Sur un théorème de Duke et Tóth sur les points de torsion des courbes elliptiques

Tommaso Centeleghe


Date(s) : 09/04/2015   iCal
11 h 00 min - 12 h 00 min

Soit $K$ un corps des nombres, $E$ une courbe elliptique sur $K$, et $p$ un premier fini de $K$ où $E$ a bonne réduction $E_p$. Duke et Tóth ont montré qu’il existe une matrice $2$-$2$ $\sigma_p$ avec coefficients entiers satisfaisant la condition suivante. Pour chaque entier $N\geq 1$ non divisible par la caractéristique résiduelle de $p$, l’action galoisienne du Frobenius en $p$ sur la $N$-torsion $E[N]$ est donnée par $\sigma_p mod N$ (par rapport à une base de $E[N]$ convenable). Ils montrent aussi une formule explicite qui décrit $\sigma_p$ à partir du polynôme caractéristique de $E_p$ et de l’index du sous-anneau $Z[\pi_p]$ engendré par l’isogènie de Frobenius de $E_p$ dans l’anneau entier des endomorphismes. Leur méthode utilise le “Deuring Lifting Lemma” et donc est particulier aux courbes elliptiques. Aujourd’hui on va présénter une preuve différente du résultat qui a l’avantage de se généraliser aux varietés abéliennes de type $GL_2$. On parlera aussi d’un projet dont le but est de calculer $\sigma_p$ dans le cas d’une surface abélienne.

Tommaso Centeleghe, Universität Heidelberg

Catégories



Retour en haut