Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

23 janvier 2018: 5 événements

Séminaire

  • Séminaire Géométrie Complexe

    Mardi 23 janvier 11:00-12:00 - Eleonora DI NEZZA - IHES, Université Paris-Saclay

    L’espace des métriques kähleriennes sur des variétés singulières

    Résumé : La géometrie et la topologie de l’espace des métriques kähleriennes sur une variété lisse est un sujet classique,
    qui a été étudié en premier par Calabi en relation avec l’existence des métriques kähleriennes extrémales.
    Puis, Mabuchi a proposé une structure riemannienne sur l’espace des métriques Kähleriennes pour laquelle cet espace devient (d’une façon formelle) un espace de dimension infinie à courbure négative. Après, Chen a démontré que cet espace est un espace métrique à courbure négative au sens d’Alexandrov. Son complété métrique a été caractérisé récemment par Darvas.
    Nous étendons cette théorie au cas où la variété kählerienne compacte est remplacée par une espace kählerien compacte à singularités normales.
    Comme conséquence nous donnons un critère analytique pour l’existence de métriques de Kähler-Einstein sur certaines variétés de Fano singulières ; un critère analogue avait été démontré précédemment par Darvas et Rubinstein dans le cas lisse.
    Il s’agit d’un travail en collaboration avec Vincent Guedj.

    JPEG - 13 ko
    Eleonora DI NEZZA

    Lieu : CMI, salle C003 - I2M - Château-Gombert
    39 rue Frédéric Joliot-Curie
    13453 Marseille cedex 13

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Géométrie Complexe

  • Séminaire Dynamique, Arithmétique, Combinatoire (Ernest)

    Mardi 23 janvier 11:00-12:00 - Roland BACHER - Institut Fourier, Université Grenoble-Alpes

    Déterminants de certaines matrices liées au triangle de Pascal

    Résumé : La matrice symétrique d’ordre n, avec coefficients
    , 0 ≤ i, j < n, est de déterminant 1.
    En réduisant les coefficients de cette matrice modulo 2, on obtient une matrice de déterminant 1 ou -1, en prenant l’image des coefficients par le caractère modulo 4 ou par un des deux caractères modulo 8, on obtient une matrice dont le determinant est
    dans ±3N. Je vais parler des structures algébriques qui permettent de
    prouver ces résultats.

    JPEG - 4.3 ko
    Roland BACHER

    Lieu : Luminy, TPR2, salle 304-306 - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud - Bâtiment TPR2
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Dynamique, Arithmétique, Combinatoire (Ernest)

  • Séminaire Analyse Appliquée (AA)

    Mardi 23 janvier 11:00-12:00 - Hassan YOUSSFI - I2M, Marseille

    Le noyau reproduisant polyanalytique.

    Résumé : Voir fichier joint

    PDF - 55.7 ko
    JPEG - 22.4 ko
    Hassan YOUSSFI

    Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
    39 rue Frédéric Joliot-Curie
    13453 Marseille cedex 13

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Analyse Appliquée (AA)

  • Groupe de Travail Métriques à courbure spéciale (géométrie complexe)

    Mardi 23 janvier 14:00-15:00 - Eleonora DI NEZZA - IHES, Université Paris-Saclay

    Équations de Monge-Ampère complexes à singularités prescrites

    Résumé : Depuis la résolution de la conjecture de Calabi donnée par Yau, les équations de Monge-Ampère complexes ont été étudiées intensivement par plusieurs auteurs.
    Le sujet de l’exposé est d’étudier les équations de Monge-Ampère complexes avec des singularités prescrites. Plus précisément, on fixe un potentiel modèle et on preuve l’existence et l’unicité de la solution de l’équation de Monge-Ampère qui a le même type des singularités du potentiel modèle choisi. On va définir plusieurs outils en théorie du pluripotentiel et on va montrer comme ceux-ci vont jouer un rôle cruciale dans ce contexte.
    Il s’agit d’un travail en collaboration avec Tamas Darvas et Chinh Lu.

    JPEG - 13 ko
    Eleonora DI NEZZA

    Lieu : C003 - Aquarium - I2M - Château-Gombert
    39 rue Frédéric Joliot-Curie
    13453 Marseille cedex 13

    Exporter cet événement

En savoir plus : Groupe de Travail Métriques à courbure spéciale (géométrie complexe)

  • Séminaire Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

    Mardi 23 janvier 14:00-15:00 - Marie-France VIGNÉRAS - IMJ, Paris

    Existence de représentations irréductibles admissibles supercuspidales modulo p dans les groupes p-adiques

    Résumé : Il existe des représentations complexes irréductibles admissibles de carré intégrable ayant des vecteurs fixes par un groupe d’Iwahori de réduction supersingulière modulo p.
    Les formules de multiplicites de deGeorge-Wallach impliquent l’existence de représentations irréducibles admissibles modulo p ayant un vecteur fixe par un groupe d’Iwahori qui est supersingulier.
    Avec Rachel Ollivier, nous avons montré qu’une telle représentation est supercuspidale.

    GIF - 10.9 ko
    Marie-France VIGNÉRAS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Représentations des Groupes Réductifs (RGR)