Sur les valeurs spéciales de fonctions L automorphes




Date(s) : 19/09/2017   iCal
14 h 00 min - 15 h 00 min

Depuis longtemps on savait que la valeur de la fonction zêta de Riemann en un entier pair positif est une puissance de 2\pi i multipliée par un nombre rationnal. Ce fait est généralisé conjecturalement par Deligne. Plus précisément, il a prédit que certaines valeurs spéciales de fonctions L (motiviques) sont liées aux périodes (motiviques) et des puissances précises de 2\pi i. Dans le cadre automorphe, des méthodes géométriques nous permettent d’interpréter des valeurs spéciales de fonctions L (automorphes) en termes de périodes (automorphes) et des facteurs achimédeans mystérioux. Dans cet exposé, nous allons expliquer une méthode très simple pour déterminer ces facteurs achimédeans comme puissances précises de 2\pi i. Nos résultats impliquent une conjecture de Ichino-Ikeda à multiplication près par un nombre algébrique dans un cas particulier. Il s’agit d’un travail en commun avec Harald Grobner.

http://www.ihes.fr/~linjie/IHES/

Catégories Pas de Catégories



Retour en haut