Ergodicité quantique et matrices aléatoires

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 13/06/2014
9 h 00 min - 10 h 00 min

Catégories Pas de Catégories


Pour des matrices de Wigner généralisées, j’expliquerai une version probabiliste de l’ergodicité quantique à toutes les échelles et le caractère gaussien de toutes les entrées des vecteurs propres. La preuve repose sur l’action du Brownien de Dyson sur les vecteurs propres. La relaxation vers l’équilibre est liée à une nouvelle marche aléatoire en milieu aléatoire, à coefficients singuliers dépendant des valeurs propres.

http://www.math.harvard.edu/~bourgade/“>http://www.math.harvard.edu/~bourgade/

Olivier CHABROL
Posts created 14

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Secured By miniOrange