Des lignes d’Hammersley aux arbres d’Hammersley – Jean-Baptiste Gouéré

Jean-Baptiste Gouéré
LMPT, Université de Tours
https://www.idpoisson.fr/gouere/index.html

Date(s) : 20/05/2016   iCal
11 h 00 min - 12 h 00 min

Le problème d’Ulam porte sur la longueur de la plus longue sous-suite décroissante d’une permutation aléatoire des entiers entre 1 et n. Cette longueur est également le nombre minimal de sous-suites croissantes nécessaires pour partitionner la suite des n entiers permutés. Elle est également liée à un système de particules en interaction. L’étude de ce problème a été initié par Hammersley en 1972. Dans cet exposé, je présenterai quelques résultats classiques sur ce sujet puis je m’intéresserai à une généralisation dans laquelle nous estimons non pas le nombre minimal de suites croissantes mais le nombre minimal d’arbres croissants nécessaires pour partitionner la suite des n entiers permutés. Travail en collaboration avec A.-L. Basdevant, L. Gerin et A. Singh.

http://www.lmpt.univ-tours.fr/~gouere/

Catégories



Retour en haut