivant. Soit k de l’ordre de log log x (x grand). Le nombre d’entiers dans [x,x+h] ayant exactement k facteurs premiers correspond asymptotiquement presque toujours au nombre heuristiquement attendu, pour peu que h soit tel que ce nombre tende vers l’infini.
    La démonstration fait notamment intervenir la décorrélation entre les nombre de facteurs premiers de n et celui de n+1.

    Lieu : Luminy, TPR2, 304-306

    Exporter cet événement

    En savoir plus : Séminaire Dynamique, Arithmétique, Combinatoire (Ernest)

  • Géométrie Complexe

    Mardi 7 mars 11:00-12:00 - Julien KELLER - I2M, Marseille

    Métriques Kähler critiques et leur interprétation algébrique

    Résumé : Etant donnée une variété projective complexe, il est très difficile de détecter les classes Kähler admettant une métrique (Kähler) avec courbure scalaire constante. Soit C une classe Kahler avec une telle métrique. On peut se demander s’il n’est pas plus facile de décrire explicitement un voisinage V de C telle que pour toute classe C’ de V, C’ admet une telle métrique. Par "explicitement", nous entendons un critère en terme de nombres d’intersections. Le problème peut être abordé avec des outils de la géométrie analytique (on fera apparaitre une EDP, appelée équation critique) ou des outils de la géométrique algébrique (GIT), nous verrons que ces 2 points de vue sont complémentaires.

    JPEG - 19.2 ko
    Julien KELLER

    Lieu : CMI, salle C003

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Géométrie Complexe