Application des variétés de Hecke des groupes classiques aux conjugaisons complexes dans les représentations galiciennes




Date(s) : 20/01/2015   iCal
14 h 30 min - 15 h 30 min

J’expliquerai comment les travaux récents d’Arthur et une propriété “d’irréductibilité générique” pour les représentations galoisiennes sur ces variétés de Hecke permettent de généraliser un résultat de Taylor décrivant l’image des conjugaisons complexes par les représentations galoisiennes attachées aux représentations autotrophes cuspidales, algébriques, régulières et autoduales du groupe linéaire sur un corps de nombres totalement réel.

[http://www.math.ens.fr/~taibi/]

Catégories Pas de Catégories



Retour en haut