Des feuilletages tendus aux structures de contact en grandes dimensions

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 04/10/2019
11 h 00 min - 13 h 00 min

Catégories Pas de Catégories


Gaël MEIGNIEZ (LMBA, Vannes, Université de Bretagne-Sud)

En grande dimension, on sait que les feuilletages de codimension 1 tendus abondent.
J’expliquerai comment déformer ces feuilletages en structures de contact, sous une hypothèse évidente
d’existence de solutions virtuelles.
En dimension 3, l’analogue est un résultat classique du livre « Confoliations » (Eliashberg-Thurston 1998).
Les outils en grande dimension sont différents.
Il s’agit de construire sur les feuilles une structure conformément symplectique.
On élabore pour ce faire une théorie de Morse ad hoc pour les feuilletages, et on emploie massivement
le h-principe pour les structures de contact vrillées (Borman-Eliashberg-Murphy 2015)
et la symplectisation des cobordismes (Eliashberg-Murphy 2020).
Travail en cours avec Mélanie Bertelson.

http://web.univ-ubs.fr/lmba/meigniez/


Retour en haut 

Secured By miniOrange