Ergodicité stable des difféomorphismes partiellement hyperboliques

Sylvain Crovisier

http://www.math.u-psud.fr/~crovisie/

Date(s) : 05/01/2015   iCal
14 h 00 min - 15 h 00 min

Nous discuterons l’ergodicité des diffémomorphismes préservant le volume d’une variété compacte : est-ce que l’orbite de presque tout point s’équidistribue ?
Le théorème de Kolmogorov-Arnold-Moser implique que ce n’est pas le cas pour un ensemble ouvert de difféomorphismes. Par ailleurs Anosov a montré que l’ergodicité a lieu pour un autre ensemble ouvert de difféomorphismes – ayant la propriété d’hyperbolicité uniforme. Des travaux plus récents, initiés par Pugh et Shub, donnent des mécanismes pour l’ergodicité qui sont stables par perturbation du système. Je présenterai un travail obtenu avec A. Avila et A. Wilkinson : l’ergodicité stable est satisfaite pour un ensemble C^1-dense de l’ensemble des difféomorphismes vérifiant une hypothèse d’hyperbolicité plus faible (appelée hyperbolicité partielle).

Catégories



Retour en haut