Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

12 février 2019: 3 événements

Séminaire

  • Séminaire Analyse Appliquée (AA)

    Mardi 12 février 11:00-12:00 - Thomas OURMIÈRES-BONAFOS - CEREMADE, Université Paris-Dauphine

    Opérateurs de Dirac sur des hypersurfaces et limites de grande masse.

    Résumé : Dans cet exposé on discutera un nouveau lien que nous avons récemment établi entre les opérateurs de Dirac dans des domaines euclidiens bornés et les opérateurs de Dirac sur des variétés. Plus précisément, on verra que les valeurs propres de l’opérateur de Dirac intrinsèque sur le bord d’un domaine euclidien peuvent être obtenues comme limite des valeurs propres d’opérateurs de Dirac, soit dans un domaine borné avec des conditions au bord de type MIT ou bien dans tout l’espace, avec un terme de masse d’ordre zéro bien choisi.
    Il s’agit d’un travail en collaboration avec A. Moroianu et K. Pankrashkin.

    JPEG - 5.2 ko
    Thomas OURMIÈRES-BONAFOS

    Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
    39 rue Frédéric Joliot-Curie
    13453 MARSEILLE cedex 13

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Analyse Appliquée (AA)

  • Séminaire Géométrie Complexe

    Mardi 12 février 11:00-12:00 -

    Conférence Géométrie birationnelle et théorie de Hodge

En savoir plus : Séminaire Géométrie Complexe

  • Séminaire Dynamique, Arithmétique, Combinatoire (Ernest)

    Mardi 12 février 11:00-12:00 - Lucile DEVIN - University of Ottawa

    Biais de Chebyshev pour les produits de polynômes irréductibles

    Résumé : Suite à l’observation de Chebyshev qu’il semble y avoir un biais dans la répartition des nombres premiers modulo 4, des théoriciens des nombres ont cherché à mettre à jour et expliquer ce phénomène ainsi que des phénomènes similaires dans d’autres contextes.
    Dans un travail en collaboration avec X. Meng nous rassemblons deux directions de généralisations des biais de Chebyshev. La première est qu’il est possible d’observer un phénomène de biais semblable dans la répartition des nombres ayant k facteurs premiers (pour k un nombre fixé). La seconde est la traduction de ces questions dans le contexte des anneaux de polynômes sur les corps finis à la place de l’anneau des entiers. En particulier nous observons un phénomène particulier dans ce contexte qui diffère du cas de l’anneau des entiers : il arrive qu’il y ait un biais définitif dans une direction.

    JPEG - 13.3 ko
    Lucile DEVIN

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud - Bâtiment TPR2
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement
    Document(s) associé(s) :

    En savoir plus : Séminaire Dynamique, Arithmétique, Combinatoire (Ernest)

  • 12 février 2019: 3 événements

    groupe de travail

    • Agenda ERC IChaos

      Du 5 au 19 février - A.BUFETOV

      Research in Pairs with Yosuke KAWAMOTO

      Résumé : DIFFUSIONS IN INFINITE DIMENSION :
      In a pioneering work, Osada and Tanemura have constructed a large family of stationary infinite-dimensional diffusions. Dynamical properties of these diffusions remain largely mysterious and will be the focus of our working group

      Lieu : Institut Henri Poincaré - Paris

      Exporter cet événement

    En savoir plus : Agenda ERC IChaos

  • Agenda ERC IChaos

    Du 8 au 13 février - A.BUFETOV

    Interview and scientific collaboration with Yiting LI

    Résumé : possible recruitment on the ERC

    Lieu : IHP - Paris

    Exporter cet événement

    En savoir plus : Agenda ERC IChaos

  • Groupe de Travail Théorie Analytique, Probabiliste et Automatique des Suites (TAPAS)

    Mardi 12 février 14:00-15:00 - À annoncer

    Groupe de Travail Théorie Analytique, Probabiliste et Automatique des Suites (TAPAS)

    Lieu : Luminy, TPR2, salle 304-306

    Exporter cet événement

    En savoir plus : Groupe de Travail Théorie Analytique, Probabiliste et Automatique des Suites (TAPAS)

  • 12 février 2019: 1 événement

    Manifestation scientifique

    • Manifestations scientifiques (colloques, écoles,...)

      Du 11 au 15 février - CONFERENCE

      Birational Geometry and Hodge Theory

      Résumé : COLLOQUE,
      dans le cadre du Mois thématique Géométrie Complexe (3ème semaine)
      -
      Birational Geometry and Hodge Theory
      Recent advances in Hodge theory, the theory of singular hermitian metrics and moduli theory of higher dimensional varieties have led to major breakthroughs in solving long-standing problmes in complex algebraic geometry, in particular birational geometry.
      In Hodge theory, Saito’s theory of Hodge modules have proved to be a specially relevant framework for the study of hyperbolicity properties of the base spaces of families of smooth varieties, admitting a (relative) good minimal model. In particular, it has been shown that such base spaces are always of log-general type, whenever the family has maximal variation, proving a deep conjecture of Viehweg (Viehweg, Zuo, Kebekus, Kovács, Campana, Paun, Popa, Schnell and others).
      Furthermore, these generalized Hodge theoretic notions have resulted in new (and more general) proofs of vanishing results in birational geometry (Popa, Kovács, Mustata, Wu, Arapura and others).
      In a different but closely related direction, a new, deeper understanding of singular metrics on higher rank, singular sheaves with “good" curvature properties has emerged (Berndtsson, Paun, Takayama, Cao and others). Major applications to Iitaka’s conjecture for Kodaira dimension of algebraic fibre spaces have (subsequently) followed (Pǎun, Cao, Hacon, Popa, Schnell and others).
      In moduli theory, the construction of moduli spaces of higher dimensional varieties is a fundamental problem. Here, as the result of Kollár and Kovács show, construction of “reasonable" moduli functors require close analysis of Hodge theoretic aspects of singularities of stable varieties.
      The aim of this week is to further investigate these emerging methods with a
      view towards applications in birational geometry and moduli spaces. Here are the outlines of the main topics that will be covered in this week.
      - Hodge theory.
      - Moduli of higher dimensional varieties.
      - Interactions between Analytic and Hodge theories.
      -
      Géométrie birationnelle et théorie de Hodge
      Les avancées récentes en Théorie de Hodge, dans la théorie des métriques hermitiennes singulières et des espaces de modules en dimension supérieure ont mené à des avancées majeures avec la résolution de conjectures anciennes en géométrie algébrique complexe, en particulier en géométrie birationnelle. En théorie de Hodge, la théorie de Saito des modules de Hodge s’est avérée être un cadre particulièrement adapté à l’étude des propriétés d’hyperbolicité des espaces paramétrant des familles de variétés lisses, admettant un bon modèle minimal (relatif). En particulier, il a été montré que de tels espaces sont toujours de type log-général quand la famille a variation maximale, démontrant ainsi une conjecture profonde de Viehweg (Viehweg, Zuo, Kebekus, Kovács, Campana, Paun, Popa, Schnell...).
      De plus, ces notions de théorie de Hodge généralisée ont permis d’établir des preuves nouvelles (et plus générales) de théorèmes d’annulation en géométrie birationnelle (Popa, Kovács, Mustata, Wu, Arapura...).
      Dans une direction différente mais proche, une compréhension nouvelle et plus profonde des métriques singulières sur les faisceaux singuliers de rang supérieur, avec de “bonnes” propriétés de courbure est apparue (Berndtsson, Paun, Takayama, Cao...). Des applications importantes à la conjecture d’Iitaka sur la dimension de Kodaira des espaces algébriques fibrés ont suivi (Pǎun, Cao, Hacon, Popa, Schnell...).
      En théorie des espaces de modules, la construction d’espaces de modules en
      dimension supérieure est un problème fondamental. Comme le montrent les résultats de Kollár et Kovács, la construction de foncteurs des modules “raisonnables” recquiert une analyse fine de la théorie de Hodge des singularités des variétés stables.
      Le but de cette semaine est l’étude de ces nouvelles méthodes en vue de leurs applications à la géométrie birationnelle et aux espaces de modules. Voici les principaux sujets qui seront couverts.
      - Théorie de Hodge.
      - Espaces de modules en dimension supérieure.
      - Interactions entre la théorie analytique et la théorie de Hodge.
      -
      Organisateurs :
      - Erwan Rousseau (I2M, Marseille)
      - Benoît Claudon (IRMAR Rennes)
      - Andreas Höring (Université Nice Sophia Antipolis)
      - Behrouz Taji (University of Notre-Dame)
      -
      Partenaires :
      - Agence Nationale de la Recherche (ANR)
      - Aix-Marseille Université (AMU)
      - ANR
      - ANR EMARKS
      - ANR FOLIAGE
      - ANR MICROLOCAL
      - Centre International de Rencontres Mathématiques (CIRM)
      - Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS-INSMI)
      - Clay Mathematics Institute (CMI)
      - ERC ALKAGE
      - European Mathematical Society (EMS)
      - Fondation Compositio Mathematica
      - FRUMAM
      - GDR 3064 GAGC
      - Institut de Mathématiques de Marseille (I2M)
      - Institut de Mathématiques de Toulouse (IMT)
      - Institut Universitaire de France (IUF)
      - LabEx Archimède
      - LabEx CARMIN
      - LIA LYSM
      - Région Sud
      -

      Site web du colloque
      JPEG - 9.1 ko

      Autre lien : CIRM

      Lieu : CIRM - 163 avenue de Luminy
      Case 916
      13288 MARSEILLE - Cedex 9
      France

      Exporter cet événement
      Document(s) associé(s) :

      En savoir plus : Manifestations scientifiques (colloques, écoles,...)