Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

13 juin 2017: 4 événements

Séminaire

En savoir plus : Groupe de Travail Pythéas Fogg

  • Séminaire Géométrie Complexe

    Mardi 13 juin 11:00-12:00 - Benoît CLAUDON - IECL, Nancy

    Le problème de Kodaira pour le groupe fondamental

    Résumé : Dans cet exposé, nous montrons que le groupe fondamental d’une variété kählérienne compacte de dimension 3 peut se réaliser comme le groupe fondamental d’une variété projective lisse. Cet énoncé constitue donc un analogue pour le groupe fondamental du célèbre résultat de Kodaira affirmant qu’une surface kählérienne admet des déformations projectives. Il s’agit d’un travail en commun avec Andreas Höring.

    JPEG - 13.4 ko
    Benoît CLAUDON

    Lieu : CMI, salle C003 - I2M - Château-Gombert
    39 rue Frédéric Joliot-Curie
    13453 Marseille cedex 13

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Géométrie Complexe

  • Séminaire Analyse Appliquée (AA)

    Mardi 13 juin 11:00-12:00 - Julien BRASSEUR - I2M, Marseille

    Sur les restrictions de fonctions peu régulières

    Résumé : Dans cet exposé, on s’intéressera à la propriété de la restriction sur des espaces de fonctions peu régulières. Par exemple, étant donné une fonction dans H^1, on peut montrer que presque toutes ses restrictions appartiennent encore à H^1. Ce type de propriété joue un rôle crucial en théorie du relèvement et, par extension, dans certains problèmes de réaction-diffusion du type Ginzburg-Landau. On montrera de nouveaux résultats exhibant une large classe d’espaces de Besov pour lesquels, étonnamment, cette propriété n’est pas vérifiée.

    Lieu : CMI, salle de séminaire - I2M - Château-Gombert
    39 rue Frédéric Joliot-Curie
    13453 Marseille cedex 13

    Exporter cet événement

    En savoir plus : Séminaire Analyse Appliquée (AA)

  • Groupe de Travail Métriques à courbure spéciale (géométrie complexe)

    Mardi 13 juin 14:00-16:00 - Jean-Paul MOHSEN - I2M, Marseille

    Un fibré vectoriel hermitien admet-il des quotients à courbure positive ?

    Résumé : On donnera une condition suffisante (portant uniquement sur la dimension N et sur les rangs R et r) qui assure que tout fibré vectoriel hermitien E de rang R sur une variété projective de dimension N admet un sous-fibré F de rang r tel que le quotient E/F ait une courbure positive. La démonstration utilises des travaux de Donaldson et d’Auroux.

    Lieu : C003 - Aquarium - I2M - Château-Gombert
    39 rue Frédéric Joliot-Curie
    13453 Marseille cedex 13

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Groupe de Travail Métriques à courbure spéciale (géométrie complexe)

  • 13 juin 2017: 1 événement

    Manifestation scientifique