Une formule de Thomae pour les courbes de genre 3 non hyperelliptiques

Christophe Ritzenthaler


Date(s) : 19/02/2015   iCal
11 h 00 min - 12 h 00 min

Les formules de Thomae permettent dans le cas hyperelliptique de décrire la jacobienne (par ses constantes thêta) en fonction de l’équation de la courbe. Elles peuvent être vues comme un morphisme de Torelli explicite. Weber en 1876 a donné une expression similaire dans le cas des quartiques planes lisses (courbes de genre 3 non hyperelliptiques). Dans un travail en cours avec Enric Nart nous donnons une nouvelle démonstration de cette formule. On esquissera aussi la possibilité d’un algorithme pour le genre quelconque.

Christophe Ritzenthaler, IRMAR, Rennes I

Catégories



Retour en haut