Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil > Séminaires > Séminaires et Groupes de travail hebdomadaires > Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

Séminaire Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

par Heiermann Volker, Lozingot Eric - publié le , mis à jour le

Agenda

Séminaire

  • Mercredi 8 juin 2016 14:30-15:30 - Gaëtan CHENEVIER - Université d'Orsay

    Formes automorphes algébriques de petit poids pour SL_n(Z) et applications

    Résumé : Dans cet exposé, je donnerai une classification des formes automorphes "algébriques et de poids motivique" <23 pour le groupe SL_n(Z), et ce pour tout entier n >1.
    Il s’agit d’un travail en commun avec Jean Lannes.

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 4 octobre 2016 14:00-15:00 - Raphaël BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Comparaisons de caractères sphériques locaux et la conjecture de Ichino-Ikeda pour les groupes unitaires

    Résumé : Les conjectures de Gan-Gross-Prasad globales prédisent des liens étroits entre certaines valeurs centrales de fonctions L et certaines périodes automorphes. Ces conjectures ont été raffinées par Ichino-Ikeda et N.Harris en des formules exactes reliant ces deux invariants. Dans un travail récent, W.Zhang a démontré la conjecture de Ichino-Ikeda pour les représentations automorphes cuspidales de groupes unitaires satisfaisant à certaines conditions locales. Ces conditions locales sont en fait assez restrictives et Zhang a énoncé une conjecture purement locale qui, si elle était vérifiée, permettrait de lever la plupart de ces restrictions. Dans cet exposé, je présenterai une démonstration de cette conjecture de Zhang. Les ingrédients essentiels de la preuve sont un analogue local de la formule des traces de Jacquet-Rallis ainsi que certains développements locaux "tronqués" de caractères sphériques qui avaient été auparavant établis par Zhang.

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 11 octobre 2016 14:00-15:00 - Sofiane SOUAIFI - Université de Strasbourg

    Terme constant de fonctions tempérées sur certains espaces sphériques réels

    Résumé : Considérons Z un espace sphérique réel dit "wave-front". En généralisant des idées d’Harish-Chandra, nous montrons l’existence du terme constant pour les fonctions tempérées sur Z. Dans cet exposé, nous rappellerons la définition ainsi que certaines propriétés des espaces sphériques réels et donnerons les idées utilisées dans la preuve de l’existence du terme constant ainsi que quelques unes de ses propriétés.
    Ce travail est en collaboration avec Patrick Delorme.

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 8 novembre 2016 14:00-15:00 - Farell BRUMLEY - LAGA, Université Paris 7

    Périodes et croissance asymptotique des fonctions propres arithmétiques

    Résumé : Étant donné un espace localement symétrique Y nous nous intéressons aux propriétés de localisation des suites de fonctions propres de l’anneau des opérateurs différentielles invariants. Lorsque Y est de type non compact, les principes de chaos quantique suggèrent que de tels états propres devraient se délocaliser. L’une des expressions concrètes de ce comportement attendu est que les normes sup d’une suite générique de fonctions propres L^2 normalisées devraient être aussi petites que possible. On appelle ces suites tempérées, en analogie avec la conjecture de Ramanujan dans la théorie des formes automorphes. On aimerait savoir sous quelles conditions l’espace Y admet une suite non tempérée de fonctions propres, c’est-à-dire, telle que les normes sup croissent comme une puissance de la valeur propre. Nous donnons une réponse à cette question dans le cas arithmétique, en fonction des propriétés de récurrence des opérateurs de Hecke. En fait, nos techniques, comme celles précédentes, nous permettent de saisir la taille de certaines périodes automorphes anisotropes à travers une comparaison de formules des traces, et le critère qui assure la présence de suites non tempérées peut se lire sur la mesure de Plancherel d’une variété symétrique G/H sous-jacente.
    Il s’agit d’un travail en commun avec Simon Marshall.

    JPEG - 4.9 ko
    Farell BRUMLEY

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Jeudi 1er décembre 2016 15:00-16:00 - Raphaël BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel sur les espaces sphériques p-adiques : asymptotiques lisses

    Résumé : TBA

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Jeudi 8 décembre 2016 15:00-16:00 - Raphaël BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel sur les espaces sphériques p-adiques : asymptotiques lisses

    Résumé : TBA

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mercredi 18 janvier 2017 15:00-16:00 - Patrick DELORME - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel pour les espaces sphériques p-adiques : préliminaires aux morphismes de Bernstein, suite

    Résumé : Je donnnerai rapidement mon propre point de vue sur les asymptotiques.Retour ligne automatique
    Puis, je traiterai des choses faciles sur les actions localement finies d’un réseau S comme Z^l sur un espace vectoriel compexe V.Retour ligne automatique
    Pour définir lim_S^+f pour certaines fonctions S-finies ( S^+= N^l) et H^S ou H est une forme hermitienne positive sur V.Retour ligne automatique
    J’expliquerai ensuite ce qu’est une mesure de Plancherel en introduisant la notion d’espace des coinvariants d’une représentation.Retour ligne automatique
    Tout ceci est ‘’élémentaire’’ mais fondamental pour le travail de SV.Retour ligne automatique
    Ensuite à l’aide des asymptotiques et des bons voisinages à l’infini ( qui se rappellent rapidement, alors que pour les etablir il faut tout l’attirail des compactifications) je passerai à la comparaison de la formule de Plancherel pour X et ses dégénérescences au bord.Retour ligne automatique
    C ‘est un préliminaire aux morphismes de Bernstein.

    JPEG - 9.7 ko
    Patrick DELORME

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 31 janvier 2017 15:00-16:00 - Patrick DELORME - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel pour les espaces sphériques p-adiques : préliminaires aux morphismes de Bernstein, suite

    Résumé : Je donnnerai rapidement mon propre point de vue sur les asymptotiques.Retour ligne automatique
    Puis, je traiterai des choses faciles sur les actions localement finies d’un réseau S comme Z^l sur un espace vectoriel compexe V.Retour ligne automatique
    Pour définir lim_S^+f pour certaines fonctions S-finies ( S^+= N^l) et H^S ou H est une forme hermitienne positive sur V.Retour ligne automatique
    J’expliquerai ensuite ce qu’est une mesure de Plancherel en introduisant la notion d’espace des coinvariants d’une représentation.Retour ligne automatique
    Tout ceci est ‘’élémentaire’’ mais fondamental pour le travail de SV.Retour ligne automatique
    Ensuite à l’aide des asymptotiques et des bons voisinages à l’infini ( qui se rappellent rapidement, alors que pour les etablir il faut tout l’attirail des compactifications) je passerai à la comparaison de la formule de Plancherel pour X et ses dégénérescences au bord.Retour ligne automatique
    C ‘est un préliminaire aux morphismes de Bernstein.

    JPEG - 9.7 ko
    Patrick DELORME

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 7 février 2017 15:00-16:00 - Patrick DELORME - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel pour les espaces sphériques p-adiques : préliminaires aux morphismes de Bernstein, suite

    Résumé : Je donnnerai rapidement mon propre point de vue sur les asymptotiques.Retour ligne automatique
    Puis, je traiterai des choses faciles sur les actions localement finies d’un réseau S comme Z^l sur un espace vectoriel compexe V.Retour ligne automatique
    Pour définir lim_S^+f pour certaines fonctions S-finies ( S^+= N^l) et H^S ou H est une forme hermitienne positive sur V.Retour ligne automatique
    J’expliquerai ensuite ce qu’est une mesure de Plancherel en introduisant la notion d’espace des coinvariants d’une représentation.Retour ligne automatique
    Tout ceci est ‘’élémentaire’’ mais fondamental pour le travail de SV.Retour ligne automatique
    Ensuite à l’aide des asymptotiques et des bons voisinages à l’infini ( qui se rappellent rapidement, alors que pour les etablir il faut tout l’attirail des compactifications) je passerai à la comparaison de la formule de Plancherel pour X et ses dégénérescences au bord.Retour ligne automatique
    C ‘est un préliminaire aux morphismes de Bernstein.

    JPEG - 9.7 ko
    Patrick DELORME

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

groupe de travail

  • Mardi 14 janvier 2014 14:00-15:00 - Volker Heiermann - I2M, Marseille

    Formule des traces relative

    Résumé : Le groupe de travail portera sur un papier de Lapid.

    Lieu : Luminy, salle des séminaires 304-306 - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)

    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907

    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 4 février 2014 14:00-15:00 - Volker Heiermann - I2M, Marseille

    Formule des traces relative

    Résumé : Je prévois faire un exposé sur l’article "Periods of Eisenstein Series : the Galois case" de Lapid-Rogawski.

    Lieu : Luminy, salle des séminaires 304-306 - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)

    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907

    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 1er mars 2016 14:00-15:00 - Sarah DIJOLS - I2M, Marseille

    Formule des traces relative appliquée à la démonstration d’un résultat de Waldspurger

    Résumé : On donne les grandes lignes de la démonstration par Jacquet (1986-1987) du résultat de Waldspurger (1985) qui donne un critère de non-annulation d’une valeur spéciale de fonction L à partir de l’étude de période sur un tore d’algèbre de quaternion.

    JPEG - 9 ko
    Sarah DIJOLS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 18 octobre 2016 15:00-16:00 - Raphaël BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel sur les espaces sphériques I

    Résumé : TBA

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 25 octobre 2016 14:30-16:00 - Raphaël BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel sur les espaces sphériques p-adiques : compactifications

    Résumé : TBA

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Jeudi 27 octobre 2016 15:00-16:00 - Raphaël BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel sur les espaces sphériques p-adiques : compactifications (suite)

    Résumé : TBA

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Jeudi 3 novembre 2016 15:00-17:00 - Raphaël BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel sur les espaces sphériques p-adiques : compactifications (suite et fin)

    Résumé : TBA

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Amphithéâtre Herbrand 130-134 (1er étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 10 janvier 2017 15:00-17:00 - Patrick DELORME - I2M, Marseille

    Formule de Plancherel pour les espaces sphériques p-adiques : préliminaires aux morphismes de Bernstein

    Résumé : Je donnnerai rapidement mon propre point de vue sur les asymptotiques.
    Puis, je traiterai des choses faciles sur les actions localement finies d’un réseau S comme Z^l sur un espace vectoriel compexe V.
    Pour définir lim_S^+f pour certaines fonctions S-finies ( S^+= N^l) et H^S ou H est une forme hermitienne positive sur V.
    J’expliquerai ensuite ce qu’est une mesure de Plancherel en introduisant la notion d’espace des coinvariants d’une représentation.
    Tout ceci est ‘’élémentaire’’ mais fondamental pour le travail de SV.
    Ensuite à l’aide des asymptotiques et des bons voisinages à l’infini ( qui se rappellent rapidement, alors que pour les etablir il faut tout l’attirail des compactifications) je passerai à la comparaison de la formule de Plancherel pour X et ses dégénérescences au bord.
    C ‘est un préliminaire aux morphismes de Bernstein.

    JPEG - 9.7 ko
    Patrick DELORME

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

  • Mardi 7 novembre 2017 14:45-16:45 - Raphael BEUZART-PLESSIS - I2M, Marseille

    Formule des traces relatives

    Résumé : TBA

    JPEG - 10.4 ko
    Raphaël BEUZART-PLESSIS

    Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
    Site Sud - Bâtiment TPR2
    Campus de Luminy, Case 907
    13288 MARSEILLE Cedex 9

    Exporter cet événement

Manifestation scientifique

Descriptif
Nature Séminaire et Groupe de Travail
Intitulé Représentations des Groupes Réductifs (RGR)
Responsable Volker Heiermann
Équipe de rattachement Représentations des Groupes Réductifs (RGR)
du Groupe Arithmétique Géométrie Logique et Représentations (AGLR)
Fréquence environ 2 séances par mois
Jour-Horaire Jeudi, 14h00-15h00
Lieu Luminy, salle des séminaires 304-306 (accès)
Lien -

Contact : volker.heiermann@univ-amu.fr