Dynamique des feuilletages de surfaces de dilatations

Date(s) : 18/06/2018
14 h 00 min - 15 h 00 min

Si nous considérons une famille de feuilletages sur une surface, quels ensembles limites s’attend on à observer génériquement en mesure ? Par exemple sur le tore plat, le feuilletage directionnel est dense dans presque toutes directions. De même pour une grande famille de surfaces de translation telles que les surfaces à petits carreaux et autres surfaces de Veech. Cependant, le célèbre exemple des langues d’Arnol’d montre qu’il existe des familles à 1-paramètre de feuilletages qui ont deux comportements génériques possibles: il peut être minimal, ou bien avoir des points périodiques attractifs.

J’expliquerai un nouvel exemple de famille à 1-paramètre aux propriétés dynamiques assez étonnantes, obtenu comme l’ensemble des feuilletages directionnels d’une surface de dilatation. Ainsi que des techniques de renormalisation inspirées entre autre des échanges d’intervalles, et de leur induction de Rauzy, pour décrire la dynamique de cette famille.

http://webusers.imj-prg.fr/~charles.fougeron/




Catégories Pas de Catégories



Retour en haut 

Secured By miniOrange