Institut de Mathématiques de Marseille, UMR 7373




Rechercher


Accueil >

Les événements de janvier 2019

Séminaire

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Mardi 22 janvier 11:00-12:00 - Fernando CASAS - IMAC, Universitat Jaume 1, Castellón, Espagne

      Splitting and composition methods with embedded error estimators

      Résumé : Splitting and composition methods are by now standard numerical procedures to integrate differential equations in the realm of Geometric Numerical Integration, where preserving whatever invariants the systems has is of paramount importance. Nevertheless, even in problems where no qualitative properties have to be preserved and/or short time integrations are required, this class of methods have shown to be an excellent option when compared with other standard integrators.
      -
      It is in this setting where endowing splitting and composition methods with an efficient embedded error estimator could be most useful for step size control. The idea is to construct, in addition to the numerical solution, a second approximation from intermediate outputs, so that the difference is used as an estimator for the local error.
      In this talk we show how these local order schemes can be obtained at each step as a linear combination of the intermediate stages of the integrator, so that the additional computational cost required for their evaluation is almost insignificant. The estimators thus constructed are subsequently used to adapt the step size along the integration. Numerical examples show the efficiency of the procedure, in comparison with other well known embedded integration methods.

      JPEG - 12.4 ko
      Fernando CASAS

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 29 janvier 11:00-12:00 - Jessica GUERAND - University of Cambridge

      Régularité parabolique quantitative à la De Giorgi

      Résumé : La méthode de De Giorgi permet de montrer la régularité höldérienne des solutions d’équations elliptiques et paraboliques. Dans le cas elliptique, la preuve est entièrement quantitative mais dans le cas parabolique, il semble rester une étape non quantitative : le lemme des valeurs intermédiaires. Dans cet exposé, nous présenterons une version quantitative de ce lemme après avoir introduit les différentes étapes de la méthode de De Giorgi.

      JPEG - 12.7 ko
      Jessica GUERAND

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 5 février 11:00-12:00 - Kaïs AMMARI - Université de Monastir

      Stability of an abstract-wave equation with delay and a Kelvin-Voigt damping

      Résumé : TBA

      JPEG - 11.4 ko
      Kaïs AMMARI

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 février 11:00-12:00 - Thomas OURMIÈRES-BONAFOS - CEREMADE, Université Paris-Dauphine

      Opérateurs de Dirac sur des hypersurfaces et limites de grande masse.

      Résumé : Dans cet exposé on discutera un nouveau lien que nous avons récemment établi entre les opérateurs de Dirac dans des domaines euclidiens bornés et les opérateurs de Dirac sur des variétés. Plus précisément, on verra que les valeurs propres de l’opérateur de Dirac intrinsèque sur le bord d’un domaine euclidien peuvent être obtenues comme limite des valeurs propres d’opérateurs de Dirac, soit dans un domaine borné avec des conditions au bord de type MIT ou bien dans tout l’espace, avec un terme de masse d’ordre zéro bien choisi.
      Il s’agit d’un travail en collaboration avec A. Moroianu et K. Pankrashkin.

      JPEG - 5.2 ko
      Thomas OURMIÈRES-BONAFOS

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 19 février 11:00-12:00 -

      Relâche

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Mardi 22 janvier 11:00-12:00 - Mao SHINODA - Keio University

      Uniqueness of measure of maximal entropy for factors of (-β)-shift

      Résumé : We proved that every factor of -β shifts is intrinsically ergodic, when β is more than the golden ratio and the minus beta expansion of -1 is not periodic with odd period. Moreover, the unique measure of maximal entropy satisfies a certain Gibbs property. This is an application of the technique established by Climenhaga and Thompson to prove intrinsic ergodicity beyond specification. We also prove that there exists a factor of minus beta shift which is not intrinsically ergodic in the cases other than the above.
      This is a joint work with Kenichiro Yamamoto in Nagaoka University of Technology.

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 29 janvier 10:30-11:30 - Erwan HILLION - I2M, Aix-Marseille Université

      Un critère de Nyman-Beurling probabiliste pour l’hypothèse de Riemann

      Résumé : Parmi tous les critères équivalents à l’hypothèse de Riemann, celui énoncé par Nyman et Beurling dans les années 1950 possède l’avantage d’être très simple à exprimer : il dit simplement que l’espace engendré par les fonctions t → {1/(nt)}, où {x} est la partie fractionnaire de x, est dense dans L2(0,∞). Durant cet exposé, nous présenterons un critère de Nyman-Beurling probabiliste, qui s’exprimera comme la densité d’un certain sous-espace dans L2(Ω × (0,∞)). Nous verrons comment ce critère généralisé permet de contourner certaines difficultés techniques rencontrées lorsqu’on étudie le critère de Nyman-Beurling déterministe. Aucune connaissance en théorie des nombres n’est requise pour comprendre l’exposé ! Les travaux présentés viennent d’un travail en commun avec Sébastien Darses.

      JPEG - 12.6 ko
      Erwan HILLION

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Mardi 12 février 11:00-12:00 - Lucile DEVIN - University of Ottawa

      Biais de Chebyshev pour les produits de polynômes irréductibles

      Résumé : Suite à l’observation de Chebyshev qu’il semble y avoir un biais dans la répartition des nombres premiers modulo 4, des théoriciens des nombres ont cherché à mettre à jour et expliquer ce phénomène ainsi que des phénomènes similaires dans d’autres contextes.
      Dans un travail en collaboration avec X. Meng nous rassemblons deux directions de généralisations des biais de Chebyshev. La première est qu’il est possible d’observer un phénomène de biais semblable dans la répartition des nombres ayant k facteurs premiers (pour k un nombre fixé). La seconde est la traduction de ces questions dans le contexte des anneaux de polynômes sur les corps finis à la place de l’anneau des entiers. En particulier nous observons un phénomène particulier dans ce contexte qui diffère du cas de l’anneau des entiers : il arrive qu’il y ait un biais définitif dans une direction.

      JPEG - 13.3 ko
      Lucile DEVIN

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Lundi 21 janvier 14:00-15:00 - Binbin XU - Université de Luxembourg

      L’équivalence entre la Q-condition et la primitive stabilité

      Résumé : Le groupe des automorphismes extérieurs Out(F2) de F2 le groupe libre de rang 2 agit naturellement sur la PSL(2,C)-variété caractéristique de F2. Pour étudier les propriétés dynamiques de cet action, la Q-condition et la primitive stabilité pour une représentation de F2 dans PSL(2,C) sont introduites par Bowditch (généralisé par Tan-Wong-Zhang) et Minsky respectivement. En particulier, ces conditions induisent deux domaines de discontinuité pour l’action de Out(F2) qui sont strictement plus grands que ce qui est induit par les représentations convexes et cocompactes. Dans une collaboration avec Jaejeong Lee, en prouvant l’équivalence entre ces deux conditions, nous montrons que les deux domaines de discontinuité coïncident.

      JPEG - 7.5 ko
      Binbin XU

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 février 14:00-15:00 - Jeremy TOULISSE - JAD, Université de Nice

      Composantes compactes dans les variétés de caractères relatives

      Résumé : Dans un article récent, Bertrand Deroin et Nicolas Tholozan introduisent la notion de ’’représentation supra-maximale’’ du groupe fondamental d’une sphère à trous dans le groupe PSL(2,R). Ces représentations possèdent de nombreuses propriétés surprenantes et forment en particulier des composantes compactes de la variété des caractères relatives. Dans cet exposé, j’expliquerai comment la théorie des fibrés de Higgs paraboliques permet de construire des représentations similaires dans des groupes de Lie plus généraux, tels que SU(p,q). Les composantes correspondantes sont compactes et isomorphes à certaines variétés carquois.
      Il s’agit d’un travail en commun avec Nicolas Tholozan.

      JPEG - 7.8 ko
      Jeremy TOULISSE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 février 14:00-15:00 - Ana RECHTMAN - IRMA, Université de Strasbourg

      Le tronc d’un champ de vecteurs, un invariant asymptotique

      Résumé : L’intérêt pour les invariants sous difféomorphisme des champs de vecteurs trouve une motivation dans les équations d’Euler d’un fluide. L’invariant le plus connu est l’hélicité introduite par Moreau, Moffat et Woltjer dans les années 60. Arnold a donné plus tard une interprétation de l’hélicité comme un nombre d’enlacement asymptotique. Il n’y a pas beaucoup d’autres invariants connus, malgré des constructions à la Arnold faites par Gambaudo-Ghys, Baader et Baader-Marché qui ont donné de nouvelles interprétations de l’hélicité (pour les mesures ergodiques). Dans cet exposé je vais expliquer comment construire un invariant à partir du tronc (trunk en anglais) d’un noeud.
      Ceci est en travail en collaboration avec Pierre Dehornoy.

      JPEG - 6.9 ko
      Ana RECHTMAN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Vendredi 25 janvier 11:00-12:30 - Ilia SMILGA - Yale University

      Construction de représentations milnoriennes

      Résumé : En 1977, Milnor a formulé la conjecture suivante : tout groupe discret de transformations affines agissant proprement sur l’espace affine est virtuellement résoluble. On sait maintenant que cet énoncé est faux ; l’objectif est à présent de mieux cerner les contre-exemples à cette conjecture. En mars dernier, j’ai présenté au Teich une méthode permettant de construire un très grand nombre de tels contre-exemples.
      Cette fois-ci, au contraire, je vais me concentrer sur les cas particuliers dans lesquelles la conjecture de Milnor est vérifiée. Je vais expliquer dans quels cas je sais la démontrer, et quels sont les obstacles à surmonter pour couvrir les cas restants.

      JPEG - 13.5 ko
      Ilia SMILGA

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 1er février 11:00-12:00 - Arnaud STOCKER - I2M, Aix-Marseille Université

      Variétés de Gromov-Thurston

      Résumé : En 1987, Gromov et Thurston construisent des variétés riemanniennes (de dimension supérieure à 4) de courbure arbitrairement proche de -1 qui ne portent pas de métrique localement symétrique à courbure négative. Ces variétés sont obtenues comme des revêtements ramifiés de variétés hyperboliques et les métriques riemanniennes sont des lissages du tirée en arrière de la métrique hyperbolique. Après avoir rappelé la construction de Gromov et Thurston, j’expliquerai pourquoi il est intéressant d’étudier des métriques non-lisses sur ces variétés.

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 février 11:00-12:00 - Antoine PINOCHET-LOBOS - I2M, Aix-Marseille Université

      Dynamique et hasard, quand von Neumann rencontre Monte-Carlo

      Résumé : Etant donnée une action d’un groupe préservant la mesure d’un espace de probabilité, il est naturel d’étudier la vitesse de convergence des moyennes ergodiques que l’on peut fabriquer. En 1986, Lubotzky-Phillips-Sarnak ont mis en évidence des actions de groupes libres par isométries sur la sphère de dimension deux où la vitesse de convergence est très bonne ; dans un travail récent, nous avons montré, dans un travail commun avec Ch. Pittet, que cette vitesse était optimale.
      Dans cet exposé, nous présenterons une généralisation (également obtenue par l’orateur et Ch. Pittet) de ce résultat où nous établissons, pour tout groupe discret, une borne inférieure pour la vitesse de convergence de ces moyennes, pour les actions de ce groupe.
      Dans une seconde partie, nous tenterons d’élargir le cadre de la discussion à un contexte probabiliste, et nous démontrerons une minoration qui apporte, à notre avis, un (très modeste) élément de réponse à la très vague question : "à quel point la dynamique peut-elle s’approcher du hasard ?".

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 15 février 11:00-12:00 - Matthieu DUSSAULE - Université de Nantes

      L’inégalité de Guivarc’h dans les groupes relativement hyperboliques

      Résumé : On considère une marche aléatoire sur un groupe de type fini.
      L’inégalité de Guivarc’h énonce que $h\leq lv$, où $h$ est l’entropie asymptotique de la marche aléatoire, $l$ est sa dérive asymptotique et $v$ est le taux de croissance du groupe. On s’intéresse à l’inégalité de Guivarc’h dans les groupes relativement hyperboliques pour une marche aléatoire à support fini. On montre en particulier que cette inégalité est toujours stricte lorsque les sous-groupes paraboliques sont virtuellement abéliens.

      JPEG - 8.5 ko
      Matthieu DUSSAULE

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Signal et Image (SI)

    • Vendredi 1er février 14:00-15:30 - Sandrine ANTHOINE - I2M, Aix-Marseille Université

      Séminaire Signal et Apprentissage (TBA)

      Résumé : TBA

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Lundi 21 janvier 14:00-15:00 - Binbin XU - Université de Luxembourg

      L’équivalence entre la Q-condition et la primitive stabilité

      Résumé : Le groupe des automorphismes extérieurs Out(F2) de F2 le groupe libre de rang 2 agit naturellement sur la PSL(2,C)-variété caractéristique de F2. Pour étudier les propriétés dynamiques de cet action, la Q-condition et la primitive stabilité pour une représentation de F2 dans PSL(2,C) sont introduites par Bowditch (généralisé par Tan-Wong-Zhang) et Minsky respectivement. En particulier, ces conditions induisent deux domaines de discontinuité pour l’action de Out(F2) qui sont strictement plus grands que ce qui est induit par les représentations convexes et cocompactes. Dans une collaboration avec Jaejeong Lee, en prouvant l’équivalence entre ces deux conditions, nous montrons que les deux domaines de discontinuité coïncident.

      JPEG - 7.5 ko
      Binbin XU

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 4 février 14:00-15:00 - Jeremy TOULISSE - JAD, Université de Nice

      Composantes compactes dans les variétés de caractères relatives

      Résumé : Dans un article récent, Bertrand Deroin et Nicolas Tholozan introduisent la notion de ’’représentation supra-maximale’’ du groupe fondamental d’une sphère à trous dans le groupe PSL(2,R). Ces représentations possèdent de nombreuses propriétés surprenantes et forment en particulier des composantes compactes de la variété des caractères relatives. Dans cet exposé, j’expliquerai comment la théorie des fibrés de Higgs paraboliques permet de construire des représentations similaires dans des groupes de Lie plus généraux, tels que SU(p,q). Les composantes correspondantes sont compactes et isomorphes à certaines variétés carquois.
      Il s’agit d’un travail en commun avec Nicolas Tholozan.

      JPEG - 7.8 ko
      Jeremy TOULISSE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 février 14:00-15:00 - Ana RECHTMAN - IRMA, Université de Strasbourg

      Le tronc d’un champ de vecteurs, un invariant asymptotique

      Résumé : L’intérêt pour les invariants sous difféomorphisme des champs de vecteurs trouve une motivation dans les équations d’Euler d’un fluide. L’invariant le plus connu est l’hélicité introduite par Moreau, Moffat et Woltjer dans les années 60. Arnold a donné plus tard une interprétation de l’hélicité comme un nombre d’enlacement asymptotique. Il n’y a pas beaucoup d’autres invariants connus, malgré des constructions à la Arnold faites par Gambaudo-Ghys, Baader et Baader-Marché qui ont donné de nouvelles interprétations de l’hélicité (pour les mesures ergodiques). Dans cet exposé je vais expliquer comment construire un invariant à partir du tronc (trunk en anglais) d’un noeud.
      Ceci est en travail en collaboration avec Pierre Dehornoy.

      JPEG - 6.9 ko
      Ana RECHTMAN

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Analyse, Géométrie et Topologie (AGT)

    • Jeudi 7 février 14:00-15:00 - Wael MAHBOUB - CNAM

      Polynômes-clés et extension d’une valuation

      Résumé : Soient K → L une extension de corps, ν une valuation de K → Γ et μ une extension de ν sur L.
      Dans le cas ou ν est discrète de rang 1, Maclane a introduit la notion des polynômes clés pour μ et des valuations augmentées. Il a démontré que μ est obtenue comme une limite d’une famille de valuations augmentées sur l’anneau des polynômes K[x].
      Dans une série d’articles, Michel Vaquié a généralisé la notion des polynômes-clés sur le cas arbitraire de la valuation ν (c’est à dire, dans le cas où ν n’est pas nécessairement discrète de rang 1).
      D’autre part, dans l’article (F. J. Herrera Govantes, M. A. Olalla Acosta, M. Spivakovsky, Valuations in algebraic field extensions, Journal of Algebra, Volume 312, Issue 2 (2007), pages 1033-1074.), F. J. Herrera Govantes, M. A. Olalla Acosta et M. Spivakovsky développent leur propre notion des polynômes-clés où ν est archimédienne de rang 1.
      Dans cet exposé nous allons introduire la notion des polynômes-clés, et parler des applications de cette notion.

      JPEG - 7.2 ko
      Wael MAHBOUB

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 14 février 14:00-15:00 - Beatriz PASCUAL ESCUDERO - LS2N, École Centrale de Nantes

      Singularity invariants based on arcs and the Nash multiplicity sequence

      Résumé : Arc spaces are useful in the study of singularities, since they detect certain properties of algebraic varieties, including smoothness. They also let us define numerous invariants. In particular, the Nash multiplicity sequence, defined by M. Lejeune-Jalabert for germs of hypersurfaces and generalized later by M. Hickel, is a non-increasing sequence of positive integers attached to an arc in the variety which stratifies the arc space in a similar way in which the multiplicity function stratifies the variety.
      In this talk, we will define this sequence and we will show how it gives rise to a series of invariants of singularities. They turn out to be strongly related to those that we use for constructive resolution of singularities for varieties defined over fields of characteristic zero.
      We will also explain some results in this direction.

      JPEG - 11.3 ko
      Beatriz PASCUAL ESCUDERO

      Lieu : FRUMAM - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Logique de la Programmation (LDP)

    • Jeudi 14 février 11:00-12:30 - Laura FONTANELLA & Guillaume GEOFFROY - I2M, Aix-Marseille Université

      Un modèle de réalisabilité pour une version faible de l’axiome du choix (∀α.AC_α)

      Résumé : TBA

      Webpage
      Webpage
      JPEG - 9.1 ko
      Laura FONTANELLA
      JPEG - 11.7 ko
      Guillaume GEOFFROY

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Probabilités (PROBA)

    • Vendredi 25 janvier 11:00-12:00 - Dieter MITSCHE - ICJ, Université de Nice-Sophia Antipolis

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 23.8 ko
      Dieter MITSCHE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 1er février 11:00-12:00 - Manon DEFOSSEUX - MAP5, Université Paris 5

      Un théorème de représentation de type Pitman pour le brownien dans l’intervalle

      Résumé : Le théorème de Pitman affirme que si B est un brownien, et I, au temps t, l’infimum de B sur [0,t], alors le processus B-2I est un brownien conditionné, au sens de Doob, à rester positif. Nous proposerons une représentation analogue pour le brownien dans l’intervalle.

      JPEG - 14.6 ko
      Manon DEFOSSEUX

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 février 11:00-12:00 - Ágnes BACKHAUSZ & Balázs SZEGEDY - MTA Alfréd Rényi Institute of Mathematics

      Limits of graphs and L^2 operators

      Résumé : The goal of the talk is to give an overview on graph limit theory, its applications to the spectral theory of random graphs, and, as a recent development, its extension to operators acting on L^2 spaces.
      In the last 10-15 years, it was demonstrated that a limiting view on graphs can also provide a new approach to various problems in probability theory. A major difficulty in graph limit theory is that it is a rather diverse subject ; different notions have been used
      for sparse and dense graph sequences. In a recent paper, we proposed the notion of action convergence of operators acting on L^2 spaces, which unifies dense graph convergence and local-global convergence of bounded degree graphs. We give an introduction to action convergence, and explain how it is related to random graphs and matrices.

      Webpage
      Webpage
      JPEG - 20 ko
      Ágnes BACKHAUSZ
      JPEG - 8.5 ko
      Balázs SZEGEDY

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 15 février 09:30-10:30 - Igor KRASOVSKY - Imperial College, London

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 10.6 ko
      Igor KRASOVSKY

      Lieu : FRUMAM (salle de séminaire du 3ème étage) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Représentations des Groupes Réductifs (RGR)

    • Jeudi 24 janvier 14:00-15:00 - Ilia SMILGA - National Research University Higher School of Economics, Moscou

      Action du groupe de Weyl sur l’espace de poids nul

      Résumé : Soit G un groupe de Lie (complexe, ou compact, ou déployé, peu importe), et rho une représentation irréductible de dimension finie de ce groupe (sur un espace V). On peut alors définir l’action du groupe de Weyl W de G sur l’espace de poids de V correspondant au poids nul (appelons-le V0). Dans le groupe de Weyl, un rôle spécial est joué par le "mot le plus long" w0, qui envoie les racines positives sur les racines négatives. Nous allons répondre à la question suivante : dans quels cas ce w0 a-t-il une action non triviale sur V0 ? (Cette question est motivée par une certaine question en dynamique des groupes de transformations affines.)
      Bien entendu, lorsque V0 est lui-même trivial (i.e. lorsque le plus haut poids de V n’appartient pas au réseau des racines), l’action est également triviale. Dans les autres cas, il se trouve que l’action est presque toujours non triviale. Les seules exceptions (pour les groupes simples) sont les représentations dont le plus haut poids est multiple de l’un des poids fondamentaux, avec un coefficient qui ne dépasse pas une certaine valeur seuil. Ces valeurs seuils dépendent du groupe et du poids fondamental, et constituent un tableau très intrigant.

      JPEG - 13.5 ko
      Ilia SMILGA

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

    • Jeudi 31 janvier 14:00-15:00 - Benoît STROH - IMJ, Université Paris 6

      Faisceaux amples sur les variétés de Shimura en drapeaux

      Résumé : Nous introduirons des fibrations des variétés de Shimura en variétés de drapeaux. Les fibrés en droites sur de telles fibrations sont naturellement reliés aux fibrés automorphes cohérents sur les variétés de Shimura. Il est ensuite naturel d’étudier l’amplitude de tels fibrés. Cela est par exemple relié à des énoncés d’annulation pour la cohomologie cohérente des variétés de Shimura. Avec Brunebarbe, Goldring, Koskivirta.

      JPEG - 15.8 ko
      Benoît STROH

      Lieu : Salle des séminaires 304-306 (3ème étage) - Institut de Mathématiques de Marseille (UMR 7373)
      Site Sud - Bâtiment TPR2
      Campus de Luminy, Case 907
      13288 MARSEILLE Cedex 9

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Statistiques (STA)

    • Vendredi 25 janvier 11:00-12:00 - Dieter MITSCHE - ICJ, Université de Nice-Sophia Antipolis

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 23.8 ko
      Dieter MITSCHE

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 1er février 11:00-12:00 - Manon DEFOSSEUX - MAP5, Université Paris 5

      Un théorème de représentation de type Pitman pour le brownien dans l’intervalle

      Résumé : Le théorème de Pitman affirme que si B est un brownien, et I, au temps t, l’infimum de B sur [0,t], alors le processus B-2I est un brownien conditionné, au sens de Doob, à rester positif. Nous proposerons une représentation analogue pour le brownien dans l’intervalle.

      JPEG - 14.6 ko
      Manon DEFOSSEUX

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 8 février 11:00-12:00 - Ágnes BACKHAUSZ & Balázs SZEGEDY - MTA Alfréd Rényi Institute of Mathematics

      Limits of graphs and L^2 operators

      Résumé : The goal of the talk is to give an overview on graph limit theory, its applications to the spectral theory of random graphs, and, as a recent development, its extension to operators acting on L^2 spaces.
      In the last 10-15 years, it was demonstrated that a limiting view on graphs can also provide a new approach to various problems in probability theory. A major difficulty in graph limit theory is that it is a rather diverse subject ; different notions have been used
      for sparse and dense graph sequences. In a recent paper, we proposed the notion of action convergence of operators acting on L^2 spaces, which unifies dense graph convergence and local-global convergence of bounded degree graphs. We give an introduction to action convergence, and explain how it is related to random graphs and matrices.

      Webpage
      Webpage
      JPEG - 20 ko
      Ágnes BACKHAUSZ
      JPEG - 8.5 ko
      Balázs SZEGEDY

      Lieu : CMI, salle de séminaire R164 (1er étage) - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

    • Vendredi 15 février 09:30-10:30 - Igor KRASOVSKY - Imperial College, London

      Séminaire Probabilités et Statistique (TBA)

      Résumé : TBA

      JPEG - 10.6 ko
      Igor KRASOVSKY

      Lieu : FRUMAM (salle de séminaire du 3ème étage) - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Statistiques (STA)

    • Lundi 28 janvier 14:00-15:00 - Younes FAROUJ - École Polytechnique Fédérale de Lausanne

      Filtrage et déconvolution par variation totale généralisée : application à l’imagerie cellulaire fonctionnelle

      Résumé : TBA

      JPEG - 14.3 ko
      Younes FAROUJ

      Lieu : FRUMAM 1er étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

    • Lundi 11 février 14:00-16:00 - Costin Protopopescu - Aix Marseille université

      Séminaire Statistique

      Résumé : "Contributions à l’estimation fonctionnelle avec applications en statistique et modèles issus de la théorie des jeux"

      Lieu : FRUMAM 3e étage

      Exporter cet événement

      Article

groupe de travail

  • Équipe Analyse Appliquée (AA)

    • Jeudi 14 février 14:00-15:00 - Julien OLIVIER - I2M, Aix-Marseille Université

      Modélisation de migration cellulaire amiboïde en milieu confiné

      Résumé : TBA

      JPEG - 10.8 ko
      Julien OLIVIER

      Lieu : CMI - I2M - Château-Gombert
      39 rue Frédéric Joliot-Curie
      13453 MARSEILLE cedex 13

      Exporter cet événement

      Article

  • Équipe Géométrie, Dynamique, Arithmétique et Combinatoire et leurs interactions (GDAC)

    • Vendredi 8 février 09:30-11:00 - Martin LUSTIG - I2M, Aix-Marseille Université

      S-adic’s avec beaucoup de mesures ergodiques

      Résumé : TBA

      JPEG - 15.2 ko
      Martin LUSTIG

      Lieu : FRUMAM 2ème étage - Aix-Marseille Université - Site St Charles
      3, place Victor Hugo - case 39
      13331 MARSEILLE Cedex 03

      Exporter cet événement

      Article

Ajouter un événement